//img.uscri.be/pth/7e86cf41e3c6a7ce74d2be17407fb0f3fa5ef756

Créons

-

Livres
354 pages

Description

Le présent ouvrage se propose de donner les moyens et le goût de mieux s'exprimer par écrit. Le contenu des divers excercices n'est pas anodin : il vise souvent à stimuler la curiosité, la réflexion et le sens critique. Ecrire peut apporter beaucoup aux autres et à soi-même. On communique et on se libère. Voici ce gros cahier : un choix d'exercices (et surtout pas une méthode !), destinés aux élèves, ainsi qu'à toute personne animée de l'envie de s'exprimer par écrit.

Sujets

Informations

Publié par
Ajouté le 01 janvier 2012
Nombre de lectures 39
EAN13 9782296478114
Signaler un abus








CRÉONS !
Livre d’incitation à la création dans l’écriture



















Jean-Loup Gaillard








CRÉONS !
Livre d’incitation à la création dans l’écriture

ème èmeChoix d’exercices : 6 /3






Illustrations originales de Vincent Lauret





















Du même auteur

Voyage au pays du blues, pièce de théâtre (non publié)
Relevé et classement des principales difficultés rencontrées par nos élèves en
français, CRDP de La Réunion (en collaboration avec Alix Caro)
Choix d’exercices de français : « L’adjectif », CRDP de La Réunion exercices de français : « Le verbe » (première partie), CRDP de La
Réunion (en collaboration avec Alix Caro)
Choix d’exercices de français : « Le verbe » (deuxième partie), CRDP de La
Réunion
e eLectures réunionnaises 4 /3, recueil d’études de textes, Hachette (en
collaboration avec Marie-Gisèle Hoche)
Français ET créole de La Réunion, L’Harmattan
























© L’Harmattan, 2011
5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris

http://www.librairieharmattan.com
diffusion.harmattan@wanadoo.fr
harmattan1@wanadoo.fr

ISBN : 978-2-296-56558-6
EAN : 9782296565586
Préface

J’enseigne le français depuis de nombreuses années. J’ai constaté que les
élèves, en général, préfèrent la rédaction à la grammaire, l’orthographe, l’étude
de textes - pourvu que les sujets donnés stimulent leur imagination, les moti-
vent et qu’aucune contrainte de longueur (ou plutôt de brièveté) ne leur soit
donnée. En sixième, en particulier, j’ai eu à corriger de petites merveilles, des
récits remplis de fraîcheur et de fantaisie. Je regrette vivement de ne pas avoir
fait publier ces histoires sorties de l’imagination de mes élèves.
Tous les élèves ont en eux des trésors d’imagination, d’invention. Un des
rôles essentiels du professeur de français est, à mon avis, de stimuler,
d’encourager la libre créativité. L’imagination est l’une de nos plus belles ri-
chesses. Qui se cultive, qui a besoin d’entraînement. Cet ouvrage se propose de
donner aux élèves les moyens d’arriver à une création plus variée, plus précise.
Et cet entraînement passe par des exercices systématiques. Bien sûr il est utile
de s’inspirer des « bons » auteurs pour bien écrire et de faire des exercices de
rédaction à partir de textes : telle n’est pas ma démarche. Ici, ni citations ni
extraits d’œuvres littéraires. L’élève n’a pas à être un Victor Hugo bis ou un
Rabelais bis, l’écriture lui permet d’extérioriser son propre univers intérieur
dans toute sa richesse et son originalité, il puise son inspiration en lui-même.
Artisan, l’écrivain en herbe va rechercher le travail bien fait. Pour ce faire, il
dispose de matériaux - adjectifs, verbes, « figures de style »... qu’il va doser,
utiliser à bon escient. Écrire - pour être lu - est un plaisir, le plaisir de créer une
histoire construite parlant à l’imagination du lecteur. Dans l’univers standardisé
où nous vivons, il est important que chacun développe sa propre originalité. Le
français, c’est lire les grands créateurs, certes, mais aussi devenir créateur à son
tour. C’est pourquoi la plupart des exercices proposés ici sont à continuer : le
présent ouvrage, comme tous les livres, est inachevé ; à l’élève de le compléter
et ainsi de l’améliorer.

Jean-Loup
Vincent
GAILLARD
LAURET

7
Préface destinée aux élèves

Chers élèves,

Tous les élèves ont beaucoup d’imagination, de richesses intérieures à exté-
rioriser. De très nombreuses années passées dans l’enseignement m’en ont
persuadé !
L’oral, c’est bien, certes, mais chaque élève n’ose pas s’exprimer. L’écrit,
par contre, permet à tous de le faire : les plus hardis comme les plus timides, les
plus extravertis comme les plus introvertis, les grands lecteurs comme ceux qui
n’aiment pas lire...
Cet ouvrage vous donnera les moyens d’extérioriser vos richesses,
d’inventer, de réfléchir aussi sur des sujets importants et actuels.
Peu importe le style que vous choisissez : courant, soutenu, familier.
L’essentiel, c’est que vous vous exprimiez ! À votre façon. Ce n’est pas « litté-
raire » ? On va vous critiquer ? Aucune importance. Ce qui est vraiment pri-
mordial, c’est d’exprimer votre monde intérieur qui est, pour chacun de vous,
unique et irremplaçable.
Vous avez ici un grand choix d’exercices pour stimuler votre imagination et
écrire d’une façon variée et précise, - pour être lu. Le ton des exercices est di-
rect, non « intellectuel » (j’appelle un chat un chat) pour bien vous montrer
qu’un prof, même d’un certain âge comme moi, ce n’est pas un extraterrestre
perdu dans ses bouquins, mais quelqu’un comme vous, qui a été élève et qui,
comme vous, n’a pas toujours apprécié l’école...
Mon but est que vous ayez du plaisir à écrire : je sais que chaque élève peut
être bon en expression écrite à condition qu’on lui donne un sujet qui le motive.
Dans ces 16 chapitres, vous avez des conseils de bon sens, - rien d’abstrait, des
matériaux pour mieux rédiger, tout comme un maçon a besoin de briques.
Soyez de bons artisans des mots. Pensez à tous les livres, à toutes les his-
toires d’amour, d’aventures, fantastiques, réalistes... non encore écrites, et aussi
à toutes les paroles de chansons que vous pouvez écrire avec votre cœur, vos
sentiments, vos idées, votre touche personnelle...


Jean-Loup Gaillard



8
Chapitre 1

L’invention. L’imagination, qualité à développer

Avant de parler de quelqu’un, de quelque chose, il faut se poser des ques-
tions, se représenter concrètement ce qu’on va décrire.

[1] Voici quelques situations. Posez-vous plusieurs questions pour les rendre
plus concrètes et répondez-y oralement ou par écrit.

Un meurtre a été commis : Où ? Quand ? Comment était le cadavre ? Y a-
t-il eu des témoins ? Pourquoi a-t-on tué cette personne ? À quand remonte le
meurtre ? A-t-on trouvé des indices près du corps ? A-t-on déjà des suspects ?
Pourquoi ? La victime avait-elle des activités louches ? Était-elle bien appréciée
dans le voisinage ? Etc. fi Un meurtre a été commis la nuit dernière, devant le
numéro 53 de la rue Élie Semoun à Aix-les-Bains, aux alentours de 2 heures du
matin. On n’a trouvé aucun papier sur la victime, homme d’une quarantaine
d’années, de type européen, vêtu d’un imperméable beige tout neuf. Il est mort
d’une balle dans la tempe droite, tirée à bout portant. Alors ? Crime ou sui-
cide ? L’arme du crime, un pistolet de petit calibre, a été retrouvée près du
corps. L’inspecteur chargé de l’enquête, Jocelyn Riou, n’a pas relevé
d’empreintes sur l’arme mais a remarqué un curieux tatouage en forme de
dragon rouge sur le dos du malheureux : cet homme pourrait être lié à la ter-
rible mafia japonaise des Yakuza. Un voisin, qui était devant son ordinateur, à
2 heures du matin, sur un site Internet de vente aux enchères, a entendu une
détonation sourde, s’est levé et a vu par la fenêtre s’enfuir deux individus cos-
tauds en survêtements sombres...
On pourrait continuer ainsi sur des pages et des pages.

