Une étincelle dans son regard

-

Livres
66 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Severus est le Capitaine des Blackburn et s’il aime éperdument Iris, il en va autrement pour la jeune femme qui ne voit en lui qu’un Sex Friend. Mais, lorsque ce dernier est blessé en venant lui porter secours, Iris réalise à quel point il tient à elle et que s’il est le seul à pouvoir éteindre l’incendie qui embrase ses sens, elle est la seule à faire briller une étincelle dans son regard....

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de visites sur la page 40
EAN13 9782819101772
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0015 €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Une étincelle dans son regard Blackburn 4 De Pierrette Lavallée
« Le Code de la propriété intellectuelle et artistique n'autorisant, aux termes des alinéas 2 et 3 de l'article L.122-5, d'une part, qu e les « copies ou reproductions strictement réservées à l'usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective » et, d'autre part, que les analyses et les courtes citations dans un but d'exemple et d'illustration, « toute représentation ou reproduction intégrale, ou partielle, faite sans le consentement de l'auteur o u de ses ayants droit ou ayants cause, est illicite » (alinéa 1er de l'article L. 1 22-4). « Cette représentation ou reproduction, par quelque procédé que ce soit, cons tituerait donc une contrefaçon sanctionnée par les articles 425 et suivants du Code pénal. » ©2017 Les Editions Sharon Kena www.leseditionssharonkena.com ISBN : 978-2-8191-0177-2
PROLOGUE
Ainsi qu’elle le faisait tous les soirs en sortant de l’école, la fillette traversa devant la caserne de pompiers. Ce qui l’attirait le plus, c’était les grands et magnifiques camions rouges impeccablement garés dont les carrosseries rutilaient. Elle fermait les yeux et imaginait être au volant d’un de ces engins. Pourtant, cette fois, au lieu de se contenter de rêver de loin, elle fit un pas d ans leur direction, vite suivi d’un autre. Le cœur de la demoiselle battit à tout rompre lorsqu’elle ne fut plus qu’à quelques centimètres de celui avec la grande échelle. Elle a vança timidement la main et la posa sur le flanc du véhicule avant de baisser les paupières. C’est impressionnant, n’est-ce pas ? La voix la fit sursauter et elle regarda autour d’elle, un peu effrayée. Pourtant, loin de battre en retraite, elle fixa attentivement l’homme qui se tenait devant elle, vêtu d’un pull portant la mention « Sapeur-Pompier » sur la poitrine. C’est vous qui conduisez ce camion ? le questionna-t-elle tout en le caressant doucement du bout des doigts, avec révérence. Non, c’est un Sapeur qui se trouve sous mes ordres qui est aux commandes de cet EP 30. C’est quoi un EP 30 ? demanda-t-elle en penchant sa tête sur le côté. e mètres. Devine commentC’est l’abréviation pour Échelle pivotante de trent s’appelle celui de vingt-quatre mètres… Un EP 24 ! s’exclama la gamine en riant. Exactement ! À présent, dis-moi pourquoi une jolie demoiselle comme toi traîne ici après l’école. Tes parents savent que tune rentres pas directement? Papa est parti quand j’étais petite et Maman travai lle jusqu’à dix-huit heures, donc jusqu’à dix-huit heures trente je patiente tou te seule à la maison en commençant mes devoirs, récita-t-elle à l’instar d’ une poésie bien mémorisée. Mais… Mais je voulais voir de plus près les camions. erne, t’installer dans monVoilà le deal, tu vas rester ici avec moi, à la cas bureau, et ensuite, je te ramènerai chez toi. Vrai de vrai ? Je vais rencontrer tous les pompiers ? Je pourrai monter dans l’EP 30 ? Pour l’instant, apprends tes leçons, ensuite, on verra ! La gamine qui avait un sourire épanoui jusqu’aux oreilles se rembrunit d’un seul coup. Que se passe-t-il ? Maman m’a dit que je ne serai jamais unpompier, que ce n’était pas un métier pour les femmes ! Le Capitaine s’accroupit pour être à la hauteur de la petite fille qui le dévisagea de ses grands yeux emplis d’espoir. Écoute, fillette, ne laisse personne te dicter ton avenir. Si ton rêve est de devenir pompier, fais tout pour le réaliser ! Même si je veux en devenir le chef ? Surtout dans ce cas ! Alors, lorsque je serai plus grande, je serai à la tête d’une caserne de pompiers
