352 pages
Français

Guide historique du Paris libertin

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Une promenade historique et géographique dans le Paris libertin. <br />
Paris, la ville lumière, est aussi la ville de la pénombre... celle des petits salons, des alcôves ou des loges d'artistes, celle des ruelles qui mènent aux lieux de débauche, celle du crépuscule annonciateur du début de la fête libertine. Depuis toujours, ou presque, Paris est la ville de tous les plaisirs.


Du Moyen Âge à la période contemporaine, cet ouvrage propose une histoire des moeurs et de la sexualité à Paris, mêlant l'anecdotique à la "grande histoire".
Ainsi nous découvrons des lieux mythiques, disséminés sur l'ensemble du territoire parisien : cabarets et autres établissements de spectacles, et notamment ceux fréquentés par les homosexuels ; librairies associées à l'histoire de la pornographie clandestine ; cinémas ayant marqué la grande histoire du X ; maisons closes ; adresses de grandes courtisanes ; ateliers de peintres et de photographes ; frasques orgiaques du célèbre et très populaire Bal des Quat'z'Arts
Nous y croisons des personnages haut en couleurs : rois et reines débauchés ; lorettes, grisettes ou prostituées célèbres ; courtisanes à la beauté parfaite ; lesbiennes chics ; stripteaseuses de revues ; artistes et écrivains...


Chapitré suivant le découpage par arrondissements et par quartiers de la ville, ce Paris libertin est aussi à lire comme un guide touristique et culturel. Il permettra au lecteur de se promener dans la ville en organisant son parcours à la découverte de lieux précis, décrits dans l'ouvrage, en particulier lorsqu'ils sont visitables ou lorsque des éléments significatifs (des sculptures, une façade particulière) sont visibles depuis l'espace public.


L'ouvrage est illustré d'une centaine de photographies et illustrations, reflétant bien l'ambiance de la ville de tous les plaisirs.



Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 15 octobre 2015
Nombre de lectures 782
EAN13 9782842716707
Langue Français
Poids de l'ouvrage 74 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0112€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Du même auteur :
Hîstoîre(s) du Parîs îbertîn(aec Aeandre Dupouy), a Musardne, 2003 Guîde des îeux cutes du cînéma en France, Perre Horay, 2005 Sur a pîste de Fantômas, e Pré au cercs / Hors Coecton, 2005 Jean Gabîn dans e sîèce, Cty, 2006 Parîs, des Ims cutes, Crstne Bonneton, 2008 Petît dîco d’argot, Cty, 2008 Dîctîonnaîre de a France însoîte, Cty, 2009 Guîde de a France érotîque(coaborateur), a Musardne, 2009 Parîs, aîs-nous peur !(aec Caudne Hourcadette), Crstne Bonneton, 2009 ’ïntégrae ouîs de Funès, e Pré au cercs / Hors Coecton, 2010 Dîctîonnaîre des gros mots, Baand, 2012 e Monde des Tontons Lîngueurs, Cty, 2012 ’ïntégrae Mîce Audîard, e Pré au cercs / Hors Coecton, 2012 Pîa, vîe de égende, Hors Coecton, 2013 ’ïntégrae comîque du cînéma rançaîs, e Pré au cercs / Hors Coecton, 2014 Au temps bénî de a cope au bec, e Pré au cercs / Hors Coecton, 2014 Secrets de maîsons coses, a Musardne, 2015
Couerture : Ba de a Horde, Buer, ers 1930 © es Arces d’Éros ïconogrape © es Arces d'Éros www.arcesderos.com
Maquette : Monque Pesss © Édtons a Musardne, 2015 122 rue du Cemn-Vert – 75011 Pars www.amusardne.com ïSBN numérque : 978-2-84271-670-7 ïSBN paper : 978-2-84271-766-7
MARC LEMONIER
Guide historique duPARIS LIBERTIN
La Musardine
Sommaire
Histoire et géographie du Paris libertin . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 7
RIVE DROITE Rue SaintDenis . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 11 1 • En remontant la rue SaintDenis . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 12 2 • Autour de la porte SaintDenis . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .29 3 • Les courtisanes de la rue Dussoubs . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .37 4 • Le PalaisRoyal et la ComédieFrançaise . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .42 5 • Le Chabanais . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 61 6 • Maisons closes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .67 7 • Les Enfers de la Bibliothèque nationale . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .79 8 • Un quartier gay . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .84
Du Louvre à la Bastille . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 91 1 • Les Tuileries . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .92 2 • Les palais des Tuileries et du Louvre. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .96 3 • Le Châtelet . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 101 4 • L’Hôtel de Ville. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 103 5 • L’île de la Cité . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 107 6 • L' île SaintLouis. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 114 7 • Les maisons closes du Marais . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 117 8 • La Bastille . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 122
Les Grands Boulevards . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 129 1 • Les boulevards, le clitoris de Paris . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 130 2 • Les petites femmes nues de Paris . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 139 3 • Le One Two Two . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 153 4 • Maisons closes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 158 5 • Lorettes et courtisanes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 168 6 • Les Folies . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 175 7 • La prison SaintLazare . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 179
Des ChampsÉlysées au Ranelagh . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 183 1 • L’Élysée . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 184 2 • Les ChampsÉlysées . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 189 3 • Maisons closes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 203 4 • Les belles de l’avenue Montaigne . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 214
e 5 • Les belles du 8 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 219 e 6 • Les Belles du 16 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 225 e 7 • Les belles du 17 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 231
Montmartre et Pigalle . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 237 1 • Pigalle . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 238 2 • Maisons closes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 247 3 • Les petites femmes nues de Pigalle. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 252 4 • Le musée de l’Érotisme . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 260 5 • Peintres et modèles montmartrois . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 262
Les barrières de Belleville . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 265 1 • Les grisettes et les trottins . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 266 2 • Prostituées et maisons closes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 269 3 • Le cimetière du PèreLachaise . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 274 4 • Porte Dorée . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 279
RIVE GAUCHE Quartier Latin . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 283 1 • Rétif de la Bretonne, Sade et Casanova . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 284 2 • Maisons closes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 288 3 • Gays et lesbiennes de la rive gauche . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 296 4 • Les BeauxArts . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 303 5 • La tour de Nesle. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 308 6 • Le musée d’Orsay. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 311 7 • L’École militaire . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 313
Montparnasse et les barrières . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .317 1 • La Salpêtrière . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 318 2 • Le Sphinx . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 321 3 • Rue de la Gaîté . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 324 4 • Le cimetière Montparnasse . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 327 5 • Peintres et modèles de Montparnasse . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 330
Bibliographie non exhaustive . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 335 Index. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 342
