Remédier à l'échec scolaire dans les écoles catholiques de Bukaru (R. D. Congo)

-

Français
304 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Ce volume reprend quelques éléments des contacts avec différents partenaires des Ecoles secondaires conventionnées catholiques de Bukavu. L'enquête, les entretiens et les observations révèlent leur compréhension des évaluations et l'accompagnement personnalisé pour remédier à l'échec. Face à ce dernier, il est indispensable d'impliquer tout le monde, pour faire évoluer l'élève. Il suffit de le considérer personnellement afin de l'amener vers son autonomisation et sa réussite.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 juin 2014
Nombre de lectures 20
EAN13 9782336351131
Langue Français
Poids de l'ouvrage 30 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0005€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
REMÉDIER A L’ÉCHEC SCOLAIRE DANS LES ÉCOLES CATHOLIQUES DE BUKAVU
« tout enfant est éducable ». Il suffit de le considérer personnellement afin de
en 2014.
Patrice MUKATA BAYONGWA
REMÉDIER A L’ÉCHEC SCOLAIRE DANS LES ÉCOLES CATHOLIQUES DE BUKAVU(R. D. CONGO)
Par l’évaluation et l’accompagnement personnalisé
Volume 2
REMÉDIER A L’ÉCHEC SCOLAIRE
DANS LES ÉCOLES CATHOLIQUES DE BUKAVU Préface de Guy AVANZINI
Remédier à l'échec scolaire dans les écoles catholiques de Bukavu (R. D. Congo) Par l'évaluation et l'accompagnement personnalisé Volume 2
Études africaines Collection dirigée par Denis Pryen Dernières parutions Olivier NKULU KABAMBA,Les médecins en Afrique et la sorcellerie, 2014. Alexis TOBANGUI,Défense deuxième chance et la socialisation des jeunes en difficulté, 2014. Hermine MATARI,Les instituteurs dans la société gabonaise, 2014. Noël Christian-Bernard OBIANG NNANG,Les empereurs romains e e en Afrique du Nord. Les grandes réformes du II au III siècle ap. J.-C.,2014.Pierre KIPRÉ,Cultures et identités nationales en Afrique de l’Ouest. LeDaàdans la société béninoise d’hier à demain, 2014.Edouard Epiphane YOGO,Etat fragile et sécurité humaine au sud du Sahara, 2014. Wendpanga Jacob YOUGBARÉ,Méthodes d’aide à la décision appliquées pour le développement au Burkina Faso. La méthodologie Data Envelopment Analysis (DEA), 2014.Pierre KOULODJI, Vatican II et la parenté responsable. Histoire et analyse deGaudium et spes50,2, 2014. Lucien PAMBOU,La mondialisation, une chance pour l’Afrique ? Les Afriques noires francophones de l’ouest et du centre : sujets d’hier, acteurs de demain, 2014. Daniel Isaac ITOUA,Instruments de musique traditionnelle des Mbôsi du Congo, 2014. Pascasie Minani PASSY,Femmes en politique au Burundi. Leur nombre, leur influence ?,2014. Elisabeth SHERIF,Élection et participation politique au Niger : le cas de Maradi. Contribution à l’analyse électorale en Afrique, 2014. Roger KAFFO FOKOU,Les Mbäfeung, peuple des hautes terres de l’ouest du Cameroun. Croyances et pratiques traditionnelles et culturelles, 2014. Rachel MAENDELEO RUTAKAZA,Le rétablissement et la consolidation de la paix en République Démocratique du Congo de 1990 à 2008,2014. Liliane MBAZOGUE,L’éducation à la prévention du sida dans les classes de sciences, 2014. Constantin KUBETERZIÉ DABIRE, Financement d’un projet de partenariats public-prive (PPP),Missions du consultant et guide méthodologique, 2014.