et je conduirai un de ces engins !
CHAPITRE 1
Severus s’apprêtait à rentrer chez lui lorsque la p orte de son bureau s’ouvrit. Aussitôt un sourire étira ses lèvres. Il s’affala de tout son long dans le fauteuil, posa les mains sur l’accoudoir et fixa avec intensité la belle Iris qui pénétrait dans la pièce. Elle referma le battant dans un claquement s ec, croisa les bras et se posta devant lui. Votre service est terminé,Gosec ? s’enquit-il sans se départir de so  Sergent n amusement. Vous le savez parfaitement… Mon Capitaine, susurra Iris dont les prunelles flamboyaient d’une rage contenue. Tout comme le mien, alors inutile de conserver nos distances, n’est-ce pas, Iris ? Cette dernière ne réagit pas, mais inspira profondé ment. Severus la connaissait assez pour comprendre qu’elle se retenait pour ne pas lui sauter à la gorge. Dis-moi ce qui se passe ! lui adjura-t-elle. J’ignore de quoi tu parles ! Ne joue pas à ça avec moi, Sev’, je te connais par cœur. nisa Severus une étincelleJ’ajouterai même… sur le bout des doigts, non ? iro de désir brillant dans son regard. Je sais que tu as invité trois des Blackburn dans un café de la ville et j’ai l’intime conviction que ce rendez-vous secret a à voir avec la menace qui pèse sur nous. Severus n’avait rien à lui répliquer, mais son visage se ferma complètement. Il me semble qu’ici, c’est moi le Capitaine, lui assena-t-il sèchement. Dans cette caserne, c’est moi qui donne les ordres, pas toi ! Alors sache que je n’ai nullement l’intention de te répondre, car je n’ai aucun compte à te rendre ! J’ai compris. Tu me tiens à l’écart parce que j’ai mis un terme à notre… contrat, énonça-t-elle froidement. Je suis assez intelligent pour ne pas mélanger vie professionnelle et vie privée, rugit Severus en se levant d’un bond tout en plaquant ses paumes sur le bureau. Et à propos du fait que tu aies mis un terme à notre… contrat, la singea-t-il. N’oublie pas que tu es la seule à avoir pris cette décision. Et que voulais-tu que je fasse ! explosa-t-elle. Nous nous étions mis d’accord la première fois que je t’ai aperçu dans ce bar. Un simple plan cul… des Sex Friends, rien d’autre ! Uniquement la possibilité de baiser lorsque nous en ressentions le besoin. Là encore, c’est toi qui as décidé ça ! la contra-t-il en s’énervant à son tour. Tu m’appelais uniquement lorsque tu avais envie de cou cher avec moi, par contre, lorsque c’est moi qui demandais à te voir… Stop, ça suffit ! Tu voulais une relation ! hurla-t-elle. Tu voulais m’enchaîner à toi ! Voilàce que tu attendais de moi. Lorsque tu me téléphonais, ce n’était pas pour que nous couchions ensemble, c’était pour m’inviter au cinéma, au restaurant ou encore m’entraîner dans une balade romantique ! Alors c’est seulement à ça que se résume ce qu’on a vécu… Du sexe ! s’écria Severus. Dès le début, je t’avais averti que je ne voulais aucune attache, aucun boulet à mon pied… Et comme par hasard, tu as mis fin à cette… non-rel ation, dès que j’ai été
transféré ici ? Dois-je comprendre que Mademoiselle Gosec n’a pas apprécié qu’en haut lieu on me choisisse, moi, en tant que Capitai ne des Blackburn alors que tu rêvais d’avoir la place ? Les bras d’Iris retombèrent le long de son corps et elle serra les poings. Elle devait reconnaître qu’en effet, lorsqu’elle avait vu que ce serait lui qui remplacerait Mike Donovan à la tête des Blackburn, sa déception avait été aussi forte que sa colère. Ça ne veut rien dire ! s’exclama-t-elle de mauvaise foi. Severus contourna son bureau et se plaça devant elle. Menteuse ! lui cracha-t-il au visage. Tu veux toujo urs tout contrôler, être supérieure en tous points aux gars de la caserne, tu te mesures à eux dès que tu en as l’occasion. Mais nous savons tous les deux qu ’au lit, c’est différent, là, c’est moi qui menais la danse et si tu es un peu honnête, tu avouerais que, ça aussi, ça te restait en travers de la gorge ! Bon sang, s’esclaffa-t-elle alors que son cœur se m ettait à battre sourdement. Tu te crois réellement irrésistible à ce point-là ? Tu