Corse - Guide de conversation

-

Livres
144 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description


Description du livre



Un séjour au Cap Corse, à Bastia, Ajaccio, aux calanques de Piana ou à Bonifacio ? Le créateur de la célèbre méthode Assimil a conçu pour vous le compagnon moderne et indispensable de votre voyage en Corse.

°Initiation à la langue : 21 leçons de corse

°Les phrases et les mots indispensables

°Toute la prononciation

°Toutes les situations du voyage








Sujets

Informations

Publié par
Ajouté le 13 mai 2014
Nombre de lectures 43
EAN13 9782700561142
Licence : Tous droits réservés
Langue Français
Signaler un problème
© Assimil 2014 EAN numérique : 9782700561142 ISBN papier : 978-2-7005-0617-4 Création graphique : Atwazart
Réalisation de l'ePub :Prismallia Contrôle de l'ePub :Céladon éditions
Corse
Jeanne Lepidi & Nicolas Sorba
B.P. 25 94431 Chennevières-sur-Marne cedex France
Cet ouvrage ne prétend pas remplacer un cours de la ngue, mais si vous investissez un peu de temps dans sa lecture et appr enez quelques phrases, vous pourrez très vite communiquer. Tout sera alors diff érent, vous vivrez une expérience nouvelle.
Un conseil: ne cherchez pas la perfection ! Vos interlocuteu rs vous pardonneront volontiers les petites fautes que vous pourriez com mettre au début.Le plus important, c’est d’abandonner vos complexes et d’os er parler.
INTRODUCTION
Comment utiliser ce guide
La Corse, faits et chiffres
Un peu d’histoire
La langue corse
?Comment utiliser ce guide
La partie “Initiation”
Vous disposez d’une petite demi-heure quotidienne ? Vous avez trois semaines devant vous ? Alors commencez par la partie “Initia tion”, 21 mini-leçons qui vous donnent sans complications inutiles les bases du co rse : – découvrez la leçon du jour en vous aidant de la t ranscription phonétique fournie sous chaque phrase. La traduction mot à mot du cors e vous permet de vous familiariser avec les structures de cette langue ; – lisez ensuite les brèves explications grammatical es : elles vous expliquent quelques mécanismes que vous pourrez vous-même mettre en œuv re ; – faites le petit exercice final, vérifiez que vous avez tout juste… et n’oubliez pas de passer à la leçon suivante dès le lendemain !
La partie “Conversation”
Pour toutes les situations courantes auxquelles vou s allez être confronté durant votre séjour, la partie “Conversation” de ce guide vous p ropose une batterie complète d’outils : des mots, mais aussi des structures de p hrase variées que vous pourrez utiliser en contexte. Tous les mots sont accompagné s de leur traduction et d’une transcription figurée simple qui vous dit comment i l faut les prononcer. Même si vous n’avez aucune connaissance préalable du corse, ce “ kit de survie” prêt à l’usage fera de vous un voyageur autonome.
?La Corse, faits et chiffres
Superficie
Population
Départements
Système politique
Villes principales
Langue officielle
Le drapeau
Point culminant
Fêtes typiques
8 681 km²
er 305 674 habitants (1 janvier 2012)
Haute-Corse (2b) et Corse-du-Sud (2a)
Collectivité Territoriale à statut particulier
Ajaccio et Bastia
Français
Fond blanc avec une tête de Maure, dont le front est ceint d'une bande de tissu nouée derrière la tête
Monte Cintu (2 706 m)
8 décembre (fête de la Nation) ; 15 août (fête de la Corse)
On dit que la Corse est une montagne dans la mer. C ette île de la Méditerranée est située à 170 km au sud de Nice (France), à 84 km de la péninsule italienne et à 14 km de l’île de la Sardaigne (Italie). Juridiquement, i l n’y a pas de capitale corse. L’île compte deux préfectures : Ajaccio et Bastia. Depuis 1991, la Collectivité Territoriale de Corse est formée de trois entités : le Conseil Exéc utif de Corse (qui fonctionne comme un gouvernement régional), l’Assemblée de Corse (or gane délibérant) et le Conseil économique, social et culturel de Corse (organe con sultatif).
La population corse connaît une hausse exceptionnel le depuis 2006 : en six ans, elle a augmenté de 13 %. Aujourd’hui, la Corse est plus peuplée que jamais : elle a battu son nombre record d’habitants (295 589 habitants en 1901) en 2011. Chaque année, environ 6 000 personnes s’y installent.
Quant à l’économie corse, elle s’appuie essentielle ment sur le secteur tertiaire (80 % des emplois), notamment grâce à l’administration et au tourisme.
?Un peu d’histoire
Aux origines
La “dame de Bunifaziu”, datant de 6 570 av. J.-C., est le plus ancien reste humain attesté en Corse. Le néolithique est marqué par de nombreux mégalithes : coffres, dolmens, menhirs, statues-menhirs. Plus tard, duran t l’âge de bronze, les villages se fortifient progressivement. Enfin, durant l’âge de fer, l’activité pastorale se généralise et les activités commerciales avec le reste du mond e se développent. Les populations commencent à s’organiser en cités : la cité d’Aleri a est fondée en 565 av. J.-C.
Des Romains aux génois
