//img.uscri.be/pth/ae789504f6b6af4131e9762d8f584a5d76f9dc7c
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Louisa fille du Nord

De
120 pages
Louisa est une amoureuse de la vie, des gens, des voyages. Quand elle rencontre Jacques, officier instructeur dans l’aviation, elle se laisse aller à ses désirs, à ses envies de romance. Doucement, pour commencer, puis avec la passion qui caractérise les âmes sauvages, elle emporte son amant dans les délices de l’amour. Ensemble, ils consumeront leur histoire, aussi douce et plaisante que les soirs de printemps à Marrakech. L’amour entre Louisa et Jacques est autant un voyage au cœur de la romance qu’une invitation à découvrir la beauté du Maroc et de Marrakech. Dans cette ville à la douceur de vivre légendaire, leur passion est un hommage aux plaisirs de la vie, à la joie du partage. Dans une langue aussi légère et suave qu’un petit déjeuner d’amoureux, "Louisa fille du Nord" est un roman magnifique de plénitude et d’extase.
Voir plus Voir moins
Louisa
fille du Nord
Du même auteur
Out Of Morocco, 2004
L
o
Jacques Bachelard uisa fille du Nor
P
u
b
l
i
b
o
o
k
d
Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com
Ce texte publié par les Éditions Publibook est protégé par les lois et traités internationaux relatifs aux droits dauteur. Son impression sur papier est strictement réservée à lacquéreur et limitée à son usage personnel. Toute autre reproduction ou copie, par quelque procédé que ce soit, constituerait une contrefaçon et serait passible des sanctions prévues par les textes susvisés et notamment le Code français de la propriété intellectuelle et les conventions internationales en vigueur sur la protection des droits dauteur. Éditions Publibook 14, rue des Volontaires 75015 PARIS  France Tél. : +33 (0)1 53 69 65 55
IDDN.FR.010.0116814.000.R.P.2011.030.31500
Cet ouvrage a fait lobjet dune première publication aux Éditions Publibook en 2011
À Louisa
Les deux Chasseurs évoluaient en subsonique dans la zone basse altitude de Montdidier. Après un dernier test pétrole, Jacques qui menait la patrouille trancha :  On rentre ! Il plia sa carte plastifiée et la glissa dans létroit porte-cartes en regardant devant lui. Presque au même instant lalarme retentit, doublée dun voyant rouge au sommet du tableau. Il coupa le signal sonore, établissant inconsciem-ment un lien entre son dernier geste et lextinction du réacteur :  Jai éteint, annonça-t-il brièvement au numéro deux qui avait déployé ses aérofreins et manuvrait pour rester au contact. Sur la confortable vitesse acquise il prit de la hauteur et vit linterrupteur de commande du robinet carburant, ra-battu sur fermé. Il le replaça sur ouvert, lançant dans la foulée la procédure rapide de rallumage en vol ; le réacteur gronda sourdement, jusquau plein rétablissement de la poussée. Jacques vit son équipier rentrer ses aérofreins et glisser en retrait, sur fond darbres proches :  Cest rallumé dit-il, toujours laconique. Il vira doucement à droite pour faciliter le rassemble-ment de lautre appareil. Un cache immobilisant linterrupteur du robinet carbu-rant en position ouvert, empêchait normalement sa fermeture accidentelle. Pour une raison inexpliquée, un avion avait échappé à la modification : tombé sur un an-cien lincident navait pas eu de conséquences et sa diffusion resta limitée à lescadre
9
Dans cet univers masculin, larrivée de la jeune Alison fit sensation. Lors des premières manuvres interalliées, une phraséologie simplifiée permettait les échanges radio. Les nouvelles générations maîtrisaient la langue interna-tionale mais prudent, le526th Fighter Squadron avait dépêché au Contrôle la jolie Écossaise. Elle fut linvitée des pilotes au déjeuner :  Comment pouvez-vous parler aussi bien français ?  Ma sur habite Nice ; jy ai passé tous mes étés jus-quà dix-huit ans.But I am with you to speak English ! Cela ne va pas être triste, fit une voix au bout de la table. Jacques samusait de voir les jeunes exécuter leur numéro. Il navait pas connu les classes mixtes et son re-gard sur les filles était différent, plus réservé. Cela ne le desservait pas mais son escadron ne participait pas aux manuvres, et il lui restait à boucler son sac pour partir en campagne de tir. Il se leva avec un petit geste à ladresse de la jeune fille : I m sorry to leave you. Wait a moment,dit-elle en sextrayant à son tour. Ils échangèrent quelques phrases en marchant, puis Ali-son revint au français :  Je monte à la tour. Vous volez tout à lheure ?  Je pars à Cazaux !  Vous rentrez ce soir ? À la fin de la semaine prochaine ! La jeune fille sembla déçue. Au pied de la tour elle pressa gentiment son bras avant de grimper lescalier en fer.
10