CONTES ET LEGENDES DE KABYLIE

-

Livres
225 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Djamal AREZKI, professeur de français et de berbère, a recueilli une grande partie de ces contes et proverbes auprès de sa mère et son grand-père qui les ont contés en berbère et il a fait des recherches ailleurs pour nous initier au merveilleux toujours aussi vivant dans son pays natal. La première partie du livre est consacrée aux contes merveilleux où les horribles sorcières-settoutes et les ogresses aspirent à la perte de vaillants héros, toujours en vain car la ruse et le courage permettent de trouver des bonnes solutions. Dans les contes pétris de poésie où l’on reconnaît certains motifs des Mille et une nuit, on découvre les origines du monde : des éclipses, des étoiles filantes, de la pluie, des animaux, où le chacal joue un rôle central ou encore des différents métiers pratiqués en Kabylie.

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de visites sur la page 63
EAN13 9782373800258
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0038 €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Conte de Grain de raisin Il était une fois une jeune îlle qui avait sept frères. Ado-lescente, elle fut victime de la jalousie de ses belles-sœurs. Celles-ci lui îrent manger sept œufs de serpent, dissimulés dans des boulettes de pâte. Au bout de quel-ques jours, elle se plaignit des douleurs au ventre qui gonait à vue d’œil. La croyant enceinte, on la chassa de la maison. Elle quitta la maison paternelle et erra à travers champs quand un vieux sage la croisa et s’enquit de sa situa-tion. Elle lui expliqua. Perspicace, celui-ci ne tarda pas à déceler l’origine du mal qui la tourmentait depuis tant de jours. Pour la guérir, il égorgea un mouton, en ît rôtir la vian-de en la salant beaucoup, puis il la donna à manger à la jeune îlle. Une fois bien rassasiée, la îlle fut sus-pendue par les pieds à un arbre, la bouche ouverte au-dessus d’une bassine pleine d’eau. Le vieux se mit à remuer vigoureusement l’eau. Les serpents sortirent les uns après les autres, poussés par l’intense soif qui les tenaillait. Le vieux sage les attendait avec son gourdin pour les tuer au fur et à mesure.
Djamal AREZKI est professeur de langue et culture ber-bères à l’université de Bouira (Kabylie). Il est l’auteur du recueil de nouvellesLa terre et le verbe publié aux éditions Tira de Béjaia en 2009.
9782910 272661 ISBN 978–2–910272-66-1
20 €
Aux origines du mondeKabylie Contes et légendes de Kabylie
Aux origines du monde Flies France
Dans la même collection :
Contes et légendes de France Contes et légendes du Japon Contes des peuples de la Chine Contes et légendes de Flandre Contes et légendes de Centre-Asie Contes et récits des Mayas Contes et légendes du Maroc Contes et mythes de Birmanie Contes et légendes de Turquie Contes et légendes de Suède Contes et légendes de Corée Contes et légendes du Congo Contes et légendes des Comores Contes et légendes d’Allemagne, de Suisse et d’Autriche Contes et histoires pygmées Contes et légendes de Russie Contes et traditions d’Algérie Contes et légendes des Inuit Contes et légendes d’Italie Contes et légendes du Burkina-Faso Contes des Juifs de Tunisie Contes et légendes des Philippines Contes et légendes des Balkans Contes et légendes de Tunisie Contes et légendes de Thaïlande Contes et légendes d’Ukraine
Aux origines du monde Contes et légendes de Kabylie
réunis et traduits par Djamal AREZKI
illustrations d’Isabelle LINTIGNAT
Flies France
Conception graphique : Susanne Strassmann
Relecture : Anna Stroeva
© Flies France, 2010 ISBN 978–2–910272-66-1
À ma grande famille, notamment à ma mère, à mes parents et grands-parents qui m’ont légué une grande partie de ces his-toires ; à ma femme, à mes enfants et à tous les enfants du monde. À Nora Aceval qui m’a encouragé à xer par écrit ce patrimoine immatériel de ma Ka-bylie natale.
Avertissement
Les contes et les légendes rassemblés ici appartiennent au patrimoine oral kabyle de la région de la Haute Soummam. Certaines de ces histoires ont été recueillies en langue maternelle (berbère de Kabylie) de la bou-che de ma mère qui les tient elle-même de sa grand-mère, décédée en 1989 à l’âge de 91 ans. Elles ont été transcrites dèlement en kabyle. C’est par la suite que j’ai procédé à leur traduction en français en y ajoutant parfois les titres pour les besoins de la tra-duction. Il m’arrive d’en reformuler certains pour les mettre en conformité avec la langue française, dans le but évident de garder le sens des histoires. Traduire des contes ou des proverbes d’une langue vers une autre n’est pas une si-nécure. L’essentiel échappe au lecteur. Ainsi les aspects socioculturels et extralinguisti-ques et surtout le contexte de ces histoires destinées avant tout à être racontées demeu-rent malheureusement intraduisibles. Je sais que c’est une entreprise difcile, mais le jeu vaut bien la chandelle. Par ailleurs, j’ai recueilli des légendes, quelques contes et des proverbes, en faisant parfois appel à mes souvenirs d’enfance. Cer-taines légendes, je les tiens de mon grand-père paternel, donc directement de la source. Il n’est pas exclu de trouver d’autres versions de ces mêmes contes dans des pu-blications anciennes ou récentes. J’ai, pour ma part, préféré garder la version qui se ra-contait dans ma région natale et qui m’a été transmise telle quelle.
7
Contes merveilleux