En 259 av. J.-C., Rome conquiert la Corse et l’occu pe pendant sept siècles. Le e christianisme apparaît dès la fin du II siècle. À partir de 455, les Vandales, les Ostrogoths et les Byzantins envahissent l’île. En 7 74, la Corse est cédée au Saint e Siège. Dès le début du IX siècle les Sarazins (Maures) attaquent la Corse. À l’initiative du Pape, les Pisans s’allient aux Géno is pour battre les Maures et conquérir la Corse. En 1091, le Pape confie à Pise l’investit ure des évêques corses. En 1284 débute l’époque génoise qui dura environ cinq siècl es.
L’indépendance et Pasquale Paoli
La révolution corse pour l’indépendance débute en 1 729. En 1735, la nation corse se place sous la protection de l’Immaculée Conception de la Vierge Marie. Son image se trouve sur les armes et les étendards corses. Par a illeurs, leDio vi salvi Regina(chant religieux dédié à la Vierge Marie) est adopté comme hymne national corse. En 1755, Pasquale Paoli est élu Général de la natio n corse. Il dote l’île d’une capitale (Cortiite une imprimerie nationale et), d’une université et d’une monnaie ; il crée ensu forme une défense. L’œuvre majeure de Paoli est sa Constitution : ce texte est basé sur la séparation des pouvoirs législatif et exécut if et sur le suffrage universel ; il est considéré comme la première constitution démocratiq ue du monde moderne.
La Corse devient française
Gênes souhaitait garder la mainmise sur l’île de be auté. Cependant, désespérant de mener à bien une guerre qui avait épuisé ses hommes et son argent, elle cède à la France ses droits sur la Corse, par le traité de Ve rsailles de mai 1768 (contre la somme de 2 000 livres versée annuellement sur 10 an s). Les intentions réelles de la France provoquent une réaction des Corses. La guerr e entre la Corse et la France débute. En octobre 1768 les Corses battent les Fran çais à Borgu. L’armée française revient avec beaucoup plus d’hommes et écrase l’arm ée corse les 8 et 9 mai 1769 à Ponte Novu. L’indépendance de la Corse prend fin. L ’université de Corse ferme ses portes et il faudra attendre 1981 pour les voir s’o uvrir de nouveau. Suite à cette défaite, Paoli prend le chemin de l’exil et reste p endant 21 ans en Angleterre. À son retour d’exil, il crée le royaume anglo-corse qui n e dure que deux ans. Ensuite, la Corse redevient française. re e Pourtant, pendant la 1 partie du XIX siècle, les Corses ne parlent toujours pas
français.
e La Corse depuis la fin duXIXsiècle
Santu Casanova, un poète fonde le journalA Tramuntana1895 : c’est le premier en journal entièrement en langue corse. Les Corses ont longtemps été considérés comme des c itoyens français de seconde classe. Ainsi, durant la guerre 1914-1918 les resso rtissants français ou assimilés en âge d’être appelés ne partaient pas au front s’ils étaient pères de plus de quatre enfants. Deux exceptions : les Corses et les Sénéga lais. Cette guerre entraîne la perte de 20 000 Corses. Lors de la Seconde Guerre mondial e, la Corse est le premier département français (1943) à être libéré. Après un e période durant laquelle les Corses ont dû apprendre le français au détriment du corse, les années 1970 sont marquées par leRiacquistuturelle).la réappropriation linguistique et cul  (comprendre Les premiers attentats nationalistes apparaissent.
?Lalangue corse
Lecorse est une langue romane. L’originalité du corse réside dans le fait d’avoir refusé tout standard. Il s’agit d’une langue dite p olynomique, c’est-à-dire, selon J.B. Marcellesi, que son “unité est abstraite et résulte d’un mouvement dialectique et non de la simple ossification d’une norme unique, et [s on] (…) existence est fondée sur la décision massive de ceux qui la parlent de lui donn er un nom particulier et de la déclarer autonome des autres langues reconnues”. On peut donc utiliser la variété de corse que l’on veut quels que soient la situation e t les lieux, à l’oral comme à l’écrit. Le corse possède trois variétés (régiolectes) : septen trional, central et méridional. Pour des raisons pragmatiques nous avons choisi de vous proposer un seul régiolecte, en mettant en avant quelques variations dialectales da ns les notes de grammaire.
L’alphabet
Fondamentalement le corse possède 21 lettres.
a[a],b[bi],c[tchi],d[di],e[è],f[èffè],g[dji],h[aka],i[i],l[èllè],m[èmmè],n[ènnè],o [o],p[pi],q[kou],r[èrrè],s[èssè],t[ti],u[ou],v[vi],z[dzéda].
À celles-ci il faut ajouter :j[i longu],k[kappa],w[doppia vi],x[iks],y[i grégou]. Ainsi que chj[tyeu]etghj[dyeu]spécifiques au corse.
Prononciation
La première chose à éviter, c’est de prononcer le c orse “à la française”, en insistant systématiquement sur la dernière syllabe des mots. Pour vous faciliter les choses, nous signalerons toujours la syllabe tonique dans l a transcription phonétique.
La plus grande difficulté du corse est la mutation phonétique des consonnes (les cambiarine). En effet, certaines consonnes ont deux manières de se prononcer selon ce qui les précédent. Après une pause, une consonne ou une voyelle sans accent le son est dit “fort” (on peut dire prononciation norm ale). Après une voyelle sans accent la prononciation est “faible”. Les transcriptions v ous permettront de ne pas vous tromper… Bon courage ! e Exemple d'application : remarques de la leçon du 17 jour.