//img.uscri.be/pth/49ea4552012062c773b6e10ba0ee7719719d59b5
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Corneille, le destin d'un écrivain de théâtre

De
674 pages
La guérilla du créateur ne méritait-elle pas d'être vécue, comme au théâtre ? Le présent ouvrage offre une étude cursive, suivie d'un dialogue entre le poète, ses amis, sa famille, et son plus coriace adversaire. Réconcilions Pierre Corneille avec sa méditation et sa vie personnelle ; écoutons ce que, sous les ors d'une poésie qui matérialise les pièges de la grandeur, il « brode ».
Voir plus Voir moins
François LASSERRE
CORNEILLE, LE DESTIN D’UN ÉCRIVAIN DE THÉÂTRE
Corneille, le destin d’un écrivain de théâtre
Univers Théâtral Collection dirigée par Anne-Marie Green  On parle souvent de « crise de théâtre », pourtant le théâtre est un secteur culturel contemporain vivant qui provoque interrogation et réflexion. La collectionUnivers Théâtral est créée pour donner la parole à tous ceux qui produisent des études tant d’analyse que de synthèse concernant le domaine théâtral.  Ainsi la collectionUnivers Théâtralproposer un panorama de la entend recherche actuelle et promouvoir la diversité des approches et des méthodes. Les lecteurs pourront cerner au plus près les différents aspects qui construisent l’ensemble des faits théâtraux contemporains ou historiquement marqués. Dernières parutions RABANEL,Epistémologie de l’art vivant. L’inversion au cœur du spectacle, 2017.Françoise QUILLET,Des formations pour la scène mondiale aujourd’hui, 2016. RABANEL,Génie du carnaval, Quand le savoir bascule, 2016. Stéphane LABARRIERE,Spectacle vivant à l’épreuve de l’itinérance, Magnétisme nomade et société de contrôle,2016. RABANEL,Le Feu sacré du théâtre, Manifeste du réinventisme,2016. Dorys CALVERT,Théâtre et Neuroscience des Emotions, 2016. RABANEL,Spectateurs sidérés, ou L’Allégorie du Goéland,2016. Hanan HASHEM,Emile Augier, Alexandre Dumas fils, et Victorien Sardou, Dramaturgie du savoir-vivre sous le Second Empire,2015. Elise VAN HAESEBROECK,Le théâtre de Claude Régy,l’érosd’une voix sans bouche,2015. Abdelmajid AZOUINE, Théâtre moderne et pratiques picturales, correspondances et confluences, 2015. Franck WAILLE et Christophe DAMOUR (dir.),François Delsarte, une recherche sans fin, 2015. François QUILLET,La scène mondiale aujourd’hui. Des formes en mouvement, 2015. François LASSERRE,L’inspiration de Corneille,2014.Christian ROCHE,Régine Lacroix-Neuberth.Le quatrième coup du théâtre, 2014.Jean VERDEIL,: uneLa dramaturgie du quotidien. L’atelier-théâtre microsociété expérimentale, 2014. Alice GAUDRY,Le théâtre de marionnettes sur eau du Viêt Nam, 2014. Alberto GARCIA SANCHEZ,La scène provoquée, 2014.
François Lasserre Corneille, le destin d’un écrivain de théâtre
Du même auteur
Corneille de 1638 à 1642, PFSCL / Biblio 17 [Gunter Narr Verlag], Tübingen, 1990 Nicolas Gougenot, dramaturge, à l’aube du théâtre classique, Biblio 17 [Gunter Narr Verlag], Tübingen, 2012 L’inspiration de Corneille, L’Harmattan, Paris, 2014 Estafilade~art de poésie, L’Épangéliaste, Paris, 2010 Sous le pseudonyme de Lysidas : Et c’est l’Église qui… Pour un changement qui vaille la peine, L’Harmattan, Paris, 2012 Êditions de : N. Gougenot,Le romant de l’infidelle Lucrine, Droz, Genève, 1995 N. Gougenot,La comédie des comédiens, et Le discours à Cliton, Biblio 17 [Gunter Narr Verlag], Tübingen, 2000 [P. Corneille] (attribuable à),Alidor ou L’indifférent, comédie pastorale, Edizioni dell’ORSO, Alessandria, 2001 Les cinq auteurs,La comédie des Tuileries, et L’Aveugle de Smyrne, Honoré Champion, Paris, 2008 N. Gougenot,La fidèle tromperie, Honoré Champion, Paris, 2014 Page Internet :Aube du théâtre classique© L’Harmattan, 2017 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.harmattan.fr ISBN : 978-2-343-11810-9 EAN : 9782343118109
À Monsieur *** Ce livre longtemps rêvé, c’est vous qui avezsuggéré sa mise en route, et non pas par hasard. Levoici, j’espère que vous l’aimerez.