Rosalie et Edmond ont eu un voyage de noces mouvementé : Où sont-ils
allés ? Que leur est-il arrivé ? Ont-ils eu très peur ? Comment sont-ils physi-
quement ? Ont-ils choisi un voyage organisé ? Logeaient-ils à l’hôtel ? Ont-ils
pris l’avion ?... fi Rosalie, jeune prof d’aérobic, d’origine chinoise, très co-
quette et bavarde et Edmond, employé dans une banque du centre ville, garçon
réservé et réfléchi, viennent de se marier. Ils doivent passer une semaine de
rêve à l’île Maurice. Au programme : plage, planche à voile, sieste et shop-
9
ping. Malheureusement, dès leur installation dans l’avion, les ennuis commen-
cèrent. Rosalie, dès les premières turbulences, vomit tout son repas de noces et
son mari la réconforta beaucoup. Après trois heures de vol, deux individus
louches...
À vous de continuer…

Notre bateau, perdu, a fait naufrage sur une île déserte – Je suis le seul
survivant : Dans quel état est le bateau ? Comment suis-je moi-même ? À quoi
ressemble cette île ? Est-elle vaste ? Est-elle peuplée d’animaux ? Quelles me-
naces présente-t-elle ? Comment vais-je retourner chez moi ? Où suis-je ? Etc.
fi ..........................................................................................................................

Le gorille géant King Kong avance, menaçant, vers notre maison : Quelle
est sa taille ? Comment est sa démarche ? Qu’est-ce qui indique qu’il est mena-
çant ? Est-ce en ville ou à la campagne ? Enjambe-t-il des voitures ? Crie-t-il ?
Comment réagissent les voisins ? Etc. fifi .............................................................
fifi



Quelques autres thèmes :

Je suis sûr d’avoir vu un fantôme cette nuit : ...................................................
Chine : ..................................................................................................................
La marâtre de Cendrillon est laide comme une sorcière : ..............................
Ayant gagné au loto, mes parents se sont acheté la toute nouvelle Ferrari :
...............................................................................................................................
10
Un terrible combat de kung-fu s’est engagé : ..................................................



Chers téléspectateurs, je vous présente aujourd’hui le rhinocéros : ..............
D’après les images reçues par la NASA, voici à quoi ressemble la planète
Saturne : ...............................................................................................................
À vous d’inventer d’autres situations et de les développer.

[2] Trouvez le maximum de mots pour définir :
- une voiture.
- un caractère.
- un arbre.
- un Gaulois.
- un professeur.
- un kangourou.
- un chien.
- un livre.
- un danseur de hip-hop.

fifi Une voiture : tunée, aérodynamique, au moteur refait, aux jantes alu, péta-
fifi
radante, dont les housses sont sales, qui a besoin d’une vidange, cabossée à
l’arrière, sans assurance, démodée, rapide, fiable, qui n’est plus cotée à l’argus,
munie de phares antibrouillard, étincelante, prestigieuse, dont les gaz
d’échappement polluent, bruyante, à la conduite souple, gris métallisé, bien
entretenue... Énoncez d’autres caractéristiques.

11
fi Un caractère : imprévisible, susceptible, sans réactions, doux, rebelle,
agressif, tendre, insupportable, coléreux, qu’on découvre petit à petit, serein,
attachant, sans hypocrisie, généreux, dont on ne soupçonne pas la force, autori-
taire, nonchalant, flegmatique, sensible, qui surprend, ferme, rendu fort par les
épreuves, sournois, mélancolique, jovial… La liste est loin d’être close.

fi Un arbre : au tronc lisse, à feuilles persistantes, aux fleurs mauves, mort,
élancé, massif, qui est lourdement chargé de fruits, où les oiseaux viennent faire
leurs nids, aux racines apparentes, garni de petites pommes de pin, exposé au
vent du nord, dont les branches s’étalent, qui abrite une chouette, feuillu, à
l’écorce rugueuse, de la famille des conifères, qui ressemble à un palmier,
...............................................................................................................................

fi Un Gaulois : aux longues moustaches blondes et tombantes, dont le casque
porte des ailes, farouche, intrépide, résolu, habile cavalier, portant des braies à
carreaux bleus et blancs, au regard d’acier, aux yeux bleus rêveurs, armé d’une
lance et d’un bouclier rond, adorateur de Toutatis, qui a peur que le ciel lui
tombe sur la tête, ...................................................................................................

fi Un professeur : distrait, distant, autoritaire, expliquant lentement chaque
leçon, qui ne crie jamais, barbu, gréviste, portant ses lunettes sur le bout du nez,
compréhensif, irritable, sans pédagogie, partial, qui se fait respecter, parlant à
voix basse, toujours vêtu de chemises à carreaux, dont les explications sont
embrouillées, dévoué à ses élèves, submergé de corrections, fumiste, rétro-
grade, .....................................................................................................................

fi Un kangourou : vif, rapide, pourchassé, qui fait des bonds de huit mètres,
qui a son bébé dans sa poche ventrale, aux yeux doux, au pelage ras, aux puis-
santes pattes arrière, prenant appui sur sa queue, qui endommage les récoltes,
dont les pattes avant atrophiées semblent inutiles, nuisible, envahissant, joueur,
...............................................................................................................................

fi Un chien : à la truffe humide, au regard affectueux, qui saute sur son maître
quand il rentre du travail, au poil ras, tacheté, minuscule, à la queue coupée,
affamé, à la langue pendante, qui flaire le gibier, à la vue perçante, avec un
pedigree, bâtard, docile, roux, d’origine chinoise, qui bave trop, à la langue
râpeuse, vif, qui se traîne, sans toit, abandonné, soumis à son maître, sans laisse
et sans collier, fidèle, qui aboie fort, aux réactions surprenantes, d’appartement,
puissant, de chasse, aux oreilles pointues, ............................................................

Voilà qui sert à imaginer, à être précis, à faire voir car écrire, c’est faire
voir, c’est comme un film mais avec des mots.
12
[3] Entraînons notre imagination : prenons une histoire, un conte connus.
Inventons-leur une autre fin.

Par exemple, Blanche Neige et les sept nains : celle-ci ne mange pas la
pomme tendue par sa marâtre / sorcière car elle a flairé un piège. Elle appelle
les nains. La sorcière est faite prisonnière. Les nains l’obligent à manger la
pomme. Elle est transformée en monstre. Le prince arrive sur son cheval,
s’enfuit à la vue du monstre. Déçue du comportement du prince qu’elle admi-
rait, la jeune fille décide de ne plus se marier. Elle s’occupera des enfants
pauvres du royaume avec son père. Le monstre est mort foudroyé lors d’une
terrible tempête. Les sept nains construisent un orphelinat pour les enfants
pauvres.

fi Faites de même pour des films que vous connaissez bien, pour Roméo et
Juliette, Paul et Virginie, Alice au pays des merveilles, les trois petits cochons,
les aventures d’Harry Potter, Ali Baba et les 40 voleurs, Cendrillon, le Petit
Chaperon rouge...



