Intrigues botaniques à la cour du Roi-Soleil

Intrigues botaniques à la cour du Roi-Soleil

Livres
92 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Intrigues, saveurs et poisons : l'usage des plantes est multiple à la cour du Roi-Soleil ! De la grande ciguë cultivée en cachette dans le potager aux primeurs présentés à la table du roi, des plantes purgatives prescrites par le médecin du roi, sans oublier la mandragore... Voici onze nouvelles qui vont vous faire revivre cette époque de manière inattendue.

Sujets

Informations

Publié par
Ajouté le 01 janvier 2009
Nombre de lectures 274
EAN13 9782296932487
Signaler un abus

!"#$%&'( *+",!$-&'( . /, 0+&# 1& 2+$34+/'$/

!"#$%&'( *+",!$-&'( . /, 0+&# 1& 2+$34+/'$/
Nouvelles concoctées par les élèves
de la classe de 4e (408) du collège Louis Lumière de Marly-le-Roi

L’Harmattan

ouis XIV et les plantes… Quelle étrange alchimie ! Et pourtant, c’est bien à cet exercice que se sont livrés les élèves de la classe de 4e (408) du collège Louis Lumière dans le cadre d’une classe à PAC (Projet artistique et culturel). Accompagnés de leurs professeurs d’histoire géographie et de français, de la documentaliste et d’un écrivain botaniste, les élèves ont dans un premier temps découvert ou redécouvert le patrimoine culturel de leur région. Après une présentation générale sur les plantes et leur utilisation à l’époque de Louis XIV, ils ont visité le potager du roi à Versailles et le parc du château. Ils se sont rendus à trois reprises au musée-promenade de Marly-le-Roi et ont assisté à une visite conférence au musée du Louvre. Forts de ces connaissances, les élèves ont ensuite, chacun à sa manière et en petits groupes, rédigé des nouvelles en atelier d’écriture. Ils ont abordé différents aspects de la vie sous Louis XIV, principalement au château de Versailles, la vie à la cour, ses fêtes, ses festins, les maîtresses du roi. Détail intéressant, ils se sont aussi montrés sensibles à la vie des plus petits, jardiniers, cuisiniers et ouvriers travaillant à la construction du château. Sur le plan botanique, les plantes à poison ont eu un large succès (mandragore, ciguë…) mais les élèves se sont également intéressés aux nouvelles cultures et aux productions du potager de Versailles sélectionnées pour la table du roi Soleil.

7

5+!!' /'0"&#' 6

Toutes les nouvelles sont des fictions même si elles se basent sur des faits et des personnages historiques réels. Les descriptions et anecdotes botaniques sont authentiques. Un grand merci à : Madame Moreau, chargée des publics et de la communication au musée-promenade de Marly-le-Roi. Madame Anstett, conférencière au potager du roi à Versailles.

/ !89 , :,( 18'!1#+$" . ;'#(,$//'( -&$ !8,$" <"< =+1$>$< 1$? >+$(@ A#$!0'((' A,/,"$!'
Il a fallu en effet une cinquantaine d’années pour faire du simple pavillon de chasse de Louis XIII en 1661 le palais somptueux habité par Louis XIV à la fin de son règne. Versailles compte alors huit mille trois cents hectares (contre huit cent cinquante aujourd’hui), des murs de quarante-trois kilomètres de longueur et vingt-deux portes monumentales. Au plus fort des transformations en 1685, le chantier est colossal. On dénombre trente mille employés qui se mêlent à la foule des courtisans, travaillent à la construction du grand Versailles et font et défont les réalisations au gré des exigences du monarque. Les sommes colossales qui sont englouties inquiètent Colbert, ministre des finances, et on ne compte plus le nombre des accidents sur le chantier. Mais la vengeance de ces hommes qui se tuent au labeur pour leur monarque sera aussi impitoyable que l’indifférence du roi pour leur sort a été grande !

7

QUINQUINA (Cinchona succirubra) … alors il décide de prescrire au roi une poudre fine que lui avaient donnée des jésuites espagnols lors de son dernier voyage… p. 13

8

;'!%',!0' ,& :,/,$(
B'#"$>$0," 1' 1<0C( 1' D,0-&'( 7'%#+(
3 E< /' FG E+H'=*#' FIIJ . A+$"$'#( 3 K+#" /' LM D&$//'" FINM . ;'#(,$//'( 3 4","&" O +&H#$'# '! *P"$='!" 3 Q:+&(' O B,"R'#$!' 7'%#+(S !+= 1' T'&!' >$//' O U'/,#&' 3 U<0<1< ,& 0+&#( 18&! ,00$1'!" :'!1,!" /, 0+!("#&0"$+! 1& 0RP"',& 1' 4, K,T'("<

mon père. Le jour suivant son décès, j’ai su que le grand Louis avait ordonné de jeter son pauvre corps dans une fosse commune. Tout ce travail de mon père pour le roi, mais aucune récompense, aucun respect, alors qu’il avait donné toute sa vie pour lui ! Ce jour, 30 juillet 1697, moi, Guillaume Legros, ai juré de le venger quoi qu’il en coûte à ma vie ! C’est le grand moment en cuisine, je dois préparer les rôtis qui arriveront sur la table du roi. Mes nombreux apprentis préparent les sauces. Ils ajoutent des aromates et du poivre que le roi aime tant. Ça y est ! Les cuisiniers chargés du poisson finissent leurs mets et les serveurs viennent crier aux plats, les services s’enchaînent à grande vitesse. Maintenant, les commis collectent les déchets et les ustensiles, lavent à
9

E

ous sommes le 27 juillet 1704 ; chaque année à la même date, je revois le visage de ma mère lorsqu’elle a appris la mort de