Les Côtes-d'Armor en 200 questions

-

Français
211 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Connaissez-vous bien les Côtes-d‘Armor ? De quelle ville l'écrivain Ernest Renan est-il originaire ? Quelle est la spécialité de Plancoët ? Où est situé le gouffre de Castel Meur ? Quand a lieu la fête de la Saint-Yves ? Comment s'est formé le sillon de Talbert ?

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 juin 2015
Nombre de lectures 6
EAN13 9782813817105
Licence : Tous droits réservés
Langue Français
Poids de l'ouvrage 18 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0037€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
 Présentation
AodoùanArvor!, Côtesd’Armor, les bien nommées  Sublimation d’un mariage d’amour entre la terre et la mer, dont les fruits, tels l’archipel de Bréhat ou les falaises de Fréhel, sont autant d’écrins de beauté, propres à ravir l’œil de l’épris de paysages remarquablement préservés.  Cette terre d’accueil, point de rencontre des langues bretonne et gallèse, à l’identité marquée, pays de Louis Guilloux et d’Ernest Renan, de Louis Harel de La Noë et autre Fulgence Bienvenüe, le concepteur du métro parisien, allie, avec bonheur, force et douceur, « calme, luxe et volupté »pour reprendre le vers du poète.  Je vous invite donc à cette promenade, tant touristique que cultu relle, qui saura vous conduire des landes de Liscuis, domaine légen daire des Korrigans, aux merveilleux sites, magnifiés par la main de l’homme au gré du temps, que sont ceux de Beauport et BonRepos et leurs abbayes, du lac de Guerlédan aux remparts de Dinan, en passant par les venelles de Moncontour et le prestigieux manège des haras nationaux de Lamballe.  Il est difficile de présenter en 208 pages les richesses des 373 communes costarmoricaines d'Armor et d'Argoat. Que cet ouvrage, au travers du jeu des 200 questionsréponses qui le com pose, vous aide à découvrir les multiples atouts de ce département pittoresque et attachant.  Ce parcours de découverte est le résultat d’un travail de sélection documentaire, réalisé par les archives départementales, gardiennes de la mémoire et de l’identité de ce territoire et de ses habitants, que j’ai plaisir à saluer.  Bonne lecture et bonnes balades à tous !
Alain Cadec, président du conseil départemental des Côtesd'Armor
5
L'estuaire du Trieux vu depuis le château de la Roche Jagu. (© Cédric Bossard, Cd 22)
© AD22 12 Fi 76.
1. Quand le département des Côtesd’Armor atil changé de nom ? En mars 1980. En mars 1990. En mars 2000.
2. Combien d’arrondissements comptent les Côtesd’Armor ? Trois. Quatre. Cinq.
7
Réponses
1. En mars 1990. Pratiquement deux siècles après la création des CôtesduNord, le décret en date du 27 février 1990, publié auJournal officieldu 8 mars 1990, a donné au département le nom officiel des Côtesd’Armor. Un changement de nom attendu depuis de nombreuses années qui a permis d’identifier le territoire à la Bretagne et aux citoyens du département de s’appeler les Costarmoricains.
2. Quatre. La loi du 28 pluviôse an VIII (17 février 1800) divise le départe ment des CôtesduNord en cinq arrondissements (Dinan, Guingamp, Lannion, Loudéac et SaintBrieuc) auxquels sont rattachées cinq sous préfectures. Les Côtesd’Armor comptent aujourd’hui quatre arron dissements, celui de Loudéac ayant été supprimé par décret du 10 septembre 1926.
8
La cathédrale de SaintBrieuc. (© Stéphane Berland)
3. Avant la Révolution, combien l’actuel département des Côtesd’Armor comptaitil de diocèses : Un. Deux. Trois.
4. Le canal de Nantes à Brest s’étend sur : 268 kilomètres. 364 kilomètres. 420 kilomètres.
9
Réponses
3. Deux. Le diocèse de SaintBrieuc et Tréguier est né de la fusion des deux diocèses qui, avant la Révolution, formaient l’actuel territoire des Côtesd’Armor. Les structures de l’église n’ont pas échappé au vaste mouvement de réorganisation territoriale qu’a connu la société e française à partir de la fin du XVIII siècle. Les départements créés par décret en janvier 1790, les contours des diocèses ont été redessinés en 1802, suite au Concordat de 1801 qui établissait une correspon dance entre les limites diocésaines et celles des départements. Dans le département, de nombreuses pétitions organisées pour le rétablis sement du diocèse de Tréguier, notamment entre 1853 et 1858, sont demeurées sans suite. Le premier évêque de SaintBrieuc et Tréguier a été monseigneur JeanBaptiste Marie Caffarelli.
4. 364 kilomètres. De l’Erdre à l’Aulne, le canal de Nantes à Brest relie Nantes et Brest. D’une longueur totale de 364 kilomètres, cet ouvrage ponc tué par 238 écluses a été aménagé au cours de la première moitié e du XIX siècle afin de permettre la liaison entre les deux ports et de soustraire l’arsenal militaire maritime français à la menace ennemie. er Les travaux commencés sous Napoléon I , motivés par le blocus bri tannique du port de Brest, ont été achevés sous LouisPhilippe. Ouvert er à la navigation le 1 janvier 1842, l’ouvrage a été inauguré en 1858 par l’empereur Napoléon III et l’impératrice Eugénie. Outre son intérêt stratégique, il a contribué au désenclavement du CentreBretagne et au développement économique de la Bretagne, en permettant la commercialisation des produits du sol et du soussol breton : ardoises, pierres, fer, briques, cuivre, chaux, plomb, céréales et bois. Entre 1912 et 1924, environ 180 bateaux par an transitaient par le canal.
10