8 histoires d'un autre temps

-

Français
48 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

D’incroyables aventures dans les temps passés !

Huit histoires d’un autre temps spécialement écrites pour les grands. Des textes dynamiques avec un fond historique et des illustrations pleines de vie pour faire découvrir à son enfant le plaisir de lire tout seul.

Idéal pour les 6-9 ans.

Au sommaire :

  • L’exploit de Krâeu
  • L’écuyer funambule
  • À la recherche d’un œuf de soleil
  • Un chantier semé d’embûches
  • Thoutii et les pilleurs de pyramides
  • Un cheval pas si triste
  • L’oncle Charles veut être roi
  • Le totem d’Atohi

Ces histoires sont aussi disponibles à l’unité au format numérique.

Découvrez vite toutes les autres histoires Fleurus, en album ou à l'unité, et en version numérique.


Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 16 mars 2011
Nombre de lectures 65
EAN13 9782215099338
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0030€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Krâeu, fils de Rhûl et petit-fils d’Othor, est accroupi devant le feu, sourcils froncés. Il n’a plus que deux jours pour accomplir un exploit grâce auquel il sera admis à l’école des chasseurs de mammouths, comme tous ses frères avant lui.
Deux jours seulement… Oh, bien sûr, il aurait pu s’en occuper avant, mais il a préféré passer l’été à dessiner des ours sur les murs des grottes alentour, c’est bien plus amusant ! Les membres du clan, pourtant, n’ont pas cessé de lui répéter : « Krâeu, n’oublie pas, tu as un exploit à réaliser ! » Mais il ne les a pas écoutés…
Il soupire, bien embêté, lorsque Teul, son grand frère, passe à toute allure devant lui en criant : « J’ai vu une bête énorme pénétrer dans la caverne aux provisions ! Je pars chercher du renfort ! » Krâeu le regarde s’éloigner. Il souffle sur la braise, pensif, quand soudain lui vient une idée. Le voilà, son exploit : lui, Krâeu, fils de Rhûl et petit-fils d’Othor, va chasser tout seul ce monstre-là ! Il s’arme d’une lourde bûche et se met en chemin. Parvenu à l’entrée de la grotte, pas très rassuré, il s’avance sur la pointe des pieds et aperçoit sur le sol quantité de poissons éventrés dont l’intrus s’est régalé.
Krâeu, le souffle suspendu, s’enfonce en frissonnant dans les profondeurs de la caverne. Arrivé tout au fond, il distingue dans la pénombre des quartiers de viande intacts, que la bête n’a pas touchés. Le garçon regarde autour de lui, étonné : il est seul, le monstre a déjà filé ! À la fois déçu et soulagé, il s’apprête à repartir lorsque soudain, juste derrière lui, retentit un terrible rugissement. Krâeu se retourne en tremblant et découvre un énorme tigre à dents de sabre, tapi dans l’ombre. La bête féroce s’approche, l’œil luisant et les babines retroussées. Le garçon, effrayé, recule d’un pas, mais le voilà dos à la paroi, impossible de fuir ! Sans y croire, il brandit sa bûche pour impressionner l’ennemi. En effet, celui-ci s’en moque bien et, d’un simple coup de patte, fait valser le morceau de bois.
Le monstre est tout contre l’enfant maintenant. Il prend son temps et renifle lentement sa proie, en grondant. Krâeu est terrifié, voilà qu’en guise d’exploit il va se faire dévorer ! Il a si peur qu’il est pris de vertige et, pour ne pas tomber, s’appuie contre la grande jarre en terre posée à côté de lui.
Une grande jarre en terre ? Posée à côté de lui ? C’est dans ce récipient, Krâeu en est sûr, que les femmes rangent les épices, ces grains de feu qu’il n’a pas le droit de goûter sous peine de voir s’enflammer sa gorge, ses yeux et son nez ! La bête devant lui ouvre les mâchoires, prête à le croquer. Alors Krâeu, plus rapide que la foudre, attrape de pleines poignées de grains de feu et les lance à la volée dans la gueule du tigre. Le fauve, aussitôt aveuglé, se met à tousser et à cracher. « Que s’enflamment ta gorge, tes yeux et ton nez ! » hurle Krâeu. Puis il reprend sa bûche et l’abat encore et encore sur l’échine du tigre. Celui-ci, vaincu, file ventre à terre et tombe sur les hommes du clan qui n’ont plus qu’à le capturer !