Fleur de tempête

-

Livres
102 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Janvier 2011, dans une Tunisie en pleine révolution. Embauchée par une grande école internationale pour créer un service dédié aux élèves en difficulté, une psychopédagogue canadienne arrive dans la capitale. Dix jours plus tard, l'établissement sera fermé jusqu'à nouvel ordre, pour raisons de sécurité. Lorsque se rouvriront ses portes, ce sera pour accueillir le plus grand débat autour de la jeunesse et de l'avenir du pays... Témoin direct de la révolution du Jasmin, Geneviève Manceaux revient sur une quarantaine de jours décisifs, véritable concentré d'expériences vécues avant son départ forcé. Chaos, paranoïa: immersion réussie au coeur d'un pays en crise, que l'auteur double d'une tribune aux acteurs de ce bouleversement sociopolitique.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 07 février 2013
Nombre de visites sur la page 21
EAN13 9782924020456
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0052 €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Fleur de tempête
Du même auteur
Trilogie nordique : Romance noire en deux mouvements (vol. I), Éditions Lescop, 1998
République du Nulle-Part (vol. II), Éditions Bénévent, 2010
Les rescapés du Graal (vol. III), Éditions Bénévent, 2011
Autres : « Violence auto-infligée et degré d’usage de la langue vernaculaire en pays innu », in :Les violences en milieu scolaire et éducatif/ connaître, prévenir, intervenir Sous la direction de Bernard Gaillard, Presses de l’Université de Rennes, 2005
Effets d’un historique d’abus incestueux sur l’apprentissage scolaire d’un jeune garçon, Éditions Publibook, 2013
Geneviève Manceaux Fleur de tempête
Publibook
Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com Ce texte publié par les Éditions Publibook est protégé par les lois et traités internationaux relatifs aux droits d’auteur. Son impression sur papier est strictement réservée à l’acquéreur et limitée à son usage personnel. Toute autre reproduction ou copie, par quelque procédé que ce soit, constituerait une contrefaçon et serait passible des sanctions prévues par les textes susvisés et notamment le Code français de la propriété intellectuelle et les conventions internationales en vigueur sur la protection des droits d’auteur. Éditions Publibook 14, rue des Volontaires 75015 PARIS – France Tél. : +33 (0)1 53 69 65 55 IDDN.FR.010.0118204.000.R.P.2012.030.31500 Cet ouvrage a fait l’objet d’une première publication aux Éditions Publibook en 2013 En couverture :Fleur de tempête, © Geneviève Manceaux. Tunis, Atelier de Syvain Monteleone, mars 2011. Photographie d’Olivier Rodriguez, 2012.
Pour Gérald Boutin, Cette autre manière de faire le point
À Farah, Mehdi, Pascale, Sélim, Selma, Aziz, Meriem, Nourene, Syrine et les autres, avec une pensée particulière pour Imen et Wassim, ainsi que Séloua
Prologue L’idée d’écrire ce récit m’est venue en réponse à l’invitation d’une jeune Canado-Tunisienne de ma con-naissance, me demandant de témoigner de mon expérience vécue au pays de sa mère pendant la période historique de janvier 2011. Cette invitation allait à la rencontre de mon besoin d’exprimer le trop-plein d’informations, d’interro-gations, d’émotions pêle-mêle qui me submergeait à ma rentrée forcée au Canada trois mois après les Évènements que l’on sait. Mon séjour de travail en Tunisie, à titre de psychopédagogue au service d’une grande école interna-tionale, fut en effet abrégé, apparemment pour cause de nouvelles priorités politiques liées à l’emploi des jeunes. Dans les pages qui suivent, la lectrice et le lecteur assis-teront à ma découverte progressive de situations à l’origine de la révolution dite « du jasmin » dans le cadre particulier d’une institution d’enseignement de renom. Les éléments rapportés proviennent d’observations réalisées au cours de réunions, d’entretiens, de conversations, ainsi qu’à l’occasion d’excursions ou de déplacements, et con-signées chaque fois que possible sous forme de notes. Afin de protéger l’aspect privé de certains échanges, j’en ai quelque peu refaçonné la teneur, aux chapitres 9, 11, 18 et 19 en particulier, tout en en préservant le sens, de façon à « mentir vrai ». Les réflexions auxquelles m’ont conduite les dites observations sont de mon cru, et j’en assume l’entière responsabilité. Enfin, je me dois de souligner l’aide à la recherche re-çue de la Bibliothèque des Arts de l’Université du Québec à Montréal, en la personne de Dominique Fournier et de
9
Michel Dachy. J’adresse également mes plus vifs remer-ciements à mesdames Marie-José Chalifour et Janick Rousseau pour leurs explications sur les états de souf-france physique et psychologique liés à une expérience de grand(e) brûlé(e). Merci encore et principalement à toutes ces Tunisiennes et Tunisiens, petits et grands, qui m’ont fourni la matière première de mon récit. L’avenir leur ap-partient, et je le leur souhaite à la mesure de leur sens de l’hospitalité.
10