SOMMAIRE Première Partie : Fonction moderne du Poète  Première Section : Les pièces, les principales circonstances Parcours énumératif selon: l’ordre des pièces, par leur titre,certains de leurs caractères, les circonstances ou les relations du moment, onzerécapitulations(ou repères) d’étapeέ Deuxième Section : Accompagnement théorique I LesDiscourset examens de 1660 IIUn savant critique, l’abbé d’AubignacIII Planifier le Parnasse IV La réponse de Corneille Deuxième Partie: δa εétamorphose d’Orphée trois Journées de Théâtre version achevée deCorneille, le Théâtre en marche(l’Épangéliaste, 2013)Appendices I Corrections de Chapelain sur le projet del’Intrigue des Filousde Claude de l’EstoileII La Querelle deSophonisbe III LaLettre sur les remarques qu’on a faites sur laSophonisbe IV Lettre de Jean Chapelain à Nicolas de Campion, au sujet desEntretiens, texte, octobre 1667 V À Pierre Corneille, sur la mort de son fils Charles, poésie latine du P. Charles de la Rue, traduction et texte VI Note sur Gillet, Magnon, Gilbert et Boyer
PRÉSENTATION Bien que les interprétations érudites de l’œuvre de Corneilleaient été le plus souvent caractérisées par un moralisme hautain, ou une cérébralité qui peut, aujourd’hui, nous paraître froide et austère, son œuvre dramatique s’est très bienmaintenue au théâtre jusqu’à une époque récenteέ Aujourd’hui, tandis que ceux de nos classiques qui ont la chance de poursuivre leur carrière, le font avec discrétion, un curieux phénomène s’est produit, en faveur de Corneilleέ δ’éventail varié de son œuvre portée à la scène s’est considérablement élargi. Diverses pièces qui avaient été reléguées (on doit même dire, méprisées) pendant trois siècles, ont connu de très beaux succès : Mélite,la Veuve,Héraclius,Sertorius,Sophonisbe,Othon,Tite et Bérénice, ou, le plus fréquemment,la Place Royale,Suréna. Ce déroulement historique est une grave leçon,qui mérite d’être retenue, me semble-t-il, dansl’art du commentaire de théâtreέ δes résultats de l’étude livresque de Corneille demeurent fort incomplets,s’efforçant à des systématisations conceptuelles, pour un auteur qui fut plutôt un aventurier, et se satisfaisant souvent d’avoirmis en évidence des apparences formelles (pompe stylistique, ambition héroïque, organisationclassique…), qui sont seulement les reflets d’une époque très étrangère à la nôtre, plutôt que les émergences d’un projet intimeέJ’ai tenté d’assumer cette leçonune nouveauté qui paraîtra insolite, par redoublant, en dernier ressort, les studieuses observations que je présente, par leur réexposition sous la formed’une fiction dramatique, intituléela Métamorphose d’Orphée. L’œuvre de Corneille n’est pas un échafaudage philosophique, ellefut une création technique, et demeurela trace d’un combat pour la liberté du théâtre.Relevant de l’action plus que de la doctrine, il semble qu’elle puisse trouver sur la scène, mieux que dans les livres, un nouveau cadre qui la fasse comprendre.