Les Contemplations

-

Livres
155 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Extrait : "Les mots, bien ou mal nés, vivaient parqués en castes ; Les uns, nobles, hantant les Phèdres, les Jocastes, Les Méropes, ayant le décorum pour loi, Et montant à Versailles aux carrosses du roi ; Les autres, tas de gueux, drôles patibulaires, Habitant les patois ;"

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de visites sur la page 81
EAN13 9782335002546
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0006 €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
EAN : 9782335002546
©Ligaran 2015
Les Contemplations
Un jour je vis, debout au bord des flots mouvants  Passer, gonflant ses voiles, Un rapide navire enveloppé de vents,  De vagues et d’étoiles ;
Et j’entendis, penché sur l’abîme des cieux  Que l’autre abîme touche, Me parler à l’oreille une voix dont mes yeux  Ne voyaient pas la bouche :
« Poète, tu fais bien ! Poète au triste front,  Tu rêves près des ondes, Et tu tires des mers bien des choses qui sont  Sous les vagues profondes !
La mer, c’est le Seigneur, que, misère ou bonheur,  Tout destin montre et nomme ; Le vent, c’est le Seigneur ; l’astre, c’est le Seigneur ;  Le navire, c’est l’homme. »
Juin 1839.
LiVRE PREMiER Aurore