Que pourrait-il arriver aux personnages de Shrek, à ceux de Toy Story, à
Ironman ou Batman ?...
13
[4] Voici quelques sujets qui peuvent vous intéresser : traitez-les à votre
guise.

Imaginez un jour sans guerre dans le monde dans divers pays : comment
serait-ce, par exemple, en Irak, au Darfour, en Tchétchénie, en Palestine ?
Vous rencontrez un magicien qui vous propose de changer de race, de milieu
social, d’identité. Décrivez-vous dans votre nouveau physique et votre nouveau
caractère. Quelles sont vos impressions ?
Quelles sont les choses qui vous choquent le plus ? Pourquoi ?
Vous êtes nommé ministre de l’Éducation Nationale : quelles réformes ur-
gentes apporteriez-vous ? Donnez à chaque fois une justification.
Imaginez de nouvelles aventures de Spiderman avec de nouveaux person-
nages, de nouveaux monstres, de nouvelles cascades.
Écrivez le scénario d’une scène de combat spectaculaire en karaté. Indiquez
les gestes avec précision.


[5] L’irruption du fantastique dans la réalité : continuez ces débuts
d’histoires en y intégrant des éléments imaginaires, irréels, inattendus :

Je rêve en classe, mordillant mon stylo. Soudain, je distingue un chuchote-
ment à peine perceptible…
Ce nuage a une drôle de forme. On dirait un engin spatial. Je m’arrête à le
contempler. Tout à coup, je me sens aspiré…
Je suis vraiment absorbé par ma lecture. Brusquement, je me sens rapetisser,
rapetisser… Je pénètre dans le livre, j’en deviens même le personnage principal
à mon corps défendant…
Moïse, au sommet du Mont Sinaï, communique avec Dieu qui édicte en
lettres de feu Ses dix commandements sur deux grandes pierres plates. Son
amour pour l’Éternel est si fort que son esprit quitte son corps pour Le re-
joindre…

[6] Une même situation peut être racontée différemment. Voici quelques
thèmes à développer :

Les courses au supermarché décrites par un gourmand / une femme manié-
rée / un immigré qui vient d’un pays très pauvre.
14
Une phase d’une rencontre de football entre le PSG et l’OM vue par un sup-
porter de Marseille / un supporter de Paris / une femme qui n’y connaît rien au
football.
Une scène d’amour à la télé racontée par une jeune fille romantique / un
petit garçon de six ans très bagarreur / un vieux séducteur qui a déjà divorcé
quatre fois.
Présentation d’un homme politique de votre choix / d’un acteur / d’un chan-
teur / d’un sportif par un supporter / par quelqu’un qui ne l’apprécie pas.
[7] Complétez les phrases après SI pour imaginer...
Si une troisième guerre mondiale éclatait, ............................................................
Si j’étais marié(e) à une vedette, ..........................................................................
Si le climat se réchauffait brusquement sur la Terre, ...........................................
Si les réserves de pétrole étaient épuisées, ...........................................................
Si j’avais le SIDA, ................................................................................................
Si je découvrais une carte au trésor, .....................................................................
Si j’avais des quintuplés, ......................................................................................
Si j’obtenais mon brevet de pilote, .......................................................................
Si la Chine devenait la première puissance mondiale, .........................................
Si j’étais né(e) très pauvre, ...................................................................................
Si j’étais interviewé(e) à la télévision, .................................................................
Si j’étais président de la République, ...................................................................
Si j’étais un super héros de l’espace avec de nombreux pouvoirs, .......................
Si je pouvais aller en Haïti, après le terrible tremblement de terre, .....................
Si mon quartier était soudain isolé par une tempête de neige inattendue, ............
Si je devais vivre trois mois dans une tribu de Nouvelle-Guinée, ........................
Si de terribles extraterrestres envahissaient la planète, ........................................



À vous de continuer en proposant d’autres hypothèses.
15
[8] Essayez, à partir d’un mot ou d’une expression, de construire une longue
phrase, ou mieux, un récit :

Exemple : CLÉ.
Gregory Bennett, vieux savant très distrait, vivant dans l’aile gauche d’un
château écossais appartenant à un de ses meilleurs amis, perdit un jour la clé de
son coffre où il rangeait soigneusement les plans de ses inventions. Or, il venait
de mettre au point un véhicule révolutionnaire et silencieux fonctionnant à
l’énergie solaire : pas de carburant, pas de pollution ! Pour lui, c’était enfin la
gloire, son mérite reconnu, par la commercialisation de son invention ! Hélas !
Du fait de son incroyable distraction, tout était bloqué. Il chercha, ne dormit
plus ; il maigrissait à vue d’œil. Un jour, se promenant dans un sous-bois, il
suivit du regard des pies qui jacassaient. L’une d’elles se posa sur son nid où
quelque chose brillait. Elle le fit tomber, dans son agitation. C’était la fameuse
clé. Vous savez comme les pies sont voleuses...
Faites de même avec les mots suivants et d’autres de votre invention : lému-
riens de Madagascar – pirates – des yeux dans la nuit – alunir – dinosaures –
quartier – fin du monde – mèche de cheveux – combat de coqs –
caverne – croisades – racket – raquette – Afrique du Sud – politique – démo-
cratie – expansion – extension – vente aux enchères – renchérir – chérir – pou-
voir d’achat – siècles – inventions françaises – les personnes âgées – funam-
bule – chaleureux – illusion – illusionniste – créatif – séance récréative – ré-
chauffement de la planète – politiciens – délocalisation – licenciements – re-
connaissant – reconnaissable – méconnaissable…

[9] Proposez à vos camarades une phrase au style direct, – déclarative, inter-
rogative, exclamative, impérative, au choix. Ils devinent dans quel métier on
peut la prononcer :

◊ « Déroulez vite la lance à incendie, préparez l’échelle. Faites bien attention
à vous, les gars ! » fi Pompier.
◊ « Quelle tempête ! Nous avons enfin passé le Cap Horn, mais le mât est
cassé ! » fifififi Navigateur.
◊ « Le médecin vous a conseillé de la Nivaquine, contre le paludisme, car
vous allez en Inde. Pour votre enfant, prenez-la plutôt en sirop car ce produit est
très amer ! » fi Pharmacien.
◊ « Je vous en rajoute une tranche ? Il est bien maigre.» fi Charcutier, ven-
deur de jambon.
16
◊ « Alexandre le Grand a conquis très vite un immense empire jusqu’aux
Indes ! Dommage qu’il soit mort si jeune ! » fi ..................................................
◊ « Nous diminuerons les taxes foncières et les impôts locaux tout en augmen-
tant les taxes sur les cigarettes et l’alcool.» fi .....................................................
◊ « Ce panneau de béton armé, je le descends de deux mètres, je le déplace un
peu vers la gauche. » fi ........................................................................................
Continuez avec d’autres métiers ou bien on fait l’inverse : d’abord, on
propose un nom de métier, puis on forme quelques phrases au style direct
cadrant avec ce métier. L’objectif est de bien manier le style direct.

