L
22 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

L'école des petits bonshommes

-

22 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Description

Qui sont réellement les petits bonshommes verts et rouges des feux piétons ? Du théâtre à lire pour le plaisir ou à mettre en scène avec un groupe de 16 à 30 enfants. Être le petit bonhomme vert ou rouge qui garde un passage piéton, c’est une grande responsabilité. Il faut d’abord aller à l’école des petits bonshommes pour s’exercer à tenir la position adéquate, « Stop », « Traversez ». Mais parfois, les élèves verts et rouges se prennent à rêver d’une vie différente, beaucoup moins réglementaire !

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 24 août 2017
Nombre de lectures 0
EAN13 9782748524130
Langue Français
Poids de l'ouvrage 1 Mo

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

Titre
Copyright
È VE -M ARIE B OUCHÉ
L’école des petits bonshommes
Syros

Collection Mini Syros Théâtre à jouer
Couverture illustrée par Karine Bernadou
Conception graphique de Pépito Lopez
© 2017 Éditions SYROS, Sejer,
25, avenue Pierre-de-Coubertin, 75013 Paris
Loi n° 49-956 du 16 juillet 1949 sur les publications destinées à la jeunesse, modifiée par la loi n°2011-525 du 17 mai 2011.
« Cette œuvre est protégée par le droit d’auteur et strictement réservée à l’usage privé du client. Toute reproduction ou diffusion au profit de tiers, à titre gratuit ou onéreux, de tout ou partie de cette œuvre, est strictement interdite et constitue une contrefaçon prévue par les articles L 335-2 et suivants du Code de la Propriété Intellectuelle. L’éditeur se réserve le droit de poursuivre toute atteinte à ses droits de propriété intellectuelle devant les juridictions civiles ou pénales. »

ISBN : 978-2-74-852413-0
SOMMAIRE Couverture Copyright Personnages Scène 1 Scène 2 Scène 3 L’auteur
Landmarks Couverture
PERSONNAGES
Le nombre d’acteurs peut varier de seize à une classe entière.
Les personnages sont les « petits bonshommes » verts et rouges des feux de signalisation routière destinés aux piétons. Dans leur école, les petits bonshommes rouges et verts appartiennent à deux classes différentes. Il y aura autant de rouges que de verts (à un près, en cas de nombre impair).
Chaque classe compte un professeur et à peu près autant d’anciens et de nouveaux élèves. Parmi les élèves, seuls un rouge (Roméo le rouge) et une verte (Juliette la verte) sont clairement identifiés. Les autres (sauf indication contraire) peuvent indifféremment être interprétés par une fille ou un garçon. Le texte sera accordé au féminin le cas échéant.
Dans la première partie du texte, il est précisé si c’est un nouveau ou un ancien élève qui parle. Par la suite, lorsque cette distinction n’a plus d’utilité, il est simplement précisé la couleur de l’élève qui peut alors être soit un ancien, soit un nouveau. La parole sera ainsi facilement répartie entre les acteurs.
Costumes :
Les acteurs seront intégralement vêtus de la couleur de leur petit bonhomme (collants, pantalon, tee-shirt à manches longues, cagoule, gants…) et leur visage sera également maquillé en vert ou en rouge. Si l’on souhaite distinguer les nouveaux élèves, on peut leur attacher autour du cou une petite pancarte avec leur prénom, comme celles utilisées dans les sorties scolaires. Un tee-shirt d’une tout autre couleur (bleu, ou violet, jaune…) est également à prévoir.
Dispositif scénique :
L’espace scénique est divisé en deux : la séparation peut être matérialisée par un tracé au sol, un fil tendu, des objets alignés… La partie qui est à gauche pour les spectateurs (ce qu’on appelle au théâtre le « côté jardin ») est la salle de classe des rouges, la partie à droite (« côté cour ») est celle des verts. La séparation entre les deux doit être perceptible par le public sans pour autant gêner la visibilité ni le jeu des acteurs.
Scène 1
(Les nouveaux élèves rouges sont entrés dans leur classe, et les nouveaux élèves verts dans la leur, de l’autre côté de la démarcation. Tous semblent perdus, regardent un peu partout. Un des nouveaux verts, placé près de la démarcation, commence à paniquer ; il tremble, se ronge les ongles…)
Nouveau vert 1 :
Mais qu’est-ce que je fais là ? Papa, Maman, revenez, ne me laissez pas ici !
Nouveau rouge 1 (au nouveau vert 1) :
Toi aussi, t’es nouveau ?
(Le nouveau vert 1 sursaute, pousse un cri.)
Nouveau vert 1 :
Pardon, mais je n’avais jamais vu de rouges d’aussi près.
(Les nouveaux rouges et les nouveaux verts s’observent à distance, se font des petits signes de la main.