L'Odyssée

-

Livres
46 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Dix-neuf extraits majeurs ont été sélectionnés dans l’un des plus grands chefs-d'œuvre de la littérature mondiale attribuée à Homère. Magnifiquement illustré, chaque récit est remis dans le contexte de l’histoire par une brève introduction.


Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 15 juin 2012
Nombre de visites sur la page 1
EAN13 9782740436059
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0056 €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Préface
L’Odyssée appartient à cette famille de monuments l ittéraires dont la seule renommée impressionne. On hésite à pousser la porte qui mène au trésor… À tort. Cette anthologie d’extraits de l’Odyssée rappelle, s’il en était besoin, qu’il n’est ici question que d’aventures et d’amour, de combats et de magie, de plaisir et de j eu, bref, d’un bonheur à partager à tout âge… De quoi s’agit-il ? De retour de la guerre de Troie, Ulysse, le héros « aux mille ruses », plante un pieu rougi par la braise dans l’œil du Cyclope Polyphème, qui s’apprêtait à le dévorer. Au moment de fuir, l’orgueilleux Ulysse, qui s’était d’abord fait connaître sous le nom de Personne, ne peut s’empêcher de révéler sa véritabl e identité au Cyclope. Fatale erreur ! Elle lui vaut la colère de Poséidon, père de Polyphème et terrible dieu des Mers, qui lève de multiples obstacles sur le chemin de retour du héros vers son île natale, Ithaque. Mais, grâce au soutien d’Athéna, déesse de la Sagesse, Ulysse triomphe des épreuves. Bientôt, avec le renfort de son fils, il débarrasse son palais des prétendants qui pillaient ses richesses en atte ndant que son épouse, Pénélope, se résignât à la disparition de son mari et se décidât à épouser l’un d’entre eux… Voilà pour l’intrigue. Aucun résumé, cependant, ne saurait révéler la folle richesse de ce poème épique composé au VIIIe siècle avant Jésus-Christ… La Méditerranée de l’Odyssée est un monde peuplé de nymphes et de magiciennes, de dieux jaloux et de mo nstres terrifiants, un territoire sauvage et enchanté où le surnaturel surgit à tout instant sous des apparences trompeuses… Véronique Joffre y ajoute l’éclat de ses couleurs, la pureté de ses lignes et la force suggestive de ses compositions épurées, entraînant avec elle l’imagination du lecteur vers des horizon s clairs qui résonnent encore de l’écho des victoires des héros…
Stéphane Leroy
Odyssée L' Extraits
Textes d’Homère Traduction révisée de Charles-François Lebrun Illustrations de Véronique Joffre
Collection dirigée par Stéphane Leroy
Personnages principaux
Ulysse C’est l’archétype du héros qui allie la force à l’ingéniosité. Dans l’Iliade, autre poème épique d’Homère, il s’engage aux côtés des Achéens dans la guerre de Troie, imagine la ruse du cheval de Troie et vainc Ajax lors d’un duel. Dans l’Odyssée, qui raconte son retour à Itha que après la guerre, il devient le personnage central. Lors de son arrivée sur cette île, Athéna le transforme en vieillard pour qu’il ne soit pas reconnu par ses ennemis.
Télémaque Fils d’Ulysse et de Pénélope, Télémaque est un tout jeune enfant lorsque son père part à la guerre. Vingt ans plus tard, alors que sa mère est toujours sans nouvelles d’Ulysse, il s’efforce de tenir tête aux prétendants qui veulent l’épouser et s’emparer du royaume d’Ithaque.
Pénélope Épouse d’Ulysse et mère de Télémaque, Pénélope est reconnue autant pour sa beauté que pour sa ruse. Durant les vingt a ns d’absence de son mari, elle fait preuve d’une fidélité exemplaire et parvient à écarter, grâce à divers stratagèmes, les prétendants qui veulent l’épouser.