[10] Je suis, donc je pense : vous suivez quelqu’un et vous réfléchissez à tout
ce qui peut vous arriver.
Je suis un ours...
un top model...
une voiture bruyante et sans plaque d’immatriculation...
un jeune garçon qui se déplace très vite en rollers...
le Père Noël...
un individu déguisé en clown qui se dirige d’un pas leste vers
la banque...
un catcheur américain qui a terminé victorieusement son
combat et va aux vestiaires...
des policiers dans une voiture...
un agent secret qui espionne une centrale atomique...
un mari infidèle...
un élève qui fait l’école buissonnière…

Exemple : Je suis une voiture bruyante et sans plaque d’immatriculation.
Probablement un véhicule volé. Discret, je le prends en filature. Il longe le
vieux port, remonte une petite rue et oblique à gauche. Je n’ai que le temps de
le voir se faufiler dans un vieux garage et disparaître. Le portail est fermé, mais
je vais escalader le mur. Tonnerre ! Quatre mécaniciens en bleus de travail salis
de cambouis s’affairent autour de la voiture, la démontent, la « désossent » pour
l’expédier, probablement à l’étranger, dans des caisses. Je viens de découvrir
un réseau de voleurs de voitures... Soudain, l’un des mécaniciens lève la tête,
m’aperçoit et s’écrie : « Eh ! Toi là-bas ! » Pris de panique, je m’enfuis à toutes
jambes, laissant là ma voiture. Je monte, je bifurque à gauche, m’engouffre
dans un couloir sombre d’immeuble. Ouf ! Je leur ai échappé ! Soudain, une
lumière, des bruits de pas précipités…

Imaginez encore d’autres péripéties.
17
[11] Voici des débuts d’histoires. Inventez la suite.

Nous venions d’emménager dans une nouvelle maison. Nos voisins nous
avaient mis en garde : « N’habitez pas ici ! Cette maison est hantée ...».
Après un périple mouvementé, après avoir visité quelques temples hindous
et quelques palais de maharadjahs dans le nord de l’Inde, nous décidons de
nous arrêter dans une petite auberge à Delhi. Nous étions loin de nous douter de
ce qui nous attendait...
Stéphane et Élodie se marièrent l’année dernière. Le début de leur vie de
couple fut sans histoires jusqu’à ce fameux 13 mars où...
Notre vaisseau spatial arrive enfin sur Mars et là nous découvrons un spec-
tacle extraordinaire...
Dans notre petit avion, nous survolons la forêt amazonienne. Tout à coup,
un bruit suspect nous parvient du moteur. Nous perdons de l’altitude...
Je fais partie d’une équipe d’archéologues dirigée par Howard Carter. Nous
sommes à la recherche d’une cité disparue sous le sable. Un après-midi, l’un de
nos ouvriers, occupé à creuser, mit à jour un escalier descendant dans le sol...
Je traversais tranquillement la rue sur le passage clouté, près de la gare,
lorsque soudain, une voiture prit son visage trop vite, fit une embardée et me
faucha... fifififi Je traversais tranquillement la rue sur le passage clouté, près
de la gare, lorsque soudain, une voiture prit son visage trop vite, fit une
embardée et me faucha. Je gisais sur le sol. Les passants m’entouraient. Cer-
tains murmuraient : « Il est déjà mort ! » L’ambulance arriva peu de temps
après. Tandis qu’un médecin s’occupait de moi, tout devint noir puis je distin-
guai nettement une forte lumière non aveuglante, douce, merveilleuse au bout
d’un tunnel. Mon esprit s’y transporta en un éclair. « Il n’a pas survécu au
choc », déclara le médecin. On me croyait mort et pourtant j’étais bien vivant !
Arrivé près de cette lumière, je me sentis infiniment heureux, je crus entendre
des esprits qui communiquaient dans une langue inconnue de moi, mais que je
comprenais ! Je vis...

À vous de continuer…
18
[12] Le milieu de l’histoire vous est donné. Imaginez, avec originalité et fan-
taisie le début et la fin.

... J’étais fou amoureux de la nouvelle élève de la classe depuis son arrivée
parmi nous.
Au début, elle avait répondu à mes sentiments, elle me sautait au cou chaque
fois qu’elle me voyait, elle me faisait tous mes devoirs, elle me protégeait, me
félicitait pour mon esprit zen, mais depuis peu, je sens qu’elle m’échappe...


... Les sables mouvants commençaient à m’engloutir. Tout le bas de mon
corps, jusqu’à la poitrine, était prisonnier. Pourquoi avais-je voulu prendre ce
raccourci, traverser ces marécages ? J’allais à une mort certaine...
... En quinze jours, j’avais déchiffré ce message secret, j’en avais trouvé le
code. Oui, le trésor était bien enfoui dans une des îles des Seychelles ! J’en
connaissais maintenant l’emplacement exact. Je ferai quelques économies et je
partirai là-bas dans quelques mois...
... À la mi-temps, l’équipe de France de football était menée 2 à 1. Au ves-
tiaire, l’entraîneur encouragea ses joueurs et en effet...
... Jusque-là, le spectacle de cirque avait été plutôt traditionnel avec les
clowns, les jongleurs, les trapézistes. C’est alors qu’arrivèrent, se dandinant,
des otaries luisantes...
... J’étais en mauvaise posture. Les mousquetaires du roi allaient me faire
prisonnier. Alors, il me vint une idée...
… Le trois-mâts affrontait les vagues déchaînées de douze mètres de haut.
Le gouvernail était cassé. Le navire fonçait vers un énorme tourbillon.
L’équipage malmené faisait front de tous les côtés…
19
… Le Petit Prince arriva sur la planète du géographe. Il ne comprenait pas
comment ce savant pouvait faire des cartes du monde sans voyager…
... Dans la forêt, nous aperçûmes un grizzli bien campé sur ses pattes arrière.
Il nous vit et se dirigea vers nous...



fi Après notre bac, Jérôme, Élodie et moi avions décidé de faire nos études au
Canada, vaste pays offrant des possibilités d’emplois intéressants.
Nous logions dans une petite cité universitaire et nous profitions bien de nos
week-ends : patin à glace, ski, promenades dans les forêts, shopping à Mon-
tréal... Un samedi du mois d’octobre, nous roulions à vive allure dans un 4x4
de location flambant neuf. La nature était très accueillante, en cet « été indien »
finissant, les feuillages avaient revêtu des couleurs infiniment variées allant du
vert le plus tendre à l’orange le plus doux. Nous arrêtâmes la voiture. Un petit
pique-nique à l’ombre d’un antique bouleau. Nous marchâmes assez longtemps.
Les plaisanteries fusaient. Dans la forêt, nous aperçûmes un grizzli bien
campé sur ses pattes arrière. Il nous vit et se dirigea vers nous. Le 4x4 était
au moins à 2 kilomètres de là ! Il était temps de déguerpir, mais l’ours se mit à
nous suivre et gagnait du terrain. Fallait-il nous séparer ou continuer groupés ?
L’animal furieux grondait derrière nous. Notre dernière heure était arrivée...
Continuez cette histoire. Proposez un dénouement heureux puis un dénoue-
ment malheureux.
20
[13] Voici la fin d’histoires. À vous d’inventer tout ce qui précède.

◊ ... Le monstre Godzilla détruisit plusieurs jonques dans le port de Hong
Kong. Aucune victime heureusement !
◊ ... Ils se marièrent malgré les obstacles. Ils vécurent heureux et ils eurent
beaucoup d’enfants.
◊ ... Malheureusement, la vie cruelle les sépara. Il travailla pour une chaîne de
télévision américaine ; elle regagna son Japon natal.
◊ ... Épuisé après cette lutte acharnée contre le vampire, il saisit son pieu et le
lui plante dans le cœur.
◊ ... Oui, ce sont bien des extraterrestres. Leurs vaisseaux envahissent le ciel :
nous sommes perdus !
◊ ... Voilà, en résumé, les principales règles du jeu vidéo que j’ai inventé.
◊ ... Et c’est ainsi qu’à l’âge de soixante-dix ans il décida de sortir de sa con-
fortable retraite pour vivre avec les plus démunis.
◊ ... Le pirate La Buse vivait depuis une dizaine d’années sur la côte est de
Madagascar. Il était devenu un véritable chef de tribu. Un jour, après des an-
nées de recherches, les autorités de l’île Bourbon le retrouvèrent. Il fut empri-
sonné et pendu à Saint-Paul en 1730. Mais son inestimable trésor reste toujours
introuvable !

