Prune et Séraphin sont très polis

-

Livres
15 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Espiègles, coquins... et chrétiens : Prune et Séraphin, les premiers petits héros catho !

Voici les aventures de deux petits héros chrétiens, drôles et attachants.Des histoires qui mettent en scène tout ce que les parents chrétiens veulent transmettre dans leur famille : la tendresse, le partage, le pardon, la bienveillance, le courage, mais aussi la foi, la vie de prière...

Aujourd'hui c'est l'anniversaire de Lucie. Il faut rester calme et sage. C'est dommage de se disputer avec les autres un jour de fête...
Merci Seigneur pour cette bonne journée !

Idéal pour l'éveil à la foi.
Retrouvez vite tous les autres livres d'éveil à la foi chez Mame en version numérique.


Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 19 octobre 2012
Nombre de visites sur la page 0
EAN13 9782728917792
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0030 €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Aujourd’hui, c’est l’anniversaire de Lucie ! Prune et Séraphin sont tout excités. Ils courent partout comme des petits fous. « On se calme ! rit maman. Vous allez être bien polis et gentils chez Lucie ! C’est elle la reine de la fête aujourd’hui ! - Promis, promis ! » disent Prune et Séraphin.
Prune enfile sa robe de princesse et appelle : « Maman ! Mes lacets ! - Dis donc, Prunette, on demande gentiment, dit maman. - S’il te plaît, maman », reprend Prune. Maman noue les lacets de Prune. « Merci maman ! - Je t’en prie, mon cœur. »
Dans le bus, pour aller chez Lucie, Prune et Séraphin sont très sages.
« Tu as vu, maman, dit Séraphin tout bas, il y a une très vieille dame, avec une canne ! - Laisse ta place pour que la dame puisse s’asseoir, Séraphin, demande maman. Et viens sur mes genoux… Toi, tu es grand et fort, et la dame est fragile. - Merci, dit la vieille dame. Tu es un amour. »
En arrivant chez Lucie, Séraphin dit : « Bonjour Madame ! », comme un prince charmant. « Prune, dis bonjour, demande maman. - Non, dit Prune », en se cachant. Maman lui chuchote à l’oreille : « Tu sais, ma Prune, dire bonjour en souriant c’est comme si on ouvrait son cœur aux autres. » Prune sort la tête et sourit. « C’est une jolie façon de dire bonjour ! » dit la maman de Lucie.
Lucie prend la main de Prune et l’emmène jouer : « À tout à l’heure, maman, dit Prune en agitant sa main. - À tout à l’heure, mes chéris ! »
Dans le jardin, Séraphin, Prune et Anatole jouent dans le bac à sable. Anatole ne veut pas prêter la pelle bleue à Séraphin : « Elle est à moi. Je l’ai vue le premier ! » Et bing ! Anatole donne un coup de râteau à son ami.
Zou ! Séraphin lui lance un gros mot. « Ça suffit ! dit la maman de Lucie. C’est dommage de se disputer le jour d’un anniversaire ! - Et les gros mots, c’est pas beau, Séraphin ! ajoute Prune. C’est maman qui l’a dit. »
« Qui veut jouer à la pêche à la ligne ? propose la maman de Lucie. - Moi, moi, moi, crient tous les enfants.
- Chacun à votre tour, vous pêchez un poisson, dit la maman de Lucie. On ne se bouscule pas, on ne se marche pas sur les pieds. Les plus petits passent les premiers ! » Quel coquin, ce Séraphin… Il a attrapé la robe de Lucie ! « J’ai pêché le plus joli poisson ! C’est Lucie ! - Il connaît plein de mots gentils, mon frère », dit Prune, très fière.
C’est l’heure du goûter, tous les invités chantent : « Joyeux anniversaire ». Prune et Séraphin donnent leur cadeau à Lucie. « Oh ! Merci ! » dit Lucie. Et elle fait des bisous à tous ses amis. « S’il vous plaît, madame, je voudrais une grosse part de gâteau, demande Séraphin. Prune ! s’écrie-t-il. Il faut attendre que tout le monde soit servi avant de commencer ! - J’ai déjà fini ! dit Prune la bouche pleine. Regarde ! Je vais faire des bulles avec ma paille ! - Ah, non, répond Séraphin. Ça, c’est pas poli ! »