Le père Noël s
45 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Le père Noël s'est égaré aux Antilles

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
45 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Description

"-Yékrik ! -Yékrak ! C'était un soir de réveillon. Anoli, garde forestier, bien connu, sursauta. Il venait d'apercevoir un bonhomme, s'appuyant sur un bâton et qui semblait perdu. Et c'était vrai. Il avait traversé tous les bois des Antilles sans retrouver sa route".

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 avril 2006
Nombre de lectures 206
EAN13 9782336273181
Langue Français
Poids de l'ouvrage 1 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0005€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

Ouvrages du même auteur :
Comptines antillaises bilingues français-créole  : Salines , Éditions Caribéennes, 1981 Salines, Éditions Caribéennes, 1981 Kokiyoko , Éditions Caribéennes, 1982
Contes bilingues français-créole  : Manman dlo et autres contes des Antilles L’Harmattan, 1998
Roman bilingue français-créole  : Cyclone sur le coq de combat Gyenm Autoédition, 2003
© L’HARMATTAN, 2006
5-7, rue de l’École-Polytechnique ; 75005 Paris
L’HARMATTAN, ITALIA s.r.l. Via Degli Artisti 15 ; 10124 Torino L’HARMATTAN HONGRIE Könyvesbolt ; Kossuth L. u. 14-16 ; 1053 Budapest L’HARMATTAN BURKINA FASO 1200 logements villa 96 ; 12B2260 ; Ouagadougou 12 ESPACE L’HARMATTAN KINSHASA Faculté des Sciences Sociales, Politiques et Administratives BP243, KIN XI ; Université de Kinshasa – RDC
http://www.librairieharmattan.com harmattan1@wanadoo.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr
9782296004825
EAN : 9782296004825
Sommaire
Page de Copyright Page de titre Jeunesse L’Harmattan
Le père Noël s'est égaré aux Antilles
Papa Nowèl garé o zantiy : Conte bilingue français-créole

Renée Clemence-Gotin
- Yékrik !
- Yékrak !
Sa fèt an plen lannuit 24 désanm. Kè a Zandoli, mèt fouyaya-bwa, sotté. On vyékò té sòti pasé douvan-y, apiyé asi on baton. I té konsa i té pèd chimen. Sété byen sa. I té ja travèsé tout bwa Lézantiy san touvé chimen :
Bwadenn pou béwòm
Bwachandèl pou lodè-la
Bwapatat pou lapen
Bwa flo pou péchè
Bwadnò pou kaz a moun
É bwa dèyè potoko touché.
Zandoli bòdé-y :
- Ban-mwen wòlpas a-w !
Wòlpas-la té ka sèvi pou dirèksyonné moun andidan foré twopikal. Men nonm-vini-la pa té okouran. Sé pou sa i pa té ka touvé kaz a moun. An tan-lasa, gwoka é Radyo Bwapatat té bita-bita. Yo té ka pòté nouvèl pli vit ki van. Zandoli, vayan tanbouyé, plonjé si ka a-y. I koumansé kongné é chanté pou vèti tout mounbwa.
- Yékrik ! 1
- Yékrak !
C’était un soir de réveillon. Anoli 2 , garde forestier bien connu, sursauta. Il venait d’apercevoir un bonhomme, s’appuyant sur un bâton et qui semblait perdu. Et c’était vrai. Il avait traversé tous les bois des Antilles sans retrouver sa route :
Bois d’Inde, pour le bay rhum
Bois chandelle pour l’arôme
Bois patate pour les lapins
Bois flot pour les pêcheurs
Bois du Nord pour la maison des humains
Et tous les autres...
Anoli l’aborda :
- Mot de passe ? demanda-t-il. Le mot de passe servait à se repérer en forêt tropicale. Seul le nouveau venu l’ignorait. Aussi cherchait-il sans succès le chemin de la maison des humains. En ce temps-là, gwoka 3 et Radio-bois-patate 4 jouaient le même rôle : ils transmettaient rapidement les messages aux habitants. Anoli, excellent batteur grimpa sur son tambour, se mit à frapper et chanter.
Adan foré twopikal-la Mwen kontré on nonm bigi Mwen kontré on nonm gidi Men pon disou pa pèd mézanmi Nonm-vini-la pa ni alibi.
Adan foré twopikal-la Jis manzè Foujè pwan parapli Rapòt a pyébwa ka méné lapli Men pon disou pa pèd mézanmi Nonm-vini-la pa ni alibi.
Adan foré twopikal-la Dlo dous jwenn Rivyè Salé Rapòt a ravin ka suiv koulé Men pon disou pa pèd mézanmi Nonm-vini-la pa ni alibi.
Dans la forêt tropicale J’ai rencontré un homme clopin J’ai rencontré un homme clopant Mais méfiez-vous mes chers amis Cet homme-là est sans alibi
Dans la forêt tropicale La fougère prend son parapluie Quand les arbres mènent la p