Guerre et littérature
113 pages
Français

Guerre et littérature

-

Description

Cet essai est issu d'une interrogation devant un fait énigmatique : comment un récit littéraire peut-il mettre en scène la dynamique multidimensionnelle de la guerre et en générer une représentation efficace, que cela soit pour délivrer un message, illustrer un thème, nourrir une fiction, conserver une mémoire ? La littérature est une modalité d'analyse du réel qui permet par ses propriétés, tels les contraintes de la narrativité et l'usage des métaphores, une véritable explicitation des dimensions symboliques structurant le champ de la guerre, en particulier cette guerre du sens, à laquelle nous sommes aujourd'hui
confrontés.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 03 novembre 2020
Nombre de lectures 0
EAN13 9782140162527
Langue Français
Poids de l'ouvrage 1 Mo

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

î
Benoît Virole
Guerre et littérature Les sombres bords
Ap p r o c h e s li t t é r a i r e s
Guerre et littérature
Approches littéraires Cette collection réunit des essais et travaux divers dans les domaines des études et de l’histoire littéraires, dont des monographies. Dernières parutions Ronald W. TOBIN,L’aventure racinienne. Un parcours franco-américain,2020. Jean-Claude BONDOL,L’écriture réaliste et ses techniques. Nanad’Emile Zola,2020. Bernard LATHUILLE,San-Antonio ou le temps majuscule, 2019. Philippe ARNAUD,À quoi bon Achille ? Une autre lecture de l’Iliade, 2019. Christian UWE (dir.),Marie Nimier, l’écriture et son double,2019. El Hadji Malick NDIAYE,Pierre-Jakez Hélias, le destin colonisé, Le régionalisme français à l’épreuve de la francophonie, 2019. Anne-Aurore INQUIMBERT,Stendhal secret. To the happy few, 2018. Romain ARAZM,À l’ombre des arbres de Montagnola. L’univers végétal d’Hermann Hesse, 2018. Armelle DE LAFFOREST,Enquête à Bagatelle sur Tristan Corbière (1845-1875), 2018. Lahoucine EL MERABET,Abdelkébir Khatibi, La sensibilité pensante à l’œuvre dansLe Livre du sang, 2018. Henri DESOUBEAUX,Promenades butoriennes,2018.Alekou STELLA, Médée et la rhétorique de la mémoire au féminin, 2018. Étienne GALLE,Connaître Wole Soyinka, 2018. Jacques LAYANI,Romanciers populaires.André Caroff, Ian Fleming, Boileau-Narcejac, Jean-Claude Izzo, 2018. Gilles GONTIER, Sur le poème jamais écrit,En lisant Pascal Quignard,2018.
Benoît ViroleGuerre et littérature Les sombres bords
Du même auteur Romans Une nuit en Argentine, Éditions des Alentours, 2018. Mission sur le Yang-tse, Éditions de La Différence, 2013. Shell, Hachette Littérature, 2007. Essais
Catastrophes de l’inconscient, Éditions Baghera, 2019. Éloge de la pensée autiste, Éditions scientifiques Gordon and Breach, Vrin, 2015. La Complexité de soi, Charielleditions, 2011. Cyberpsychologie(avec Adrian Radillo), Dunod, 2010. Surdité et sciences humaines, L’Harmattan, 2009. Psychopathologie et complexité, Éditions scientifiques Gordon and Breach, Vrin, 2005. Du bon usage des jeux vidéo, Hachette, 2003. L’Enchantement Harry Potter, Hachette, 2002. Le Voyage intérieur de Charles Darwin, Éditions scientifiques Gordon and Breach, Vrin, 2000. e Psychologie de la surditéédition, 2006., DeBoeck Université, 1996, 3 Sciences cognitives et psychanalyse, PUN, 1995. Figures du silence,coll. «Émergences », L’Harmattan, 1989.
© L’Harmattan, 2020 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.editions-harmattan.fr ISBN : 978-2-343-21565-5 EAN : 9782343215655
« J’ai passé les sombres bords, et tout ce mal est entré dans ma propre vie, et rien de tout cela ne pourra être réparé, jamais. . . Allons, puisque je vous dis que je suis comme vous. »
JONATHAN LITTELL Les Bienveillantes
I  La guerre du sens
a paix est une apparence. Nous sommes entrés dans une L guerre d’un nouveau genre. Ses formes sont multiples, son temps est infini. Elle se déploie sur les pistes du Mali, dans les sables du Sahara et d’Irak, dans les montagnes d’Afgha-nistan, dans les chambres fortes des salles informatiques, dans l’ombre des opérations de renseignement, mais aussi dans les missions aériennes, amphibies et terrestres. Nouvelles techno-logies, drones, lasers, intelligence artificielle, éliminations ci-blées, s’ajoutent aux armes d’hier les plus primitives, cou-teaux, lames, haches, prolongements des ongles et des dents. Des engagements armés au Yémen, en Syrie, et ailleurs dans le monde, visent l’occupation de territoires, la maîtrise des ressources, le renversement des pouvoirs, l’extension des front-ières.
de définir cette guerre d’un nou-mêlant délinquance et religion, 1 2 , guerre bâtarde , sans unité de guerre de basse intensité, non s cachée aux opinions publiques,
De nombreux essais tentent veau genre : guerre hybride guerre mercure insaisissable lieu, d’action, ni de temps, déclarée, non avouée, parfoi
1. 2.
Servent P.,Extension du domaine de la guerre, Tempus, 2017. La Grange A., Balencie J.M.,Les Guerres bâtardes, Tempus, 2008.
9
Guerre et littérature
guerre sans front, automatisée, sans mobilisation mais propice aux cérémonies symboliques avec fleurs, bougies, pancartes et slogans tels que «vous n’aurez pas ma haine», «l’amour est plus fort que la mort». Àux conflits physiques se rajoute ainsi une formesémiotiquede la guerre. Son théâtre d’opérations n’est plus un champ de bataille où s’affrontent des forces ar-mées, mais unchamp de significationsoù se déroule un com-bat à coup de symboles, d’images, de signes et de valeurs.
Illustrons par un évènement déjà ancien mais qui a marqué durablement les esprits. Le 23 Mars 2018, un Français, né au Maroc, résidant à Carcassonne, fichéSdepuis 2014 pour ses liens avec la mouvance salafiste, condamné pour petite délin-quance, attaque une voiture dans laquelle se trouvent deux personnes. L’une est tuée, l’autre gravement blessée. Il se di-rige vers une caserne de CRS et attaque quatre d’entre eux. Réfugié dans le super marché de Trèbes, il crieAllahou Akbar, se revendique soldat deDaesch, tue un boucher pour montrer sa détermination, puis un client. Un officier de gendarmerie se substitue aux otages et est exécuté. Un assaut est donné et le terroriste est abattu. La mort de l’officier de gendar-merie est exaltée dans les médias comme une abnégation su-blime d’un serviteur de l’État. Elle est érigée comme preuve de l’existence d’un lien social puissant unifiant le peuple français. Deux jours après, sur les réseaux sociaux, circule un message justifiant la mort du boucher au nom de l’idéologieVégan: on ne peut que se réjouir de la mort d’un boucher qui tue des ani-maux au nom de la suprématie de l’espèce humaine. L’auteur du message fait l’objet d’une condamnation dans les médias mais le message est passé : il n’existe pas de cohésion sociale absolue. Celle-ci est toujours relative, fragile et soumise aux déchirements.
10