152 pages
Français

La Vallée de la solitude

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Après la mort brutale de ses parents, Raphael quitte l’Afrique et tente sa chance en Europe. Lorsqu’il rencontre l’amour, il ignore que l’ange est démon. Sa destructrice le plongera dans un ailleurs nourri de drogues et d’hallucinations. Si la haine existait déjà en lui, elle ne se montrait pas. La bête qui dormait va se réveiller, et tandis qu’il glisse dans la dépression, le passé va ressurgir et éclairer d’un jour nouveau l’assassinat de son père et de sa mère… Secrets de famille, magie noire et manipulations: avec "La Vallée de la solitude", Jules Didier Lemaître signe une plongée désespérée aux sources du mal. De l’Afrique à la France, il nous embarque pour un voyage étouffant entre cauchemars et réalité, psychologie et surréalisme, pour une bouleversante quête de la vérité.

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 18
EAN13 9782748354522
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0068€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

La Vallée de la solitude
Jules Didier Lemaitre La Vallée de la solitude
Publibook
Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com Ce texte publié par les Éditions Publibook est protégé par les lois et traités internationaux relatifs aux droits d’auteur. Son impression sur papier est strictement réservée à l’acquéreur et limitée à son usage personnel. Toute autre reproduction ou copie, par quelque procédé que ce soit, constituerait une contrefaçon et serait passible des sanctions prévues par les textes susvisés et notamment le Code français de la propriété intellectuelle et les conventions internationales en vigueur sur la protection des droits d’auteur. Éditions Publibook 14, rue des Volontaires 75015 PARIS – France Tél. : +33 (0)1 53 69 65 55 IDDN.FR.010.0115048.000.R.P.2010.030.31500 Cet ouvrage a fait l’objet d’une première publication aux Éditions Publibook en 2010
Préface La nuit de lundi, il fait un temps odieux dehors, deux amis marchent dans les rues vides. Sont-ils plus courageux comparer aux autres ou leur amour est si fort que le froid ne traverse pas la carapace de sentiments qui les entoure. Elle parle, changeant d’un sujet à un autre, utilisant les deux langues et s’assurant que tous ses mots sont vraiment ceux qu’elle avait dans son esprit et traduisent clairement le message qu’elle voulait faire passer. Il écoute avec soin, approuvant quand il le faut, secouant sa tête par moments, prenant quelques fois un rire avec elle, avant de se demander s’il a tout compris. A son tour, il dit quelques expressions. Elle s’arrête et le regarde. Il comprend qu’elle attend de lui une meilleure explication et avec des mots simples. Elle n’est pas sûre de ce qu’elle a entendu à l’instant. Il ne veut pas répéter. Il pense à tout le courage qu’il a dû prendre en lui pour faire sortir ses mots de velours. Il perd l’illusion du contrôle et ne peut plus éviter le froid. La couverture faite d’amour qui les avait tenus chaud commence à se dissiper et le froid pénètre de plus en plus leurs chaires. Il est à présent inquiet à propos de l’impact de ses mots sur cette froide nuit et aussi sur cette relation qui s’appuie sur des sentiments rendus volatiles par peur de souffrir. Elle a insisté pour savoir. Il change de sujet, commence à parler du froid tout en le rendant encore plus réel à leur corps. Elle se rend compte qu’il a raison. Son épais manteau noir, semble ne plus être capable de combattre le froid. Elle veut se rapprocher de lui. Elle s’accroche à son bras, il resserre l’étreinte pour qu’elle ne
9
s’échappe plus. Il est toujours confus sur ce qu’il faut faire. ‘Je t’aime’. Murmure-t-il, tout en baissant son regard sur la neige fondue sur ses chaussures, honteux de devoir livrer son secret. ‘Je sais’. Elle a répondu tout en regardant l’homme devant elle, attendant le moment précis où ses yeux s’élèveront vers elle et se rendront compte qu’elle aussi l’aime. Il n’aime pas la réponse et à cause de cela il ne remarque rien. Ce n’est pas ce à quoi il s’était attendu. Bien sûr, qu’il est au courant qu’elle sait. Il l’avait dite déjà une fois. « Je t’aime, » cela serait suffisant. « Je ne vous aime pas » serait plutôt dur à entendre mais acceptable que le « je sais ». A cause de sa colère il est aveuglé par les sentiments qu’elle essaye de lui montrer. Il n’a pas vu qu’elle le demande d’agir, démontrer son amour par des gestes. Si c’est le cas et qu’elle attend de lui qu’il agisse parce qu’il est amoureux, pourquoi ne le fait-elle pas ? Pourquoi le destin ne les aide-t-il pas ? Pourquoi accepte-t-elle la douleur de l’attente ? Elle veut lui dire. Il dit qu’il est épris, mais elle peut voir que quelque chose l’effraye ? De quoi a-t-il si peur ? Ne désire-t-il pas quitter sa vie de solitaire ? Peut-il se donner vraiment et l’aimer comme il dit ? Il pense à comment la garder, comment remplir son besoin de femme. Il est incapable de quelque chose de bon. Il ne croit pas en lui. Elle croit en lui. Elle sait ce qu’il peut faire. Elle le voit comme une personne intelligente, intéressante, drôle et stupéfiante. Il porte une basse opinion de lui-même. Il le sait et il n’en est pas très fier. Mais il aime à penser que c’est normal. Il mérite ce que lui arrive et si ce n’est pas le cas, pourquoi ne pas accepter son destin qui fait de lui personne. Elle veut un baiser de lui ; elle veut le rendre vrai. Il a essayé de voir dans ses yeux, ses gestes, un appel au
10