304 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Châtiment

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

L’ancien soldat des Forces Spéciales Michael « Hawke » Hawkins a passé tous les jours de ces dix dernières années à attendre le moment où il verrait la vie s’échapper des yeux des hommes qui ont brutalement assassiné sa femme. Mais lorsqu’il obtient la chance qu’il a attendue si longtemps, la piste le conduit à une personne à laquelle il ne s’attendait pas.


Après presque deux ans de fuite, Tate Travers, 24 ans, est devenu un expert en matière de dissimulation... jusqu’au jour où un dangereux étranger à la recherche de vengeance menace de détruire la vie fragile qu’il a réussi à construire pour lui et son fils âgé de cinq ans. Sauf que la vie à laquelle Tate s’accroche a commencé à s’effondrer bien avant que Hawke apparaisse, à la recherche des mêmes hommes que Tate fuit... son propre père et son frère aîné.


Un châtiment – c’est tout ce que Hawke désire depuis le jour où il a tenu la main de sa femme alors qu’elle laissait échapper son dernier souffle. Et il n’y renoncera pour rien ni pour personne... même pas pour le jeune homme tourmenté qui tente de donner une vie meilleure à son petit garçon. Parce que Tate est le seul à pouvoir mener Hawke vers les hommes qu’il cherche. Et si cela implique de forcer le jeune homme à affronter le passé qui l’a presque détruit, qu’il en soit ainsi.

