LA PHRASE LITTERAIRE

LA PHRASE LITTERAIRE

-

Français
258 pages

Description

Comment fonctionne la phrase littéraire dans des textes aussi divers que ceux de Rimbaud, Perse, Proust, Ponge, Racine, Le Clézio ou Schéhadé ? Pour les écrivains, la phrase est une unité de composition et de pensée. Les possibilités qu'elle offre et les effets qu'elle en tire sont susceptibles de déterminer l'écriture d'un auteur et permettent de caractériser quelques aspects de son style

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 juin 2012
Nombre de lectures 8
EAN13 9782296496255
Langue Français
Poids de l'ouvrage 4 Mo

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
001.La phrase littéraire.indd 1
La phrase littéraire
30/07/08 17:00:47
Au cœur des textes Collection dirigée par Claire STOLZ(Université ParisSorbonne) 1. Alia BACCARBOURNAZ,Essais sur la littérature tunisienne d’expression française, 2005. 2. Alya CHELLYZEMNI,Le sauveur dansBataillesdans la montagnede Jean Giono, 2005. 3. Noureddine LAMOUCHI,JeanPaul Sartre, critique littéraire, 2006. 4. Catherine VIOLLET et MarieFrançoise LEMONNIERDELPY (dir.), Métamorphoses du journal personnel. De Rétif de la Bretonne à Sophie Calle,2006. 5. Lia KURTSWÖSTE, MarieAlbane RIOUXWATINE et Mathilde VALLESPIR, Éthique et significations, 2007. 6. JeanLouis JEANNELLE et Catherine VIOLLET (dir.),Genèse et autofiction, 2007. 7. Irène FENOGLIO (dir.),L’écriture et le souci de la langue. Écrivains, linguistes : témoignages et traces manuscrites, 2007. 8. Irène FENOGLIO,Une autographie du tragique. Les manuscrits deLesFaitset deL’avenir dure longtempsde Louis Althusser, 2007. 9. Delphine DENIS (dir.),L’obscurité. Langage et herméneutique sous l’Ancien Régime, 2007. 10. Aurèle CRASSON (dir.),L’édition du manuscrit. De l’archive de création au scriptorium électronique, 2008. 11. Lucile GAUDIN et Geneviève SALVAN (dir.),Les registres. Enjeux stylistiques et visées pragmatiques, 2008. 12. Françoise RULLIERTHEURET,Faut pas pisser sur les vieilles recettes. SanAntonio ou la fascination pour le genre romanesque, 2008. 13. Valentina CHEPIGA,Émile et un romain, 2008. 14. Catherine VIOLLET et Véronique MONTÉMONT,Genèse et transtextualités, 2008. 15. Ridha BOURKHIS et Mohammed BENJELLOUN (dir.),La phrase littéraire, 2008.
001.La phrase littéraire.indd 2
30/07/08 17:00:47
Ridha BOURKHIS et Mohammed BENJELLOUN (dir.)
La phrase littéraire
001.La phrase littéraire.indd 3
N° 15
A C A D E M I A A B B R U Y L A N T
30/07/08 17:00:48
D/2008/4910/27
©BruylantAcademia s.a. Grand’Place, 29 B1348 LOUVAINLANEUVE
ISBN 13 : 9782872099146
Tous droits de reproduction, d’adaptation ou de traduction, par quelque procédé que ce soit, réservés pour tous pays sans l’autorisation de l’éditeur ou de ses ayants droit. Imprimé en Belgique.
001.La phrase littéraire.indd 4
www.academiabruylant.be
30/07/08 17:00:48
Remerciements
Nos remerciements les plus vifs et sincères vont à chacun de nos contributeurs dont nous saluons à la fois le savoir, la compétence et l’humilité. Qu’ils soient tous rassurés de notre estime et de notre profonde gratitude.
001.La phrase littéraire.indd 5
30/07/08 17:00:48
001.La phrase littéraire.indd 6
30/07/08 17:00:48
001.La phrase littéraire.indd 7
À Joëlle Gardes Tamine
30/07/08 17:00:48
001.La phrase littéraire.indd 8
30/07/08 17:00:48
AVANTPROPOS
Ridha BOURKHIS et Mohammed BENJELLOUN
e collectif se construit autour de lalittéraire phrase se donne et C pour objectif de relancer la réflexion sur cette dynamique séquence morphosyntaxique et littéraire fondamentale à laquelle on reconnaît le grand écrivain (« Le grand écrivain est dans la phrase », observait Albert 1 Henry parlant de SaintJohn Perse ) et dont dépend, comme on le sait, une grande part de la cohésion discursive. Il tente de saisir ce qui signale aussi l’individuation stylistique et correspond au niveau textuel où la créativité langagière est plus visible et plus fructueuse. Car « C’est dans la phrase que 2 tout est »,écrivaità juste raison Jean Giono.
Mais, il peut sembler aventureux de consacrer un ouvrage entier à un sujet qui a l’inconvénient de poser des questions de nature à séparer les théoriciens. D’aucuns ne manqueraient pas de voir d’un mauvais œil le choix d’un thème dont l’objet est décidément difficile, sinon impossible à circonscrire, laphrase, et de surcroît, comme par provocation, laphrase littéraire. Certains auraient même envie de contester cette alliance, la phrase devant, selon eux, n’être prise en charge que par la linguistique. Sur la base de quels critères auraiton promu au rang de littéraires certaines phrases, refusant ce titre à d’autres ? Au moment où les frontières ont tendance à reculer entre ce qui est littéraire et ce qui ne l’est pas, ou l’est un peu moins ou bien différemment, quel profit pourraiton tirer du fait de reposer la stérile question de l’autonomie des territoires propres aux deux groupes de disciplines ? Et puis, à supposer qu’un tel rapport soit possible, légitime ou même obligatoire, quelle discipline est habilitée à légiférer : la linguistique ou la littérature ? Et quand on se résigne
1 2
Amers de SaintJohn Perse, une poésie du mot, Gallimard, NRF, 1981, 98102. Œuvres romanesques complètes, Pléiade, IV, 1557.
001.La phrase littéraire.indd 9
30/07/08 17:00:48