Noah et l
181 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Noah et l'énigme du Ghost Train - collection Tip Tongue - A1 découverte - dès 10 ans

-

181 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Description

Avec Tip Tongue, lire de l'anglais devient naturel !
Accompagne des héros aux caractères attachants dans des histoires inattendues... et découvre le plaisir de lire et de comprendre l'anglais.

Noah est très déçu d'apprendre que son correspondant irlandais est en fait... une fille ! Mais cette dernière va le surprendre : passionnée de football gaélique, Fiona n'a peur de rien. Quand elle apprend que le Book of Kells, véritable trésor national, a été volé, elle convainc de mener l'enquête...

Parce que l'anglais est aussi agréable à écouter, chaque roman numérique Tip Tongue est enrichi de sa version audio, page après page.


Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 21 avril 2016
Nombre de lectures 6
EAN13 9782748521641
Langue Français
Poids de l'ouvrage 43 Mo

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

STÉPHANIE BENSON NOAH ET L’ÉNIGME   DU GHOSTTRAIN Illustrations JULIEN CASTANIÉ
Chapter One THECORRESPONDENT Chapter Two THEO’LEARY FAMILY Chapter Three FOOTBALLFIONA Chapter Four FUNNYFOOTBALL Chapter Five THEFUNFAIR Chapter Six THEGHOSTTRAIN Chapter Seven A STRANGEFIND Chapter Eight THE B OOK   OF K E L L S ChapterNine BACKTO THE FAIR Chapter Ten BOOKBALL ChapterEleven FUN ANDFAIRPEOPLE Chapter Twelve TRUE FRIENDS L'auteur Dans la même collection
Chapter One THECORRESPONDENT

pas de son...
– D on’t forget yourletter,young man! dit l’hôtessedel’air en tendantà Noah l’enveloppe rose qui contenait la lettre de son correspondant irlandais. Ou de sa correspondant e irlandais e ,pour être précis. Pas exactement ce que Noah avait espéré. Et, pourtant, tout avait si bien démarré… Quand,endébut d’année de sixième,leurpro- fesseurd’anglais,MrMcLuckie,avait annoncé que le projet de classe était de préparer un voyage en Irlande,Noah avait sauté de joie.Lorsqu’ils

InitLecture();

pas de son...
avaient décidé de privilégierl’échange avec des correspondants d’un collègedublinois, il s’était imaginérencontrer un complice, un ami pour la viequi partagerait ses goûts etses passions. Il avait rêvédecet étranger si proche pendant toute une semaine en attendant l’accord du collège Newpark, au sud de Dublin. Puis la mau - vaise nouvelle était tombée.S’il y avait,dans la classe irlandaise qui acceptait de correspondre aveceux,le même nombre d’élèves que dans la leur, les lles étaient en revanche plus nom - breuses du côté des Irlandais.Il fallait donc tirer au sort pour savoir lesquels des garçons auraient une correspondante. Évidemment,c’était tombé surNoah,lui qui était ls unique, qui n’avait ni cousin ni aucunjeune de sonâge dans lafamille.Certes, il avait des copains au collège,mais ce n’était pas pareil. Il aurait tellement aimé trouver enn un frère… Noah tendit la main et remercia l’hôtessede l’air, comme il l’avait appris :

InitLecture();

pas de son...
– Thank you very much. – You’re welcome, young man, répondit-elle en souriant. Enjoy your time in Dublin! « You’re welcome », Noah connaissait, c’était l’anglais pour« je vous en prie ».Et « young man »,c’était lui :un « jeune homme ».En revanche, lereste, prononcéavec un doux accent chantant, lui avait échappé. – « Enjoy » means « have fun »,dit Mr Mc-   Luckie, juste derrière lui.« Fun » is « amusing ». Cette fois,Noah comprit.L’hôtesse lui sou - haitait de bien s’amuser pendant le temps qu’il allait passer à Dublin. – Thank you! répéta-t-il en glissant la lettre dans sa poche. Puis il suivit ses camarades jusqu’àl’escalier qui descendait vers le tarmac de l’aéroport. Sacorrespondante s’appelait FionaO’Leary et elleavait lemêmeâgequelui, mais c’était à peu près tout ce qu’il savait d’elle. Son courrier de présentation avait été plus que succinct :

InitLecture();

pas de son...
Dear Noah, My name is Fiona O’Leary and I’m eleven years old.I go to Newpark Comprehensive School in Blackrock, South Dublin. I live in Blackrock, nearthe sea. I’mlooking forward to meeting you in March. Best wishes, Fiona Ils avaientpassédutempsen classeà travail - lersurles courriers des correspondants,ainsi Noah avait appris que « dear » en début d’une lettre voulait dire « cher » ou « chère ».C’était la même chose que l’on s’adresse à une lle ou à un garçon, parcequ’il n’y avait pas demascu - lin ou de féminin pourles adjectifs en anglais. « Name » signiait « nom », et « I’m eleven years old », « j’ai onze ans ». En anglais, on utilisait le verbe être, « to be », pour dire son âge, contrai - rement au français où l’on avait son âge,on ne l’était pas. Mais Mr McLuckieavait expliqué que, si les verbes « avoir » et « être » jouaient un

InitLecture();

pas de son...
rôle essentiel dans beaucoup de langues,ils ne s’utilisaient pas forcément de la même manière qu’en français. Il fallait simplement garder l’espri touvertetéviter d’essayer detraduire mot à mot. Ensuite, Fiona lui écrivait où elleallait à l’école,« go to school »,et où elle habitait,« live ». Ils avaient afché une carte de Dublin dans la classe et avaient placé dessus des petits dra - peaux avec les noms deleurs correspondants. Fiona n’habitait pas très loin du collègeetprès d’unegrandeétenduebleue(sur la carte, en tout cas) appelée Irish Sea.La mer d’Irlande, avait expliqué Mr McLuckie. La dernière phrase avait posé plus de pro - blèmes à Noah, mais commebeaucoup de correspondants avaient terminé leurlettre par la même, ils avaient rééchi ensemble à ce que cela pouvait bien vouloir dire. « To look » était l’équivalent de « regarder ». « Forward » signiait « en avant ». Après avoir émis toutes sortes d’hypothèses avec l’aide de

InitLecture();

pas de son...
leurprofesseur,ils avaient supposé que « to look forwardto » avaitun sens prochede« se projeter dans le futur », et Timothée avait ni par suggérer « avoir hâte de ». Mr McLuckie avait applaudi.Noah s’était alors dit amèrement que si Fiona avait hâte de le rencontrer en mars, il ne pouvait pas en dire autant. S’il avait su quelle aventure il s’apprêtait à vivre en sa compagnie,il n’aurait certainement pas fait preuve de tant de mauvaise volonté. Mais il n’avait pas encore rencontré Fiona. Comment aurait-il pu savoir ?

InitLecture();

Chapter Two THEO’LEARYFAMILY