Poséidon Frère de Zeus, oncle d’Athéna et père du Cyclope Polyphème, Poséidon est le dieu des Mers et des cours d’eau mais il est aussi associé aux tremblements de terre. C’est un dieu terrible, dont les colères sont longues à s’apaiser. En s’attaquant à l’un de ses fils, Poly phème, Ulysse l’a défié. Poséidon se venge en multipliant les obstacles sur la route de son retour, et le héros est ainsi condamné à errer sur les mers.
Athéna Fille de Zeus, Athéna est la déesse de la Sagesse, de la Raison et de la Prudence. Mais c’est aussi une guerrière, qui protè ge les héros lors des combats. Dans l’Odyssée, elle conseille Ulysse et Télémaque, auprès de qui elle se présente parfois sous les traits de Mentor, un vieil ami d’Ulysse.
Calypso Fille d’Atlas, Calypso est une nymphe de la mer, un e divinité de la nature, d’une exceptionnelle beauté. Elle tombe amoureuse d’Ulysse et le retient prisonnier dans une grotte. Elle lui promet l’immortalité s’il accepte de demeurer auprès d’elle, mais Ulysse refuse. Elle finit par relâcher le héros après que Zeus lui en a donné l’ordre, par l’ intermédiaire de son messager Hermès.
Circé Magicienne aux pouvoirs puissants, Circé vit entourée de loups et de lions, en réalité des humains qu’elle a métamorphosés. Elle ensorcelle vingt-deux compagnons d’Ulysse, qu’elle transforme en pourceaux. Prévenu par un rescapé, Ulysse se risque à l’affronter après avoir avalé un breuvage censé annuler ses pouvoirs. Éblouie par so n courage, Circé accepte de l’aider.
Nausicaa Fille d’Alcinoos, roi des Phéaciens. Elle recueille Ulysse après son naufrage, lui offre des vêtements et de la nourriture. Elle le conduit jusqu’à son père, à qui Ulysse raconte le détail de ses ave ntures. Touché par ce récit, Alcinoos demande à ses meilleurs navigateurs de raccompagner Ulysse jusque sur son île.
Ouverture
Muse, chante cet homme souple, divers, fécond en ruses et en stratagèmes, qui, après avoir renversé les murs de Troie, erra longtemps, vit des peuples nombreux, et connut leurs esprits, leurs mœurs et leurs lois. Sur mer, le cœur dévoré de peines et de soucis, il lutta longtemps pour sauver sa vie et pour assurer le retour de ses compagnons. Ni ses efforts ni ses vœux ne purent arracher ses compagnons à leur destinée ; tous périrent victimes de leurs folles erreurs. Insensés ! qui osèrent immoler à leur faim sacrilèg e des génisses consacrées au dieu qui éclaire l’univers. Le Soleil, pour les punir, leur refusa le jour qui les aurait rendus à leur patrie. Ô déesse ! Conte-nous une partie de ses aventures.
Télémaque s’adresse aux citoyens d’Ithaque
J’ai perdu le meilleur des pères, qui régna jadis sur vous, et fut pour vous-mêmes le père le plus tendre : et ce qui est plus affreux encore, ce qui bientôt anéantira ma famille , ce qui consumera toute ma fortune, on poursuit ma mère, on veut la forcer à un nouveau mariage. On le veut ; et ce sont les fils de nos citoyens les plus distingués. Ils n’osent s’adresser à Icare, son père, lequel, acceptant leurs dons, pourrait la remettre à l’époux qu’il voudrait choisir. Mais chaque jour, i ls inondent mon palais, égorgent mes bœufs, dévorent mes troupe aux, et, dans de perpétuelles orgies, épuisent mes celliers. Tout périt. Il n’est plus d’Ulysse pour nous défendre de leurs excès ; et moi, je ne puis rien opposer à leur violence. Je n’ai que la faiblesse de mon âge, et des bras sans vigueur. Ah ! Si j’en avais le pouvoir, je saurais repousser leur audace.