21
... À l’âge de soixante ans, il fut décoré de la Légion d’Honneur par le prési-
dent de la République. Récompense bien méritée !

Exemple :
Thierry Martin, depuis toujours, voulait être utile. À l’école, il aimait avoir
des responsabilités. À vingt ans, il devint pompier de Paris.
À chaque fois que lui et ses hommes étaient appelés en mission, son cœur
battait, son énergie redoublait. Il voulait sauver coûte que coûte les victimes des
incendies ou des accidents. Il fallait faire vite pour le branchement des tuyaux,
pour le placement correct de l’échelle...
Il n’avait jamais pu s’habituer à l’horreur des accidents de la route : corps
coincés dans les carrosseries cabossées, conducteurs défigurés, enfants inertes
et blêmes sur la chaussée, visages couverts de sang... Combien de fois avait-il
escaladé la grande échelle dépliée, luttant contre les flammes envahissantes,
pour sauver une mamie prisonnière dans son appartement ou même un chaton
affolé par la fumée âcre ! Il avait sauvé des gens de la noyade, désamorcé des
bombes, redonné vie, par la respiration artificielle, à des accidentés du travail
ou des malheureux voulant se suicider. Belle vie que la sienne ! Bien sûr, il
était souvent réquisitionné d’urgence en pleine nuit ou le week-end. Heureuse-
ment, sa famille, compréhensive, l’avait toujours encouragé. C’est lui qui avait
délicatement arrêté la minuterie de la bombe placée sous une rame de métro qui
aurait pu faire sauter la station entière ! C’est sous son commandement que des
touristes allemands, des retraités, avaient été sauvés lorsque le bateau-mouche
où ils étaient passagers avait sombré dans la Seine ! Et tant d’autres prouesses !
À l’âge de soixante ans, il fut décoré de la Légion d’Honneur par le pré-
sident de la République. Récompense bien méritée !

[14] Les énumérations : À la façon de Rabelais, de San-Antonio, faites de
longues énumérations d’objets ou de personnes, qui donneront du rythme au
passage que vous serez en train d’écrire. Voici quelques débuts de phrases à
compléter d’énumérations, plus ou moins longues, à votre guise et selon votre
inspiration : trois lignes, dix lignes, vingt lignes...

Dans la caverne où les bandits avaient caché leur trésor, Ali Baba a trouvé ...
...............................................................................................................................
Don Juan, le célèbre séducteur, a tenu dans ses bras des centaines de belles
femmes : ................................................................................................................
Dans le laboratoire du professeur Tournesol, on aperçoit toutes sortes de
machines étonnantes et d’appareils bizarres : des ..., des ..., des ..., etc.
Le jeune reporter Tintin a accompli de nombreux exploits : il a ....................
22
Passager de la machine à remonter le temps, je suis arrivé dans un pays, - la
future Chine, il y a 70 millions d’années. Attirés par l’engin, de très nombreux
animaux préhistoriques, curieux, sont venus l’observer : des ..............................
.......................................................... .......................................... et même ..., etc.
fi Continuez sur d’autres thèmes se prêtant aux énumérations.
Ce magasin de jouets contient des merveilles : ...............................................
La trousse de maquillage de maman est vraiment très fournie. Jugez-en plu-
tôt. Elle a ...............................................................................................................
Un désordre indescriptible règne dans la chambre de Lucien, mon petit frère.
Sur la moquette on aperçoit.......................................................... fi Un désordre
indescriptible règne dans la chambre de Lucien, mon petit frère. Sur la mo-
quette on aperçoit des chaussures de football couvertes de boue, plusieurs
paires de chaussettes, de nombreuses pièces de Lego, un gros Titi (sans
Gros Minet) en peluche, un livre de lecture ouvert, un peigne bleu avec
quelques dents cassées, des chips écrasées, trois cassettes vidéo sans leur
pochette, une veste de pyjama (où est passé le pantalon ?), des dragées que
lui a données Ludovic à l’occasion de la première communion de son grand
frère, une robe de chambre en laine bleu ciel à bordures blanches,
quelques BD empruntées à la médiathèque, divers autocollants représen-
tant des footballeurs en action, deux gros transformers en plastique gris
sans forme précise, quelques cartes Pokémon écornées, une trottinette
chromée pliée, un « Bled » tout neuf (il n’a pas dû l’ouvrir encore !), un
maillot de foot de l’Olympique Lyonnais, un sandwich au saucisson bien
entamé, une DSI XL de couleur rouge actuellement en charge …

[15] À la façon de Jacques Prévert, de Nino Ferrer, faites des énumérations
très fantaisistes, composées d’éléments farfelus.

Pour le mariage de ma sœur aînée, j’ai vu toutes sortes d’invités : ………….
……………………………………………………………………………………
fifififi Pour le mariage de ma sœur aînée, j’ai vu toutes sortes d’invités : un fier
conducteur de Harley-Davidson au vieux blouson de cuir orné d’un aigle
dans le dos, une religieuse de Saint-Joseph de Cluny tout de blanc vêtue,
trois membres de l’Académie Française dans leur habit vert, une famille
de lions tenue en laisse par un jeune dompteur, les quatre frères Dalton en
smoking, un top model de petite taille, un industriel japonais à lunettes, un
fantôme portant son boulet sous le bras, quatre dignes Écossais en kilt, une
ballerine obèse, un professeur de français ayant perdu ses lunettes mais
23
pas son latin, deux danseuses de samba brésilienne en habit de lumière, un
karatéka avec une ceinture grise, des cousins espagnols, le monstre du
Loch Ness tout endimanché, un chevalier en armure tenant une rose
blanche à la main ...
Je n’y peux rien, j’ai ce trait de caractère : je garde tout, je ne jette rien,
c’est pourquoi dans mon bureau j’ai .....................................................................
Notre fusée se posa. Sur cette planète inconnue, si loin du système solaire,
nous découvrîmes toutes sortes de créatures plus étonnantes les unes que les
autres : ...................................................................................................................
J’entrai en cinquième, dans ma nouvelle école. J’allais avoir de drôles de
camarades : ...........................................................................................................
Rue Franck Dubosc, j’ai découvert une étonnante friperie avec de drôles de
déguisements pour Mardi-Gras : ...........................................................................
fifififi Continuez ainsi sur d’autres sujets de votre choix, en privilégiant l’humour,
la fantaisie, la moquerie légère.

[16] Étoffez ces courtes phrases avec le maximum de compléments circonstan-
ciels. Oralement, chaque élève propose un complément différent. Le but est de
former la phrase la plus longue possible qu’on écrira au fur et à mesure au
tableau.