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 38
EAN13 9782376766902
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0037€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Publié par JUNO PUBLISHING 2, rue Blanche alouette, 95550 Bessancourt Tel : 01 39 60 70 94 Siret : 819 154 378 00015 Catégorie juridique 9220 Association déclarée http://juno-publishing.com/ Châtiment Copyright de l’édition française © 2020 Juno Publishing Copyright de l’édition anglaise © 2016 Sloane Kennedy Titre original : Retribution © 2016 Sloane Kenndey Traduit de l’anglais par Lorraine Cocquelin Relecture française par Valérie Dubar, Miss Relect addict Conception graphique : © Cate Ashwood
Tout droit réservé. Aucune partie de ce livre, que ce soit sur l'ebook ou le papier, ne peut être reproduite ou transférée d’aucune façon que ce soit ni par aucun moyen, électronique ou physique sans la permission écrite de l’éditeur, sauf dans les endroits où la loi le permet. Cela inclut les photocopies, les enregistrements et tout système de stockage et de retrait d’information. Pour demander une autorisation, et pour toute autre demande d’information, merci de contacter Juno Publishing : http://juno-publishing.com/
ISBN : 978-2-37676-690-2 Première édition française : avril 2020 Première édition : juin 2016 Édité en France métropolitaine
Table des matières Avertissements
Remerciements
Prologue
Chapitre 1
Chapitre 2
Chapitre 3
Chapitre 4
Chapitre 5
Chapitre 6
Chapitre 7
Chapitre 8
Chapitre 9
Chapitre 10
Chapitre 11
Chapitre 12
Chapitre 13
Chapitre 14
Chapitre 15
Chapitre 16
Chapitre 17
Chapitre 18
Chapitre 19
Chapitre 20
Chapitre 21
Chapitre 22
Chapitre 23
Chapitre 24
Chapitre 25
Chapitre 26
Épilogue
À propos de l’Auteur
Résumé
Avertissements Ceci est une œuvre de fiction. Les noms, les person nages, les lieux et les faits décrits ne sont que le produit de l’imagination de l’auteur , ou utilisés de façon fictive. Toute ressemblance avec des personnes ayant réellement ex istées, vivantes ou décédées, des établissements commerciaux ou des événements ou des lieux ne serait que le fruit d’une coïncidence.
Ce livre contient des scènes sexuellement explicite s et homoérotiques, une relation MM et un langage adulte, ce qui peut être considéré co mme offensant pour certains lecteurs. Il est destiné à la vente et au divertiss ement pour des adultes seulement, tels que définis par la loi du pays dans lequel vous ave z effectué votre achat. Merci de stocker vos fichiers dans un endroit où ils ne sero nt pas accessibles à des mineurs.
Remerciements Rita, merci encore pour cette nouvelle bêta lecture ! Je ne sais pas ce que je ferais sans toi. Je suis ravie que Logan et Dom soient tou jours tes préférés, mais tu as beaucoup de mes hommes en deuxième position ! Cela signifie que je dois faire quelque chose de bien. Kylee et Claudia, merci d'être mes sœurs de cœur et pour tout ce que cette position implique ! Ce n’est pas un travail facile, je le sa is. Mais vous êtes les meilleures et je me demande toujours ce que j’ai fait pour avoir la chance de tomber sur vous deux.
Claudia, un merci tout spécial pour ta contribution à ce livre – tu sais exactement de quoi je parle. Tess belles paroles étaient absolume nt parfaites et je suis honorée que tu m'aies laissée les emprunter.
Je sais que je dois continuer à vivre
En attendant ton retour à la maison Mais je ne sais pas comment dire à mon cœur d’arrêter de souffrir Puisque c’est pour toi qu’il continue à battre
Mes journées sont mornes et mes yeux pleins de larm es
Mais le son de ta voix
Et la promesse de ton sourire
Font disparaître tout cela
Tu es la moitié de mon âme
La lumière qui m’indique le chemin
Tu es mon passé et mon avenir
Tu es l’Ange qui me garde en vie
1 — Claudia Polydoro,Revay’s Love Song, Mai 2016
Châtiment Les protecteurs # 3
Sloane Kennedy
Prologue HAWKE
L’excitation m’envahit tandis que je crochetais la serrure devant moi, mais ce n’était pas une bonne chose. Il fallait que ma torpeur habi tuelle revienne. Il ne fallait pas que je ressente quoi que ce soit.
Dans mon métier, l’excitation avait deux résultats possibles. Soit c’était la porte ouverte aux erreurs qui menait à votre mort, soit c ’était le signe que vous aviez tant perdu de votre âme que vous ne valiez pas mieux que les hommes que vous étiez censé rayer de la carte. Dans mon cas, c’était touj ours le premier cas de figure, mais je me demandais souvent si, à un moment donné, j’en vi endrais à attendre avec impatience d’ôter la vie d’un homme. Un moment où j e penserais moins à la vie ou aux vies que je sauvais à long terme et plus à la satis faction de retrouver ce pouvoir que j’avais perdu si longtemps auparavant… qui m’avait été enlevé quandelleété m’avait enlevée.
Mais contrairement aux innombrables vies que j’avai s prises au cours des dix dernières années, à la fois à l’armée et pour l’org anisation secrète pour laquelle je travaillais à présent, ce meurtre-là allait être un plaisir. J’allais savourer le regard affolé de l’homme qui me supplierait tout en me promettant , désespéré, de me donner ce que je voulais. Et je le lui laisserais croire, jusqu’à la toute dernière seconde, qu’il aurait une chance de partir sans prendre une balle dans le fro nt.
Sauf qu’il n’en aurait aucune. Pas plus que son par tenaire. Ils mourraient tous les deux, comme elle. Lentement et dans la douleur. Ils souffriraient comme elle avait souffert. Ils supplieraient, comme elle avait suppl ié. Et je serais enfin capable de tenir la promesse que je lui avais murmurée à l’oreille quan d son cœur avait ralenti sa cadence, quand les intervalles entre les bips du mo niteur cardiaque auquel elle était reliée s’étaient allongés. Je vais les trouver. Je vais les tuer, puis je vien drai te retrouver et nous serons ensemble à nouveau. Je poussai un soupir de soulagement lorsque j’enten dis le loquet bouger. Mais alors que je m’apprêtais à poser la main sur la poi gnée, j’entendis s’ouvrir l’ascenseur derrière moi. Je ramassai mes affaires en vitesse e t me précipitai vers la cage d’escalier, à deux pas de l’appartement dans lequel j’avais failli entrer. Je n’entendis pas de voix, mais je savais qu’il y avait au moins deux personnes qui se dirigeaient vers moi. Lorsque je vis deux hommes s’arrêter just e devant la porte que j’avais crochetée, je me sentis envahi par une poussée d’ad rénaline. J’avais espéré, j’avais prié, pour trouver les deux meurtriers de ma femme en même temps, mais je croyais que ce ne serait qu’un espoir vain. Cependant, mes espoirs s’envolèrent lorsque je pris conscience que l’un des deux hommes n’était pas ass ez vieux.
— Hum, merci de m’avoir raccompagné, dit l’un deux.
Il me tournait le dos, donc je ne pouvais distingue r qu’une carrure moyenne et des cheveux bruns épais qui ondulaient légèrement. Il p ortait une veste en cuir usé et un jean baggy. — Tout le plaisir est pour moi, murmura l’homme qui l’accompagnait. Il devait avoir le même âge que le premier, d’après moi, soit la vingtaine. Mais autant l’autre type était un col bleu, autant celui qui me faisait face était un col blanc pur