L
237 pages
Français

L'enseignement des Soft Skills à l'Université au Maroc :

Description

Communication, aptitude linguistique en langue étrangère, sens de créativité, écoute active, leadership, gestion du projet, entrepreneuriat, esprit d'équipe, intelligence émotionnelle, ces compétences clés, appelées désormais Soft Skills, n'ont pas la place qu'elles méritent dans le descriptif des formations pédagogiques au Maroc. Cette recherche collective apporte un éclairage nouveau sur la problématique de l'intégration des Soft Skills dans le système éducatif marocain : quels avantages, quelles contraintes, quels enjeux et quelles recommandations à mettre en place pour booster l'employabilité des jeunes diplômés.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 04 novembre 2020
Nombre de lectures 0
EAN13 9782140162718
Langue Français
Poids de l'ouvrage 6 Mo

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Sous la direction de Souâd Touhami
L’enseignement desSoft Skills à l’Université au Maroc : levier de compétences pour les jeunes diplômés
RENCONTRES &
COLLOQUES
L’enseignement desSoft Skills à l’Université au Maroc :
levier de compétences pour les jeunes diplômés
© L’Harmattan, 2020 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris
www.editions-harmattan.fr
ISBN : 978-2-343-20997-5 EAN : 9782343209975
Sous la direction de Souâd TOUHAMI
L’enseignement desSoft Skills à l’Université au Maroc :
levier de compétences pour les jeunes diplômés
« Vous avez beau avoir toutes les aptitudes, si vous n’avezpas l’attitude, vous ne réussirezpas »Gandhi
“Soft skills get little respect but they will make or break your career”Peggy Klaus
6200$,5(
3UpIDFH &pFLOLD %5$66,(552'5,*8(6 
,QWURGXFWLRQ JpQpUDOH 6RXkG 728+$0, ..
&KDSLWUH   9HUV O¶DPpOLRUDWLRQ FRQWLQXH GH OD GLPHQVLRQ SpGDJRJLTXH  /¶DSSURFKH SDU FRPSpWHQFHV 6LG$OL .DPHO .$<$ 1DLPD 0(66$28',
&KDSLWUH  /¶HQVHLJQHPHQW GHV PDWLqUHV WUDQVYHUVDOHV PDUNHWLQJ JHVWLRQ GH SURMHW HQWUHSUHQHXULDW GDQV OD IRUPDWLRQ GHV LQJpQLHXUV  &DV GH O¶(16$00HNQqV ,PDQH %28+$''28 +DVVDQ $//$.28&+  
&KDSLWUH   (QJOLVK IRU (QJLQHHULQJ $ 3URMHFW%DVHG /HDUQLQJ ([SHULHQFH .KDOLG %(1 .$''285  
&KDSLWUH   4XHOOH SODFH RFFXSH OD FRPSpWHQFH FRPPXQLFDWLYH GDQV OD IRUPDWLRQ GH O¶LQJpQLHXU  FDV GH O¶(16$00HNQqV 6RXkG 728+$0, +DQDQH 7&+,&+  
&KDSLWUH   /D SpGDJRJLH j O¶pSUHXYH GH O¶HPSOR\DELOLWp  3pGDJRJLH DFWLYH HW WUDQVYHUVDOLWp GDQV OD IRUPDWLRQ G¶LQJpQLHXUV  &DV GH O¶(16$ $JDGLU ,GULVV (/ 28$)$ $PLQD 7285$%,  
&KDSLWUH  Soft Skills $ 1HZ /HDUQLQJ 3DUDGLJP LQ (QJLQHHULQJ (GXFDWLRQ DQG 7UDLQLQJ %RXFKUD %$'$28,  
&KDSLWUH   /D SHUFHSWLRQ GHV FRPSpWHQFHV HQWUHSUHQHXULDOHV FKH] OHV GRFWRUDQWV  FDV GH O¶XQLYHUVLWp 6XOWDQ 0RXOD\ 6OLPDQH %pQL 0HOODO 0RKDPHG -DOODO (/ $'1$1, $EGHOKDPLG $=(528$/  
&KDSLWUH  'pYHORSSHU OHVSoft Skills F¶HVW ERRVWHU O¶HPSOR\DELOLWp 6RXkG 728+$0, )DWLPD 728+$0, 
&RQFOXVLRQ JpQpUDOH 6RXkG 728+$0,  
3UpVHQWDWLRQ GHV $XWHXUV  
7DEOH GHV PDWLqUHV