Exemple :

Je vais à l’école.
fi Tous les matins, je vais à l’école.
fi Tous les matins, je vais à l’école à pied.
fi Tous les matins, je vais à l’école à pied avec mon amie Élisabeth.
fi Tous les matins, le cœur joyeux, je vais à l’école à pied avec mon amie
Élisabeth.
fi Tous les matins, le cœur joyeux, je vais à l’école à pied avec mon amie
Élisabeth, sans oublier mon baladeur.
fi Tous les matins, le cœur joyeux, je vais à l’école à pied avec mon amie
Élisabeth, sans oublier mon baladeur pour écouter de la musique entre
deux heures de cours.
fi Tous les matins, le cœur joyeux, je vais à l’école à pied avec mon amie
Élisabeth, sans oublier mon baladeur pour écouter de la musique entre
deux heures de cours de sorte que je ne suis jamais inoccupé, etc.

24
La souris sort de son trou fi .............................................................................
Certains jeunes fument trop de cigarettes fi ....................................................
L’Atlantide fut engloutie fi
Nous nous dirigeons vers le volcan fi .............................................................
Tu lis beaucoup fi ............................................................................................
Les pêcheurs rentrent leur barque fi ................................................................
La télévision nous ouvre l’esprit fi .................................................................
Des femmes battues meurent sous les coups de leur conjoint. fi ....................
Continuez.

[17] Dans les phrases suivantes, le premier et le dernier mot vous sont donnés.
Complétez à votre guise en construisant des phrases plutôt longues et détail-
lées.

Exemple : Magellan ... monde. fi Magellan est un navigateur portugais du
e
XVI siècle qui, à la tête d’une petite flotte de cinq navires, entreprit le premier,
- mais il ne put terminer le voyage, de faire le tour du monde.

Le 14 Juillet ... Élysées. fi ...............................................................................
Le zébu ... en Inde. fi .......................................................................................
Roland Garros ... tennis. fi ..............................................................................
L’améthyste ... cristaux. fi
Le sous-marin ... profondeur. fi .......................................................................
Dans ... Lyon. fi ...............................................................................................
La pastèque ... rouge. fi ...................................................................................
Notre 4x4 ... Zimbabwe. fi
Notre galaxie ... étoiles. fi ...............................................................................

À continuer.

[18] Recherche de verbes. À la suite des sujets suivants, trouvez le maximum
de verbes qui peuvent leur convenir (avec ou sans compléments).

Exemple :
Un bolide de Formule 1 ........................................................................................
fi Un bolide de Formule 1 vrombit, dérape, ronfle, émet des gaz nocifs...
- L’adjudant............................................................................................................
- Pendant la guerre de 1914-1918, les zeppelins ..................................................
- Le yack, au Tibet .................................................................................................
- Au château de Versailles, le roi Louis XIV.........................................................
- Notre professeur d’histoire ..................................................................................
25
- Le capitaine de l’équipe de France de football ...................................................
- Notre cocker, un fameux chien de chasse ...........................................................
- Dans ses films, Bruce Lee ...................................................................................



- La sorcière chevauchant son manche à balai ......................................................
Continuez avec d’autres sujets que vous proposerez.

[19] Choisissez une morale d’une fable de La Fontaine (« La raison du plus
fort est toujours la meilleure », « Apprenez que tout flatteur vit aux dépens de
celui qui l’écoute », « Rien ne sert de courir, il faut partir à point », « Selon que
vous serez puissant ou misérable, Les jugements de cour vous rendront blanc
ou noir », « On a souvent besoin d’un plus petit que soi » ...) et illustrez-la par
une histoire actuelle que vous inventerez, mettant en scène des humains, non
des animaux.


Exemple : « Rien ne sert de courir, il faut partir à point. »

Roselyne et Antoinette sont toutes les deux en terminale. Celle-là suit son
petit bonhomme de chemin : elle a toujours travaillé régulièrement. Celle-ci,
beaucoup plus douée, ne veut pas gâcher son année à réviser ! Elle s’amuse, fait
la fête, change de copain assez souvent, se sachant jolie, donc convoitée.
Roselyne a passé ses vacances de Noël et de Pâques dans les livres. Le 31
décembre, à neuf heures du soir, elle travaillait encore sur les corrigés des pro-
blèmes de maths !
26
Le 15 mai, Antoinette, occupée à se maquiller pour sortir en boîte de nuit,
réalise soudain que le bac a lieu dans deux semaines ! Deux semaines pour
revoir tous les cours qu’elle n’a pas suivis ! Elle demande à ses copines de lui
passer leurs classeurs, vu qu’elle n’a rien noté. Elles en ont besoin. In extremis,
elle peut cependant faire des photocopies des leçons étudiées. Elle révise alors
intensivement. Elle boit café sur café pour veiller tard le soir. Résultat : elle
arrive épuisée nerveusement à l’examen et échoue lamentablement.
Par contre, Roselyne a révisé tout en passant de bonnes nuits. La régularité a
vraiment payé. Élève moyenne, elle a cependant obtenu la mention bien, alors
qu’Antoinette, malgré ses plus grandes capacités, a été recalée...
Ou bien vous inventez votre propre morale et vous rédigez une histoire s’y
rapportant. Par exemple : « Ne prenez pas à la légère la timidité », « Les
femmes sont la plus belle part de l’humanité », « La jalousie est comme un
cancer qui nous ronge : guérissons-en », « Ne nous moquons jamais de
quelqu’un d’obèse », etc.


[20] À la terrasse d’un café, vous observez des gens en train de boire un verre.
Ils ont tous une apparence. À partir d’un indice sur leur personne, révélez leur
vraie personnalité.

Exemples : Ce quadragénaire tremble en se servant de l’eau. Il ne peut plus
boire une goutte d’alcool. Revenons cinq ans en arrière. Il s’est attardé au bar
avec ses copains : pastis, bière, whisky ... Il faisait froid dehors : l’alcool le
réchaufferait, pensait-il. Il rentrait chez lui, le cœur joyeux, lorsque tout à coup,
un enfant jaillit sous ses roues, à la poursuite de son ballon. Dans un état se-
cond, il n’eut pas le réflexe de freiner pile et faucha le pauvre gosse qui mourut
sur le coup. Inconsolable, accablé par la culpabilité, il fit plusieurs séjours en
hôpital psychiatrique. Il n’a toujours pas repris son travail ...
Et cette femme qui porte une profonde cicatrice au mollet droit qu’elle
touche souvent ! Jeune lectrice de français en Australie, elle passait ses week-
ends à la plage. Elle apprenait la planche à voile. Encore débutante et s’étant
trop éloignée du rivage, elle tomba dans l’eau. Un féroce requin lui déchira le
mollet. Elle put remonter sur sa planche et rentrer en pagayant à l’aide de ses
bras.
Cette jeune femme va souvent se laver les mains. fi ......................................
Ce fier quadragénaire tiré à quatre épingles regarde fréquemment la poche
intérieure de son veston. fi ..................................................................................
Cette femme triste lit et relit nerveusement une lettre qu’elle finit par déchi-
rer. fi …………………………………………………………………
27
Ce gros homme joufflu se masse la nuque de la main droite. fi ....................
Cet intellectuel aux cheveux en bataille a le menton posé dans sa paume
droite et les sourcils froncés. fi ...........................................................................
Continuez.


[21] Le premier et le dernier mot des phrases suivantes sont donnés. Utilisez-
les plusieurs fois pour former des phrases très différentes les uns des autres.

