Bécasse mouchetée

-

Livres
21 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description




Violette, plus bécasse mouchetée qu’oie blanche, est initiée aux plaisirs iconoclastes...







Pour sa première saison lesbique, au menu : d’abord le baiser colombin mixte, dit aussi french kiss, avec subtilités linguales dans leurs torsions buccales plus ou moins salivées...
Entrée en matière très appréciée de Violette qui doubla de son propre chef chaque proposition linguale.
Puis en plat de résistance le cunnilingus basique, avec les succions étagées du petit bouton augmentées progressivement de vibrations digitales ou mécaniques...
Et Violette retrouva alors, en plus épicés, certains troubles déjà expérimentés avec des camarades de classe hardies, voire avec quelques maîtresses d’internat lubriques beaucoup plus poilues...




José Noce, artiste plasticien, a délaissé un temps ses compostions d’encres colorées, et tant mieux... pour nous dresser le tableau d’une drôlesse innocente s’abimant entre les bras et les cuisses d’accueillantes hôtesses. Et elle apprend vite la bougresse !









Bécasse mouchetée,

José Noce, nouvelle, collection Culissime, 2.99









9791023407747








Fiction, littérature, nouvelle érotique, saphisme, lesbienne, société secrète

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 32
EAN13 9791023407747
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0022€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
José Noce
Bécasse mouchetée
Nouvelle QQ
CollectionCulissime
Q = romance rose QQ = libertinérotique QQQ = pornobscène
Toutes les filles s’étaient fait imprimer des T-shirts en l’honneur de la bécasse mouchetée, un oiseau célèbre pour sa promiscuité sexuelle.  Jim Harrison (La route du retour)
Avertissement au lecteur Pourquoi tant de sexe ? Que veux-tu dire ? Le sexe. Dans le livre. Il y en a presque toujours, du sexe, dans mes livres. Oui, mais là c’est une obsession. Tu trouves ? Tu le sais bien. Obsession, ça me semble exagéré. Possible. Mais à l’évidence, quelque chose t’attire dans le fait d’écrire sur le sexe. C’est vrai. Quoi donc ? Que ce soit difficile.
Alessandro Baricco(La jeune épouse)
Chapitre 1 Quand on s’en va pour la première fois, on ne sait pas comment se retourner. Didier Van Cauwelært (Un aller simple) Violette avait dix neuf ans et des jolies poussières. Brune, cheveux très courts, petite, une peau de neige, des yeux bleu clair avec un fin trait d’or sur l’iris gauche, une poitrine superbe, des jambes de marcheuse. Elle allait enfin intégrer l’université laïque avec un grand bonheur et un reste d’innocence. Après sept années passées en internat dans un établissement privé perclus de religiosité pédagogique, masochistement surveillée, suspectée avec componction, disciplinée à coups demea culpa via des confessionnaux libres mais pieusement recommand és, culpabilisée à coups d’états de grâce édifiants et de dévotions caritatives montées historiquement au créneau… C’est en tout cas ce qui lui revint spontanément à l’esprit à peine les grilles de Paris Vbisà la horde de bizuts hilares et ouvertes confus venus s’ouvrir comme elle aux joies de la philosophie post moderniste… Elle ressentait dans sa chair des fourmilières de trépidations sensuelles, des éclairs hormonaux à traînées rouges, rien qu’en frôlant des hurluberlus barbus en capuches, et des hystériques contrariées, poitrines quasiment à l’air, en jeans moulés et troués aux endroits stratégiques. Un peu partout il y avait des stands bariolés tenus par des étudiants d’années supérieures, avec boissons fraîches,fast food bio, etc., pour le bénéfice exclusif de l’association estudiantine des philosophes s’autoproclamant « post éclairés »… Des étudiantes de deuxième et troisième année, hilares et court vêtues, vendaient à la criée destee-shirtsblancs ou noirs frappés du logo de l’université, avec sur chacun d’eux le dessin floqué d’un oiseau symbolique différent.
Une espèce de sorcière outrageusement maquillée, les cheveux teints en camaïeu de violet, lui prit brusquement le bras et lui souffla dans l’oreille, tout en la lui léchant :Tiens ma poule, pour toi j’ai choisi une bécasse mouchetée… Tu...

Avertissement

En entrant sur cette page, vous certifiez :

  • 1. avoir atteint l'âge légal de majorité de votre pays de résidence.
  • 2. avoir pris connaissance du caractère érotique de ce document.
  • 4. vous engager à ne pas diffuser le contenu de ce document.
  • 4. vous engager à ne pas diffuser le contenu de ce document.
  • 5. consulter ce document à titre purement personnel en n'impliquant aucune société ou organisme d'État.
  • 6. vous engager à mettre en oeuvre tous les moyens existants à ce jour pour empêcher n'importe quel mineur d'accéder à ce document.
  • 7. déclarer n'être choqué(e) par aucun type de sexualité.

Nous nous dégageons de toute responsabilité en cas de non-respect des points précédemment énumérés.