Lire "Ville cruelle" d'Eza Boto

-

Livres
153 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Voici une étude de Ville cruelle d'Eza Boto attentive à situer le roman dans l'ensemble de l'oeuvre de l'écrivain, à informer sur sa genèse, à dégager ses structures externes et internes, à décrire l'esthétique du roman, enfin à présenter les différents thèmes développés et à proposer des sujets de devoirs et de recherches. Un travail qui mêle intimement la froideur de l'analyste et la chaleur d'un lecteur "gagné" par Ville cruelle.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 octobre 2010
Nombre de visites sur la page 2 832
EAN13 9782296706767
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0005 €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
LireVille cruelled’Eza Boto
© L’Harmattan, 2010 5-7, rue de l’École-polytechnique ; 75005 Paris
http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr
ISBN : 978-2-296-12797-5 EAN : 9782296127975
Gabriel DEEH SEGALLO
LireVille cruelled’Eza Boto
Avec une présentation de Gabriel KUITCHE FONKOU
Du même auteur
Aux Éditions de KAMKWOP
La santé et la richesse avec des suppléments nutritifs naturels Exposé scientifique et monographies des produits GNLD Traduit de l’anglais par Gabriel DEEH SEGALLO L’édification du système d’affaire GNLD Guide pratique du commerce de porte à porte selon le système GNLD Traduit de l’américain par Gabriel DEEH SEGALLO Sarati International S.A.R.L. Guide des produits Traduit de l’américain par Gabriel DEEH SEGALLO
INÉDITS
Chacun en soi-même(poèmes) Nkouamo(théâtre) Les âmes mal nées(roman) Radio-trottoir(nouvelles) Les propos de l’an 72(théâtre) Les propos de l’an 73(théâtre) Il était une fois…(nouvelle) Tambour(poèmes) Temps mort en Acirfa(théâtre) Rythmes macabres/Gruesome Rhythms(poèmes – édition bilingue) René Philombe, écrivain camerounais(essai critique) L’Affaire d’un amisuivi deQue pouvez-vous me faire ?(nouvelles) Essais critiques La victoire de la femme(roman) Nkakabi(théâtre) René Philombe et la langue française…(mémoire) Chants pour demander(poèmes – édition trilingue) 300 Proverbes0gMAmbà(proverbes – édition trilingue) CHICOTES DORÉES I.Les Ahans du labeur II.Nostalgiaques(poèmes) III.Le Royaume de l’exil(poèmes)
À Madeleine.
C’est grâce aux longues nuits d’insomnie fatalement désespérantes dont elle m’a si longtemps torturé que j’ai pu donner le jour à ces élucubrations.
e Les références sont tirées de la 2 édition, Présence Africaine, 1971.
« Ma mission historique est de préparer la voix aux écrivains africains mes successeurs, afin qu'ils puissent, eux, écrire librement et dans le bonheur […]. Ce privilège qui ne nous a pas été accordé, à la fois le plus merveilleux et pourtant le plus naturel et plus légitime du monde. »
Mongo Beti, « Ecrivain africain qu’est-ce que c’est ? » Europen° 774 (1993) ».
PRÉSENTATION
Voici une étude deVille cruelled’Eza Boto, surgie de la plume attentive deGabrielDéehSégallo. Attentive à situerVille cruelledans l’ensemble de l’œuvre de l’écrivain, en tête chronologiquement et comme le creuset d’idées, de prises de positions et de points de vue qui seront développés ultérieurement.Au point que l’on pourrait dire qu’avant les « années mortes » étaitVille cruelle»années mortes , après les « estVille cruelle. Attentive à informer sur la genèse de ce roman placé littérairement dans le sillage deBatoualaet politiquement dans la tendance progressiste qui se forme dans un contexte de politique coloniale cruelle pour l’indigène. Attentive à dégager les structures externe et interne deVille cruellepour aboutir à cette constatation que « l’intrigue […] se développe de façon chronologique et dans une organisation spatiale antithétique.Malgré son apparente diversité, le roman se caractérise par une unité dramatique qui est la quête tragiquement tumultueuse du héros, dans une cadence qui lui donne son caractère vif, animé et ramassé. » Attentive à relever le regroupement des personnages en oppresseurs et en opprimés, mieux encore à les faire voir dans le miroir les uns des autres et à souligner les jugements qu’ils se font sans aménité.
9
Attentive à décrire l’esthétique duroman, caractérisée par une écriture « expressive et impressionniste » dont l’auteur se sert pour reproduire « les sentiments et sensations » des personnages ; par un style dont la toile de fond est un monologue intérieur ; par des emprunts aux acquis occidentaux et au fonds culturel africain et camerounais. Esthétique du tragique, disant le destin tragique du nègre : un condamné « qui doit faire table rase de tout (passé, présent), collectivement, s’il ne veut pas demeurer éternellement condamné. » Attentive enfin à présenter les différents thèmes développés dans le roman et à proposer des sujets de devoirs et de recherches. Voici, active contribution à la révélation deVille cruelle, un ouvrage sobre mais complet, simple et clair dans son langage, sérieux dans sa vision du roman d’EzaBoto. Un travail qui mêle intimement la froideur de l’analyste et la chaleur d’un lecteur « gagné » parVille cruelle. Un travail dont la teneur trahit le judicieux souci de l’auteur, un enseignant, de mettre à la disposition des enseignants et des élèves un instrument utile et de manipulation facile. Tout autre lecteur d’EzaBoto –MongoBeti, chercheur ou tout simplement curieux de confronter ses impressions de lecture avec celles d’autrui, parcourra avec intérêt «Ville cruelle »d’Eza Boto.
Dr.Gabriel KUITCHE FONKOU, Doyen de laFaculté des Lettres et SciencesHumaines, Université deDschang,Cameroun.
10