Exemple : Le tigre ...................................................................................... arbre.
fi Le tigre est un félin qui n’aime pas la vie de groupe : parfois on le voit se
reposer avec sa femelle sous un arbre.
Le tigre se réveilla, rugit, se mit à poursuivre le petit ouistiti qui le taquinait et
qui eut juste le temps de se réfugier dans un arbre.
Le tigre du Bengale que nous filmions à son insu avait de très fortes déman-
geaisons ; il se soulagea en se frottant le dos contre un arbre, etc.
Faites de même avec :
◊ Le capitaine ..................................................................................... navire.
◊ Parce que .................................................................................... tremplin.
◊ Le parachutiste ..................................................................................... sol.
◊ La nuit ......................................................................................... chouette.
◊ Comment ........................................................................................... fille ?
◊ Ma ............................................................................................. basse-cour.
◊ Mes futurs enfants ........................................................................ bonheur.
◊ Le sport ................................................................................. jeunesse, etc.

fi Proposez d’autres mots pour débuter et finir vos phrases. Continuez
l’exercice.


[22] Écrire c’est savoir se mettre à la place de personnages très différents de
soi. Précisez les pensées, au réveil
d’un petit Parisien,
d’une coquette,
d’un jeune paysan chinois,
d’un chat de gouttière,
d’un président d’état africain,
d’un SDF, à Paris, en hiver, après une énième nuit passée dehors,
d’un tout nouveau retraité,
d’un accro aux drogues dures,
28
d’un quadragénaire chômeur.
d’un tout jeune champion d’Europe de natation,
d’une nouvelle diplômée qui va donner ses tout premiers cours
dans un collège réputé difficile.

Exemples :
Les pensées d’un petit Parisien : « Maman et papa sont déjà partis ! Ils ont
pris le train de banlieue ! Vite, j’avale quelques corn flakes, j’enfile mes rollers
et je fonce à la station de métro Bastille pour pas être en retard au bahut... ».
Les pensées du chat de gouttière : « J’ai une de ces faims ! J’ai traîné toute la
nuit dans la rue Paul Doumer : pas une souris ! Pas un rat ! C’est la faute au
maire aussi ! Il a fait distribuer à tous les foyers des raticides ! Et moi, pendant
ce temps, j’ai plus rien à me mettre sous la dent ! J’en suis réduit à brouter des
feuilles ! ».
Reprenez ces mêmes personnages et présentez leurs pensées à l’approche
des fêtes de Noël.
Continuez l’exercice avec d’autres personnages et d’autres thèmes. Par
exemple, c’est le moment de manger à midi, après une rude matinée de travail.
Imaginez ce que peuvent penser : une ouvrière du textile, son patron, un chien
policier, un jeune cireur de chaussures de Bombay, une religieuse travaillant
dans un dispensaire africain, un truand, une femme obèse adepte des Weight
Watchers et suivant un régime alimentaire très strict.
Continuez l’exercice à votre guise : choisissez des personnages très variés et
présentez leurs pensées sur un thème commun.


[23] Présentez une galerie des monstres. Vous travaillez pour un studio de
dessins animés. Vous devez décrire puis dessiner 8 monstres très différents les
uns des autres. Ne lésinez pas sur les détails précis et horribles !
Exemples :
Le premier monstre mesure trois mètres de haut et possède le plumage du
kiwi, mais de couleur rose. Sans bec cependant, sa gueule dispose d’une cen-
taine de dents acérées. Un gros œil, très mobile, au sommet de la tête, envoie
des rayons laser qui vont tout désintégrer. Ses pattes puissantes, aux griffes
préhensiles, lui font faire d’un seul coup des bonds de cinquante mètres de
long. Il peut voler jusqu'à trois cents km/h et se nourrit exclusivement
d’humains adultes âgés de 35 à 40 ans.
29
De la taille d’un lapin, le second monstre ressemble à une araignée velue
dotée de dix-huit pattes fluo... Inventez la suite.

[24] Imaginez que vous êtes Peter Pan : vous volez à toute vitesse et vous pas-
sez où vous voulez. Décrivez ce que vous voyez lors de votre promenade aé-
rienne : Paris, Londres, la campagne, l’intérieur d’un musée, d’une maison,
d’une église, d’un bateau, etc. On doit se croire dans le ciel.
Exemple : Suivi de la fée Clochette, je vole dans le ciel de France. Nous traver-
sons des nuages, - du coton, qui s’effilochent lors de notre descente. Nous arri-
vons en piqué sur un champ de blé, arrachons quelques épis pour en croquer les
grains. Nous filons sur un cerisier occupé par un couple de vieux corbeaux.
Grincheux, ils nous cèdent la place. Je m’assois sur une branche haute et picore
les cerises les plus mûres. Repus, nous repartons. Nous nous poursuivons au-
tour du clocher de l’église, descendons, y pénétrons par la porte principale,
survolons les fidèles debout, chantant. Je me pose sur le sommet de la chaire et
de là... Imaginez la suite.



[25] L’analogie :

À quels mots (verbes, noms, adjectifs) fait penser le groupe nominal : « Une
jeune femme » ? fi Charme, aimer, enfants, maquillage, idéaliste…
À quels mots (verbes, noms, adjectifs) fait penser le groupe nominal : « Une
vieille femme » ? fi Rides, souvenirs, veuve, cheveux blancs, maison de re-
traite, abandon de la famille, maladie d’Alzheimer, solitude…

30
Associez ainsi des mots variés à tel ou tel personnage célèbre de votre
choix :

Exemple : Johnny Hallyday fi Rocker, longévité, spectacles géants, bête de
scène, moto, copains, tatouages, idole, Jade.
Faites de même avec des animaux, des modèles de voitures, des films,
des équipes de football, etc.
Exemple : Le tigre fi Musclé, puissant, du Bengale, bondir, rugir, en voie de
disparition, solitaire.
Exemple : Spiderman 3 fi Effets spéciaux, cascades, homme de sable, nuit,
grimper, gratte-ciel, toiles, Peter Parker, journal, jeune femme rousse.
Quels mots associez-vous à tel pays et ses habitants ?
Exemple : La France fi Liberté, droits de l’homme, bien manger, chauvin,
frites, saucisson, baguette de pain, vin rouge, protection sociale, Gaulois, rous-
péter, ironique.
Exemple : Les Anglais fi Le thé, le flegme, originalité, conduite à gauche, la
reine, Big Ben, romantique, se singulariser, rester calme, intonation, Rolls-
Royce, les Beatles.
Continuez avec beaucoup d’autres thèmes.

[26] Le jeu des associations d’idées : un mot en appelle un autre puis un
autre... Avec ces mots en écho, formez un petit paragraphe, employez-les tous,
pas forcément dans l’ordre.
Exemple : Le capitaine Haddock fait penser au whisky, le whisky fi
l’Écosse, l’Écosse fi le kilt, le kilt fi le mariage (car en Écosse, c’est
l’équivalent de notre smoking), le mariage fi les enfants, les enfants fi les
cris, les cris fi la joie.
Ayant définitivement abandonné le whisky, mais pas l’Écosse, le capitaine
Haddock y rencontra une flamboyante rouquine. Ce célibataire endurci se lais-
sa aller à l’épouser. Le jour de son mariage, il était souriant - mais perplexe en
haut des marches de l’église, au milieu des cris de joie des enfants.
Autre exemple : La violence me fait penser aux banlieues, les banlieues fi les
immeubles, les immeubles fi la tristesse, la tristesse fi les moyens
d’évasion, les moyens d’évasion fi la drogue, la drogue fi le trafic, le tra-
fic fi les flics qui doivent intervenir.
Dans les banlieues, vivre dans ces immenses cités, ces tours impersonnelles,
ces immeubles uniformes et gris est d’une tristesse ! Comment nos décideurs
ont-ils pu, autrefois, prendre l’initiative de faire sortir de terre cet univers con-
31
centrationnaire, sans espace, sans liberté ? Pas étonnant que le mal-être, la vio-
lence y germent et que certains résidents recherchent des moyens d’évasion
comme la drogue. Les plus malins en font tout un trafic organisé et ils savent
échapper aux flics...
À votre tour, trouvez un mot qui renvoie à un autre puis à un autre... Ces
mots qui se correspondent seront utilisés çà et là dans un court paragraphe.

