Les limites de la coordination par le marché

-

Livres
3 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Informations

Publié par
Nombre de visites sur la page 1
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0038 €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Les limites de la coordination par le re marché (fiche - 1 STMG)
Objectif : Selon la doctrine libérale, le marché s’auto-régule sans l’intervention de l’État. Mais actuellement, nos économies complexes rendent ineff icace le libre jeu du marché dans beaucoup de domaines. En effet, le marché est capable de réguler la produ ction des biens privés mais se montre parfaitement inefficace dans la régulation d es effets externes (ou externalités) et les biens collectifs. 1. Les limites du marché a. Les effets externes ou externalités Les effets externes sontles actions ou services d’un agent économique qui modifient la situation d’un autre agent économique sans que cette modification soit rémunérée.
James Maede, économiste anglais, fournit l’exemple le plus connu d’uneexternalité positive : un apiculteur installé à proximité d’un pomiculteur (producteur de pommes) obtient une meilleure récolte de miel puisque ses abeilles prof itent du pollen des arbres fruitiers. Le pomiculteur, lui aussi, tire un profit puisque les abeilles rendent gratuitement le service de pollinisation.
Chacune desdeux parties profitent d’un service gratuit. Ni l’un, ni l’autre sera rémunérépar ce service qu’ils se rendent mutuellement.
Il y a également des situations oùun seul agent profite, sans qu’un autre en tire ni profit ni inconvénient. Mais l’externalité peut aussi avoir des effets néga tifs pour un des agents économiques. Dans ce cas on parle d’externalité négative. Par exemple, un élevage de porcs ne traite pas les déchets et les laisse pénétrer dans le sol. Non loin, une unité de fabrication alimenta ire ne peut plus utiliser l’eau courante car elle est polluée. Pour rendre l’eau courante utilisable, elle doit investir dans des filtres à eau. La première exploitation ne tient pa s compte de l’effet négatif qu’a sa production sur l’usine de fabrication alimentaire. Et cette dernière subit le coût de cet effet négatif dont elle n’est ni l’auteur ni respon sable.
La présence d’effets externes, qu’ils soient positifs ou négatifs, rendent l’autorégulation du marché inefficace. En effet, les agents économiques qui sont à l’origi ne d’effets positifsne font aucun effort pour continuer à les produire puisqu’ils ne sont pas rémunérés pour leur action tandis que ceux qui en bénéficient gratuitement ado ptent une attitude de profiteurs. Souvent les bénéfices privés sont inférieurs aux bé néfices sociaux.
Leseffets négatifsar ceux qui lesne peuvent pas non plus être gérés par le marché c produisent savent qu’ils ne peuvent pas être sancti onnés et ceux qui les subissent sont