Avertissements divers avant de partir On pourra regretter la part trop importante faite à la prostitution. À la décharge des auteurs, il faut rappeler l’incroyable inégalité qui régna longtemps entre les hommes et les femmes de ce pays face au plaisir. Ce livre ne doit certainement pas être lu comme une apologie de la situation qui était faite aux « filles » durant le pseudo « âge d’or des maisons closes ». De même, les récits concernant les homosexuels, hommes ou femmes, semblent bien les renvoyer dans le double domaine de la plaisanterie ou de la répression, à l’image des anecdotes qui nous sont parvenues... Les temps, dans ce domaine également, ont heureusement changé. De plus, chaque fois que s’est présenté le choix de rapporter une terne réalité historique ou une légende un peu égrillarde, nous avons choisi « d’imprimer la légende ».
Histoire et géographie du Paris libertin
Pars, a Ve umère, est auss a e de a pénombre, cee des petts saons, des acôes ou des oges d’artstes, cee des ruees qu mènent au eu de pasr, cee du crépuscue annoncateur du début de a ête bertne. Pars est depus toujours a e de tous es pasrs. Cea tent à me coses, me pettes crconstances qu înssent par créer es condtons d’un bérasme absou en matère de mœurs. Pars n’a jamas rament été soumse au rgorsmes regeu ou potques, et quand ce ut e cas, au « Grand Sèce » par eempe, cea ne dura guère ongtemps, en partcuer par a grâce du « tempérament » de souerans peu doués pour a pudbondere ou ’abstnence. Henr ïV, e Régent, ous XV, queques segneurs, des écrans, des ommes potques, bon nombre de grands personnages de ’Hstore de France ont étaé sans ergogne eur goût pour e bertnage. ïs aaent pour compces et matresses des emmes d’une grande beauté et d’une grande sensuaté, des aortes, des artstes, des courtsanes. S cet énoncé asse à penser que ’store du Pars bertn est majortarement une afare d’ommes de pouor entourés de emmes asseres à eur pasr,  y eut tout de même de nombreuses eceptons à cette rège dctée par e macsme mmémora : à Pars, des emmes etraordnares, à eur manère, dans es saons et es boudors, surent mposer eur ndomptabe berté. Ees trompaent sur a scène des grands téâtres, donnaent des soupers etraagants dans des ôtes partcuers qu’ees s’ofraent aec ’argent de eurs protecteurs, ees écraent paros, ees trompaent toujours, soueranement bres de eur corps. Ees étaent mtées en cea par de jeunes Parsennes, es orettes, es grsettes ou es trottns, sans ortune n protecteur, qu mposèrent ees auss a berté des emmes comme préaabe au pasr des ommes.
8
ï y en eut d’autres, maeureusement es pus nombreuses, qu restèrent conînées dans es bas-onds de ’amour taré, îes des rues ou pensonnares de bordes. Car Pars ut céèbre pour ses masons coses tout autant que pour ses musées, es astes du Second Empre ou es merees des epostons unersees. Ces prosttuées, courtsanes, emmes que ’on dsat égères, ont mprégné Pars de eur présence, car es « emmes onnêtes » et eur e seuee sont d’une trop grande dscréton pour que eurs stores d’acôes soent connues et dgnes d’être rapportées. Sans écrre une ode à a prosttuton,  y a pour e cureu pus à décourr du côté des courtsanes, au creu de eurs grands ts moeeu et des oes qu’on y pratquat. Cet ourage est aant tout un gude, e gude du Pars bertn.
Cette e, je a parcours en tous sens depus bentôt trente ans, à a recerce du décor d’un îm, de ’adresse d’une star décue, du souenr d’un moment d’store. Et ’store bertne de a captae aut ben a grande Hstore, cee des pussants, des bataes ou de a înance. Mas à cosr, ben souent a pette store en dentee dans ses draps de satn est a pus paptante.
On constate ben te que ’store et a géogrape se crosent dans a consttuton de a e bertne. es quarters centrau, déjà peupés au Moyen Âge et paros dès ’époque romane, ont toujours abrté des eu « cauds » : a rue Sant-Dens, e Maras, e Quarter atn. e centre de a Captae, autour du Paas-Roya, concentrat a pupart des masons coses : es étabssements bertns, étéros ou omoseues, es ont très aantageusement rempacés. D’autres quarters, un peu pus ecentrés, ont été des reuges pour es amateurs d’amours margnaes, « on de a e ». es Foes, ces pettes masons de tous es pasrs, se sont nstaées à a campagne, au bas des pentes de a cone de e Montmartre, engobées aujourd’u par e 9 arrondssement. Quant au cabarets, s s’nstaèrent au pus près des portes de a captae, proîtant des eemptons du paement de ’octro pour que e n pusse couer à Lots. a rue de a Gaté se trouat aors à ’etéreur du mur des ermers générau et on enat y bore à mondre ras. es quarters de Pgae ou de Beee où proéraent es saes de spectace et es caés proîtaent de a même stuaton. Pars, en s’étendant, engoba ces ancennes rontères dans un espace pus aste. e Quant au boueards qu reent a Madeene à a Baste, s ont été au xIx sèce une sorte de Camps-Éysées des pasrs : un rcssme Angas connasseur, ord Hertord, baptsa es eu e « ctors de Pars ».
9
Ce sont sur es traces de ces grands personnages, de ces emmes etraagantes et de eurs oes qu’ aut marcer, mas quequeos auss se contenter de regarder de on queques açades de masons coses, ou d’attendre es journées du patrmone pour ster des ôtes partcuers transormés en sèges socau d’entreprse ou en banque d’afares. En reance,  est ace de ster des saes de spectace, dont a décoraton uurante rappee encore ’ambance de jads, décourr des musées qu possèdent dans eurs coectons des souenrs préceu du Pars bertn, rencontrer sur ’espace pubc des statues coqunes ou des monuments à a gore des personnages de ce gude. Mas  aut auss ne pas éster à ster des eu pus contemporans, dont ’actté au serce de ’érotsme n’a jamas cessé au î du temps, des se-sops et queques eu pus troubes encore.
Dans cette déambuaton, soyez éégantes mesdemosees pour justîer otre réputaton, soyez gaants messeurs pour être à a auteur de ’attente des Parsennes. N’oubez pas e jugement déînt de Franços Von qu dsat :
«Prînce, aux dames parîsîennes De bîen parer donnez e prîx ; Quoî que ’on dîe d’ïtaîennes, ï n’est bon bec que de Parîs. »

Attention

En entrant sur cette page, vous certifiez :

  • 1. avoir atteint l'âge légal de majorité de votre pays de résidence.
  • 2. avoir pris connaissance du caractère érotique de ce document.
  • 3. vous engager à ne pas diffuser le contenu de ce document.
  • 4. consulter ce document à titre purement personnel en n'impliquant aucune société ou organisme d'État.
  • 5. vous engager à mettre en oeuvre tous les moyens existants à ce jour pour empêcher n'importe quel mineur d'accéder à ce document.
  • 6. déclarer n'être choqué(e) par aucun type de sexualité.

YouScribe ne pourra pas être tenu responsable en cas de non-respect des points précédemment énumérés. Bonne lecture !