Impressions d'une mère face à l'inacceptable

-

Livres
138 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Le 23 octobre 2006, François, quinze ans et demi, déclare une leucémie fulgurante et plonge dans le coma. Toute l’immense et impressionnante machine médicale se met alors en place, chaque seconde étant désormais comptée. Pessimistes, les médecins s’attendent toutefois au pire et l’annoncent à sa mère, M. Segarra… Ce qu’une mère ne peut justement accepter, la mort d’un enfant ne relevant pas de l’ordre des choses. Acculée à l’intolérable, celle-ci va alors puiser en elle une énergie inouïe et s’engouffrer dans chacune des brèches d’espoir qui s’ouvrira à elle… Voici le récit de son combat. Ou, plus précisément, d’une victoire lentement arrachée à la plus terrible des adversités… Certes, il n’est pas de confrontation identique à la maladie. Certes, chacun réagit comme il peut face à cette épreuve décisive, avec plus ou moins de force et de patience. Cependant, il existe aussi des éléments qui lient tous ces maux: l’amour qui nous fait tenir debout, le travail des médecins, l’espérance, la volonté de croire qu’il ne s’agit que d’une sombre parenthèse dans une vie que l’on veut réussie… Autant d’éléments et de thèmes qui traversent le témoignage de M. Segarra qui, par-delà sa propre expérience, énonce une formidable leçon de courage à tous ceux qui seraient assaillis par le défaitisme.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 05 avril 2012
Nombre de visites sur la page 28
EAN13 9782748382716
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,006 €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Impressions d’une mère face à l’inacceptable
Maryse Segarra Impressions d’une mère face à l’inacceptable
Publibook
Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com Ce texte publié par les Éditions Publibook est protégé par les lois et traités internationaux relatifs aux droits d’auteur. Son impression sur papier est strictement réservée à l’acquéreur et limitée à son usage personnel. Toute autre reproduction ou copie, par quelque procédé que ce soit, constituerait une contrefaçon et serait passible des sanctions prévues par les textes susvisés et notamment le Code français de la propriété intellectuelle et les conventions internationales en vigueur sur la protection des droits d’auteur. Éditions Publibook 14, rue des Volontaires 75015 PARIS – France Tél. : +33 (0)1 53 69 65 55 IDDN.FR.010.0117463.000.R.P.2012.030.31500 Cet ouvrage a fait l’objet d’une première publication aux Éditions Publibook en 2012
À mes enfants chéris À mes parents partis À tous mes amis Aux amis de mon fils À tous ceux qui m’ont tendu un fil Pour que mon fils reste en vie À l’amour, à la vie !
Préface Tous les noms de mes proches et bien sûr celui de mon fils François atteint d’une leucémie à l’âge de seize ans ont été changés pour préserver leur anonymat. Le nom des médecins aussi, ainsi que tout le personnel soignant. Je dédie ce livre à mes chers parents, ma maman Hen-riette, son vrai prénom, qui nous a quittés le quatre mars 2005, à la suite d’un accident de la route. Je sais qu’elle m’a accompagnée dans cette épreuve, ce long marathon. Lorsque j’étais perdue, je pensais à elle, ne pouvant l’appeler, je me disais « que me dirais-tu de faire dans ce moment là ? » et elle m’aurait dit « courage, ma fille, bats-toi, ça va aller ». Elle aurait été présente physiquement à mes cotés. Elle n’a pas déserté mon cœur et m’a accompa-gné à chaque instant. Mon papa Martin dit François, qui nous a quittés le 15 juin 2009, un exemple de courage durant toute sa vie, il a fait parti de cette génération qui a du se battre pour que la France reste libre. Il m’a soutenu tout le long du combat que j’ai mené avec mon fils, il est parti avec dignité, va-leur qui m’a beaucoup guidé. J’ai écrit ce livre sous forme de témoignage, en espé-rant qu’il puisse aider patients, les proches de tous ces enfants malade, et le personnel soignant. C’est un écrit qui se veut être positif, j’ai écrit chaque chapitre avec un certain recul, afin que l’émotionnel ne prenne pas le dessus
9