Les Cendres dérobées de mes parents, mon deuil confisqué!

-

Livres
58 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Après le décès de son père, on ne s'attend pas vraiment à se faire étrangler par son frère et se faire frapper! J'étais inerte dans ma tête et mon corps ne voulait pas réagir, seulement une phrase qui me revenait: Pourquoi me fais-tu ça, pourquoi?" Rendue en bas, j'appelle la police mais il descend et me menace encore: "Si tu me fais embarquer avant que je voie mon père au salon, je fais brûler ta maison, tes camions de compagnie et tes autos!" Et je sais qu'il est capable de le faire..." Un témoignage déchirant, poignant, signé J. Sally qui expose ici l'horreur vécue par elle suite aux décès de son père et de sa mère... En ligne de mire, son frère qui n'hésite pas à commettre le pire, à tout s'accaparer et à se montrer violent et destructeur. Composé par une femme blessée et en quête de justice, "Les Cendres dérobées de mes parents, mon deuil confisqué!" décrit un cataclysme familial inimaginable... mais encore édifiant sur la nature humaine.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 27 octobre 2015
Nombre de visites sur la page 5
EAN13 9782342043341
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0052 €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Les Cendres dérobées de mes parents, mon deuil confisqué !
Josee Sally Les Cendres dérobées de mes parents, mon deuil confisqué ! Faits vécus, 20122013
Publibook
Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com Ce texte publié par les Éditions Publibook est protégé par les lois et traités internationaux relatifs aux droits d’auteur. Son impression sur papier est strictement réservée à l’acquéreur et limitée à son usage personnel. Toute autre reproduction ou copie, par quelque procédé que ce soit, constituerait une contrefaçon et serait passible des sanctions prévues par les textes susvisés et notamment le Code français de la propriété intellectuelle et les conventions internationales en vigueur sur la protection des droits d’auteur. Éditions Publibook 14, rue des Volontaires 75015 PARIS – France Tél. : +33 (0)1 53 69 65 55 IDDN.FR.010.0120355.000.R.P.2015.030.31500 Cet ouvrage a fait l’objet d’une première publication aux Éditions Publibook en 2015
Chers lecteurs, chères lectrices, er En ce 1 novembre 2012, ma vie a basculé d’un seul coup et de façon très dure. Vous allez retrouver mot pour mot l’histoire d’un fait vécu. Les vrais noms ont été rem-placés par des noms fictifs, mais tout le reste de l’histoire est véridique. Ce qu’on peut subir au Québec quand les gens de notre entourage décèdent… Tout commença lorsque le téléphone sonna le er 1 novembre 2012 à deux heures du matin. Dring, dring, dring ! Je cours partout dans la maison pour trouver un téléphone. Le temps que je le trouve, ça raccroche au bout de la ligne. Six heures, le téléphone sonne encore mais là bien à côté de moi, je prends le téléphone pour me faire annoncer que mon père est décédé. Je commence à pleurer et j’appelle mon frère bâtard pour lui dire que notre père est décédé. Toujours en pleu-rant, j’ai comme réponse au bout du fil : « Il est 6 heures du matin, je passerai à l’hôpital après ma journée de tra-vail. » Je trouve ça absolument bizarre de sa part, je viens de lui annoncer que son père est décédé et la journée n’est pas commencée. Il me rappelle à minutes en me disant : « J’y vais tout de suite. » Mon père est décédé à l’hôpital Pierre-Le Gardeur à Lachenaie. Moi, fille de Roland Rebel, je vis à Sainte-Sophie à quarante-cinq minutes de l’hôpital et mon frère bâtard à quinze minutes de l’hôpital. L’histoire épouvantable que j’ai vécue pendant un an commence, n’imaginez pas que c’est une histoire inventée et, croyez-moi, c’est pas de la frime !
9