//img.uscri.be/pth/657504539d929aa8cfb32880768445552a49b688
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 15,99 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

Évaluation, formation et systèmes de référence implicites

De
209 pages
Cette recherche puise son origine dans les préoccupations de professionnels confrontés à l'essor des Référentiels d'évaluation dans les pratiques d'enseignement et de formation. Voici une analyse de la littérature scientifique sur l'évaluation, en référence aux préoccupations des professionnels. Et une approche empirique qui se confronte à l'approche théorique des observations. Les axes de recherche linguistiques et épistémologiques feront l'objet d'autres publications.
Voir plus Voir moins
Christian Bélisson
Évaluation, formation et systèmes de référence implicites
Un référentiel, pour quoi faire ?
et systèmes de référence implicites
Évaluation, formation et systèmes de référence implicites Un référentiel, pour quoi faire ?
Pédagogie : crises, mémoires, repères Collection dirigée par Loïc Chalmel, Michel Fabre, Jean Houssaye et Michel Soëtard  La collection « Pédagogie : crises, mémoires, repères » répond à un triple objectif : 1 - Elle se propose de soumettre à la réflexion théorique les problématiques et les situations de crise qui agitent le monde pédagogique. 2 - Elle vise à vivifier les mémoires historiques capables d'éclairer le pédagogue pour l'action présente. 3 - Elle entreprend de décrypter les repères philosophiques, éthiques, politiques qui portent le pédagogue en avant des réalités. Dernières parutions Renaud HÉTIER,L’éducation, entre présence et médiation, 2017. Nicole MOSCONI,Genre et éducation des filles. Des clartés de tout, 2017. Jean-Marie LABELLE,Apprendre les uns des autres. La réciprocité source d’éducation mutuelle, 2017. Dominique KERN,La recherche sur la formation et l’éducation des adultes dans la deuxième moitié de la vie, 2016. Jean-Luc RINAUDO et Patricia TAVIGNOT (coord.),Le changement à l’école. Sources, tensions, effets, 2016. Ines BARBOSA DE OLIVEIRA,Le Curriculum, une création quotidienne émancipatrice : l’expérience brésilienne, 2016 Véronique HABEREY-KNUESSI et Jean-Luc HEEB (Dir.),Pour une critique de la compétence. La question du sujet et de la relation à l’autre, 2015 Edwige CHIROUTER,L’enfant, la littérature et la philosophie, 2015. Émilie DUBOIS,La pédagogie àReggio Emilia, cité d’or de Loris Malaguzzi, 2015. Martine JANNER-RAIMONDI (dir.),Elèves en difficulté : tout un programme. Programme personnalisé de Réussite éducative, 2014. POTEAUX Nicole et GREMMO Marie-Josée (dir.),La médiation éducative entre dispositif et espace, Essai de conceptualisation, 2014. NAOUAR Oussama,Paulo Freire : figures du pédagogue, imaginaire du pédagogique, 2014. WEISSER Marc,Le chercheur, sa recherches, ses méthodes. De quelques questions épistémologiques aux Sciences de l’Éducation, 2014. UBRICH Gilles,La méthode intuitive de Ferdinand Buisson : histoire d’une méthode pédagogique oubliée, 2014. KOHAN Walter Omar,Socrate : enseigner, ce paradoxe, 2013.
Christian Bélisson
Évaluation, formation et systèmes de référence implicites
Un référentiel, pour quoi faire ?
© L’Harmattan, 2017 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.harmattan.fr ISBN : 978-2-343-11866-6 EAN : 9782343118666
Mes remerciements pour leur relecture attentive à mes collègues Anne, Anne-France, Dominique, Odile et Régine
 Cette recherche d’une douzaine d'années puise son origine dans les préoccupations de professionnels confrontés à l'essor des Référentiels d'évaluation dans les pratiques d'enseignement et de formation. Leurs critiques portent souvent sur l'emploi de concepts peu explicités, ce qui rend difficile leur application. Par ailleurs, l'utilisation de concepts polysémiques, comme « critère » et « indicateur », déstabilise les praticiens. Leur clarification a guidé les premières démarches. Puis les premières expériences ont mis en valeur des phénomènes et des paradoxes qui ont orienté progressivement la recherche vers de nouvelles hypothèses.
La plupart des expériences ont été effectuées dans le milieu de l'animation, dont la professionnalisation est assez récente : elle émerge à la fin de la seconde guerre mondiale et prend son envol dans les deux dernières ème décennies du 20 siècle. Le système de formation est donc en construction et l'élaboration des Référentiels de certification constitue un enjeu important. De ce fait, ce milieu représentait un lieu privilégié pour étudier les phénomènes institutionnels qui conduisent à la formation des Référentiels. L'analyse historique a précisé le contexte et la méthodologie a articulé statistiques et microsociologie, pour identifier certains enjeux sociaux et interpréter les résultats des expériences. Quatre axes ont structuré la recherche : une analyse de la littérature scientifique sur l'évaluation, pour cerner les enjeux de la réflexion, en référence aux préoccupations des professionnels ; une approche empirique qui a permis de confronter l'approche théorique à des observations et de faire surgir certains phénomènes et paradoxes ; une analyse des discours et une approche de la linguistique, non seulement pour traiter le matériel empirique et pour pouvoir interpréter le résultat des expériences, mais aussi pour cerner certains phénomènes de communication ; enfin une analyse épistémologique. Dans cet ouvrage, seules les deux premières dimensions (conceptuelle et empirique) ont été développées. Les deux autres axes de recherche (linguistique et épistémologique) feront l'objet d'autres publications, mises en chantier ultérieurement. Pour les chercheurs qui souhaiteraient connaître les fondements théoriques de la progression proposée ci-dessous, il est
7
ère toujours possible de se référer à la thèse originale (1 partie pour les ème fondements épistémologiques ; 3 partie pour l'analyse des discours), sur le site du laboratoire CIRNEF.
Cet ouvrage est composé en quatre parties de trois chapitres : un qui analyse les problématiques, un qui explicite les concepts et un qui déroule les expériences et les analyses. Les Référentiels d'évaluation sont ainsi étudiés sous des focus différents qui en montrent plusieurs facettes et mettent en valeur la complexité de ces phénomènes sociaux. L'ouvrage a donc été conçu pour être abordé : soit de façon linéaire en suivant la progression de la recherche ; soit par partie, pour suivre les démonstrations et appréhender les expériences en fonction des problématiques, des hypothèses et des concepts de chacune d’entre elles ; soit par rubrique, c'est à dire par type de chapitres (recherches en sciences de l'éducation / concepts / expériences) pour le lecteur qui souhaiterait faire l'économie de l'une ou de l'autre de ces trois rubriques et se centrer sur un type de connaissances et de discussions. Et le lecteur qui préfère avoir une vue d’ensemble du puzzle avant d’étudier la composition des pièces, peut se rendre directement au chapitre 13 qui synthétise la démarche et met en perspective les modalités de la recherche, les modes de fonctionnement du monde professionnel et les enjeux sociolinguistiques. N.B. : Les numéros entre parenthèses, à la suite de certains concepts ou de certains arguments(XX),renvoient à la page où ils ont été définis ou explicités : les concepts y sont mis en valeur enitalique souligné, pour les retrouver plus facilement.
8
Partie I Référentiel, Critère et Indicateur De la docimologie aux taxonomies