Abbé Patrice MUKATA BAYONGWA
REMEDIER A L'ECHEC SCOLAIREDANS LES ECOLES CATHOLIQUESDEBUKAVU(R.D.CONGO)
Par l'évaluation et l'accompagnement personnaliséVolume 2
Préface du Professeur Guy AVANZINI L’Harmattan
© L’Harmattan, 2014 5-7, rue de l’École-Polytechnique ; 75005 Paris http://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-336-30573-8 EAN : 9782336305738
PRÉFACE Il est extrêmement souhaitable que la thèse des sciences de l’éducation soutenue en avril 2013 devant l’Institut catholique de Paris, par Monsieur l’Abbé Patrice Mukata Bayongwa pût être éditée et diffusée. Et nous nous félicitons que ce vœu se réalise. Elle comporte en effet, ce qui n’est pas toujours le cas, une double portée, à la fois théorique et pratique, qui en justifie pleinement la publication. Dans le premier registre, l’auteur présente une analyse socio-historique très bienvenue de l’histoire de la République démocratique du Congo depuis son indépendance, et de ses institutions scolaires. Il montre les résultats fâcheux de la politique d’étatisation conduite de 1973 à 1977 et décrit l’œuvre du renouveau heureusement entreprise par les écoles conventionnées catholiques dans son Archidiocèse de Bukavu. Mais, en examinant les résultats de l’évaluation des performances, il met en évidence le taux trop élevé et très décevant des échecs, dont il souligne la gravité des conséquences d’ordre psychologique et social pour les élèves qu’ils atteignent, et dont l’avenir s’en trouve compromis ; et il s’efforce d’en identifier les multiples facteurs, à la fois intriqués et interférents, d’où résulte l’urgence d’y remédier. L’on est en bon droit sensible à la rigueur et à la précision de ses analyses et de ses interprétations. En particulier, l’on apprécie vivement son souci d’une exacte définition des concepts ; qu’il s’agisse de celui même d’échec, d’évaluation et, plus encore de « l’accompagner », dont les textes officiels, du moins en France, offrent des conceptions floues, ambiguës ou confuses, qui prêtent aux mésusages et, en définitive, aux contresens et à l’inutilité. On pense, ici, à ce lycée où les heures dites « d’accompagnement périscolaire » servent à compléter l’emploi du temps d’un professeur peu disposé à cette tâche et dont, en définitive, le seul point commun avec les élèves dont il a ainsi la charge tient à leur égal déplaisir de devoir travailler ensemble. Et c’est là que la thèse amène à sa portée pratique ; elle propose en effet une voie d’amélioration des performances. Fort des définitions performantes qu’il a su établir, l’auteur a réussi à organiser et à gérer, malgré les difficultés dues à la distance, une expérimentation consistant à mettre en œuvre, dans divers établissements congolais coopératifs, une authentique pratique d’accompagnement personnalisé, dont il a pu ensuite mesurer objectivement les effets. Or, ceux-ci se sont avérés globalement satisfaisants, voire vraiment positifs. Lorsqu’il est ce qu’il doit être et conduit conformément à ce qu’il est intrinsèquement, lorsqu’il signifie l’engagement réciproque d’un professeur et d’un élève qui acceptent librement et lucidement de travailler ensemble, les prestations scolaires du second s’améliorent significativement. Il s’agit alors d’une vraie et durable 7
remédiation, qui favorise la sédation des difficultés antérieures et l’installation dans une dynamique de réussite. Simultanément, cela permet à l’enseigné de découvrir en lui des capacités qu’il ignorait, et à l’enseignant de percevoir à la fois le potentiel de l’adolescent et à lui, l’adulte, de discerner ses aptitudes relationnelles, que l’habitude d’un enseignement anonymement impositif ne lui avait, jusqu’alors, pas fourni l’occasion de soupçonner ; il peut en résulter une heureuse transformation de son attitude pédagogique. Ces quelques remarques suffisent à saisir l’intérêt de ce travail. Un chercheur africain a ainsi mis en évidence une pratique susceptible, si l’on sait l’utiliser judicieusement, de dépasser l’insuccès scolaire, voire de le prévenir. Il reste à souhaiter que, au terme de cette étape expérimentale, il puisse en étendre largement l’usage dans son propre pays. Et il n’est pas moins désirable que, instruite par cet exemple, la pédagogie française sache, elle aussi, en profiter. Alors que la formation du corps enseignant est en voie de remaniement, puisse-t-elle ne pas négliger de l’initier à l’accompagnement. Professeur Guy AVANZINI 8
REMERCIEMENTS Que tous celles et ceux qui ont contribué de loin ou de près, directement ou indirectement à la conception et à l’élaboration de ce livre, et d’une manière particulière le Professeur Guy AVANZINI, le laboratoire Groupe de recherche en éducation comparée (GREC) de l’Institut catholique de Paris, les membres de l’Institut de La Salle (I.D.L.S.), les membres de ma famille, mes confrères prêtres, mes amis, les chrétiens du secteur de Lagny-sur-Marne et du Pôle de Dammartin-en-Goële, les acteurs éducatifs des Écoles secondaires conventionnées catholiques de Bukavu… trouvent ici l’expression de ma profonde gratitude. Je remercie anticipativement tous ceux qui trouveront dans ce livre un élément qui leur permettra d’innover leurs pratiques pédagogiques en prenant en charge, grâce à l’accompagnement personnalisé, les élèves en échec scolaire. 9