t’imagines vraiment pouvoir jouer ainsi avec moi ? En effet ! Connard ! persifla-t-elle en faisant demi-tour. Elle n’eut pourtant pas l’occasion d’arriver jusqu’ à la porte. Severus l’avait attrapée avec douceur par l’avant-bras et la ramena assez vivement contre son torse. Et je vais te le prouver immédiatement, murmura-t-il avant de l’embrasser avec avidité. Elle était foutue ! Ce sont les seuls mots qui s’im primèrent dans son cerveau au moment où la bouche de Severus se posa sur la sienne. Elle, qui pensait être forte, se retrouvait à chaque fois aussi malléable qu’une bonne pâte. Déjà ses bras entouraient la nuque du Capitaine, ses doigts fourr ageaient dans sa chevelure. Il rejeta la tête en arrière et la dévisagea de son re gard intense. Elle ne put résister plus longtemps et ce fut elle qui se hissa sur la p ointe des pieds pour s’offrir une nouvelle fois à ses lèvres. Il la repoussa pour la contempler longuement. Si tu savais les fantasmes qui me venaient à l’esprit lorsque je t’imaginais seule avec moi dans ce bureau, murmura-t-il avant de la faire pivoter. Iris ne pouvait pas répondre… Les doigts de Severus venaient de se faufiler sous son polo et s’emparèrent de ses seins en coupe. Tu vas me le payer, Severus, lui promit-elle dans un long gémissement. Tu capitules ? chuchota-t-il à son oreille tout en titillant le pourtour de la pointe de la langue. Hors de question, affirma-t-elle. Les genoux d’Iris s’entrechoquèrent lorsqu’il trouv a son point le plus sensible, juste sous son oreille. Il y passa la langue avant de la mordiller avec sensualité tandis qu’elle tressaillait violemment. Elle n’en p ouvait plus… Ses tétons étaient aussi durs que des petites billes, ses seins gonflés par le désir… D’un geste habile, il retira le bouton de son pantalon, baissala fermeture et plaqua sa paume sur l’intimité de la jeune femme d’un geste possessif. À moi, gronda-t-il en la bougeant lentement. Si un autre homme te touche, je serais capable de le tuer… Iris aurait voulu s’insurger, dire à Severus qu’elle n’était pas un objet, mais elle
nir montait en elle et lorsqu’ile pouvait plus parler… L’irrépressible envie de jou appuya sur son dos jusqu’à ce qu’elle soit penchée en avant, le buste sur le bureau, elle ne put que retenir son souffle… Severus était collé contre elle et ondulait sensuellement du bassin, pour qu’elle puisse apprécier la longueur de son membre, sa dureté… Il titilla ses mamelons jusqu’à ce que des cris étranglés s’échappent de la bouche d’Iris. Il savait que sa poitrine était l’une des zones les plus sensibles… Une fois, elle avait même eu un orgasme, alors qu’i l les avait juste sucés longuement… Mais il ne voulait pas ça… Il retira se s mains, les laissant courir le long du flanc d’Iris. Il s’agenouilla derrière elle et lui retira son pantalon. Elle n’était plus vêtue que de son polo, remonté au-dessus de ses seins, de ses dessous et de ses rangers de sécurité, pourtant, il ne l’avait ja mais vue aussi sexy. Il admira ses cuisses musclées, ses jambes qu’il aimait par-dessus tout voir s’enrouler autour de ses hanches. D’un geste tendre, il caressa sa chute de reins… Iris avait un cul d’enfer,et là, mis en valeur par un string dont la lanière n’était composée que d’une fine corde noire parsemée de strass, il parvenait à peine à se contrôler. Il embrassa sa fesse droite, puis la gauche, les effleurant du bout des doigts avec révérence. Il...

Avertissement

En entrant sur cette page, vous certifiez :

  • 1. avoir atteint l'âge légal de majorité de votre pays de résidence.
  • 2. avoir pris connaissance du caractère érotique de ce document.
  • 4. vous engager à ne pas diffuser le contenu de ce document.
  • 4. vous engager à ne pas diffuser le contenu de ce document.
  • 5. consulter ce document à titre purement personnel en n'impliquant aucune société ou organisme d'État.
  • 6. vous engager à mettre en oeuvre tous les moyens existants à ce jour pour empêcher n'importe quel mineur d'accéder à ce document.
  • 7. déclarer n'être choqué(e) par aucun type de sexualité.

Nous nous dégageons de toute responsabilité en cas de non-respect des points précédemment énumérés.