[27] Tracez un tableau à trois colonnes : dans la première, mettez les noms,
dans la seconde, les verbes, dans la troisième, les adjectifs appartenant à tel
domaine, - pas banal de préférence comme l’école.
Par exemple, quels sont les noms, les verbes, les adjectifs utilisés quand il
est question : de sous-marins nucléaires, d’agents secrets, de plantes médici-
nales, de chasse, d’aviation, de maçonnerie, de décoration intérieure de la mai-
son, de voyance, de mécanique automobile, de contes de fées, de la vie dans le
Grand Nord, des insectes ?...
Exemple : Le domaine de l’aviation.
Quelques noms : Cockpit, vitesse de croisière, altitude, dépressurisa-
tion, fret, hôtesse de l’air, aérofrein, réacteur, train d’atterrissage...
Quelques verbes : Décoller, atterrir, vrombir, survoler, virer, voler,
planer, descendre...
Quelques adjectifs : Supersonique, rapide, confortable, climatisé,
fiable...
Le but de l’exercice est d’avoir une vision d’ensemble du vocabulaire d’un
domaine donné avant d’y consacrer un récit.


[28] Dans les textes à trous suivants, seuls sont donnés certains éléments :
reconstituez le texte entier, pourvu qu’il soit cohérent.

a) Seuls les verbes sont donnés :

1 ..................................................... me promène .... .............................................
recherche .................................................... faire ................................................ .
..................................... m’aperçois .... ai oublié .................................................
......................... tombe ......................................... . trouver ................................. ?
Aujourd’hui, le cœur léger, je me promène seul dans une vaste forêt sombre
de la Haute-Loire. Je recherche des chanterelles grises pour faire une bonne
omelette, ce soir, avec ma famille. Tout à coup, je m’aperçois que j’ai oublié
ma montre et surtout ma boussole. Et en plus, le soir tombe. Loin de tout, où
trouver des habitations ?
32
2 ............... ont trouvé .......................... reviennent ............................ est amarré.
....................................... . .............................. partage ....................................... .
....................... vont boire ..................................... . ..............................................
........................... rentrent .................................... ......................................... sont
titubent chantent ........................................
s’écroulent .............................................................
Sur l’île de La Tortue, les pirates anglais ont trouvé un incroyable ................
3 .............................. lave ............................... change ................................ berce
............................. chante ............................ endormir. ................................dort
............................ caresse ............................. chuchote ........................................
................... : « .................. es .......................................... ».
La jeune maman, le soir, lave son nourrisson, lui change sa couche pour la
nuit, le berce tout doucement ...............................................................................
4 ...................... apprends ...................... faire ....................... .......................... dit
................... fléchir ............................ appuyer ........................... . ............. essaie
.......... tourner ......................... écartant ....................... tombe. ................ éclatent
........... rire ................................. . ............................ suis ....................................
À Avoriaz, prestigieuse station de sports d’hiver, j’apprends à faire du ski.
Le moniteur ...........................................................................................................
et de m’appuyer sur mes bâtons .............................................................................
Continuez.

b) Seuls les noms sont donnés :

1 .......................... montagnes .............. Pyrénées .................... aigle ..................
............................. ciel ......................... . ...............................
........................ oiseau ...................... vue ........................ lièvre ........................
champ .......................... herbe. ...............................................
.............. rapidité ................................... prédateur ..................................... échec.
Dans les hautes montagnes des Pyrénées, un puissant aigle royal plane
majestueusement. ...................................................................................................
2 .............. combattant ... ….... kung-fu ............................................. adversaires.
................. coups ..................bâton ........................................................................
couteau ........................... pistolet ............................. mains. ...............................
33
blocages .............................. coude ........................... ventre. ...............................
........................... poing ................................... mâchoire ............................ coups
................................... pied ................................. corps ......................... fauchage.
............................. terre .................................. . ....................................... hôpital.
chef ................................ bandits .................... vengeance.
Ce jeune combattant chinois de kung-fu est tombé dans une embuscade : il
a autour de lui plusieurs adversaires.

c) Seuls les adjectifs sont donnés :
............................. rêveuse .................................. idéal. .....................................
........................ fidèle ................................prévenant, galant. ..............................
protecteurs ................................... doux. ................................
................... triste ...................................................... tendres ....... réconfortantes.
........................ brun ....................................................vifs ..................................
........................... larges .......................................... athlétique.



Très souvent, la rêveuse Suzie pense à l’homme idéal ....................................

d) Seules les prépositions (ou presque) sont données :
Selon .............. les maisons ............................................ en ............................... ,
en .................... en .................................. Pendant ................................................
préhistorique, . dans ................................. sans .................................................. .
Après .............. des huttes en ....................et ........................................ même sur
........................ . À .............................. romaine, ........................................... dans
avec . Âge
....................... à ................................. de ................................................. .
........................ roman .................................. gothique pour .................................
sous ................ les paysans .................... dans .....................................................
en ..................... À l’époque moderne, ........................................
34
........................ dans ............................... en ................................ sans ………...
Dans ............... pays ............................................ sur ..........................................
comme en ....................... sur ................................... jonques.
Selon les pays, les maisons peuvent être construites en ..................................
...............................................................................................................................
Le but de ces quelques exercices est d’inventer, de construire un petit texte à
partir de quelques éléments. L’imagination est ainsi sollicitée.


[29] Avec les noms et les verbes à l’infinitif regroupés ici dans leur ordre
d’apparition, construisez un paragraphe. Ajoutez tous les éléments man-
quants (prépositions, adjectifs, ...).

Noms : Voyage / car / Afrique / sièges / vitres / poussière / village / brousse /
médicaments / dispensaire / religieuses / trajet / heures / crépuscule.
Verbes : Être / être entassé / être couvert / aller / apporter / tenir / durer / arri-
ver.
Notre voyage en car en Afrique fut ........... . Nous étions entassés ..............


[30] Faites plusieurs récits différents sur le même thème.

Quelques thèmes : Un coup de foudre amoureux, la chasse aux crocodiles, une
plongée sous-marine extraordinaire, la construction d’une cabane dans les bois,
le Petit Chaperon Rouge échappe au loup, les caprices de mon petit frère,
l’exploration de la Lune en 4x4 spécial, la fin du monde, les malheurs de Fred
le distrait, la vie quotidienne d’un prisonnier sous haute surveillance à Fresnes,
Séverine va passer un casting pour une émission de télé-réalité…

Exemple : Le coup de foudre.
1- C’était l’heure d’affluence. Le métro était bondé. Étudiant en Droit, Adrien
rentrait chez lui, quelque peu écrasé par les autres passagers. Debout, tenant la
poignée placée au-dessus de sa tête, il suffoquait. Cependant, il sentait qu’on
l’observait... Se tournant difficilement sur la droite, il s’aperçut qu’une jeune
Vietnamienne aux traits doux et aux longs cheveux droits le dévisageait. Ti-
mide, il détourna son regard mais bien vite il le replongea dans celui de la jeune
fille. Un discret sourire fut échangé...
2- Jeune retraité, Gérard fait partie d’un club de randonnée. Avec son groupe,
il connaît comme sa poche les sentiers du Massif Central. Un jour, son ami
35