Indéniablement toi

-

Livres
337 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Un chien déjanté, un vétérinaire étrange, un garçon de piscine sexy, et un mois en Californie pour se faire des amis, tomber amoureuse et jouer avec le destin.

Qui est payé pour sortir le chien et se prélasser au bord de la piscine toute la journée ? Sydney Montgomery, conservatrice de musée en devenir et gardienne de maison professionnelle, voilà qui !


Lorsque sa tante et son oncle recherchent quelqu’un pour garder leur maison et leur chien à Palo Alto, pendant un mois, Sydney ne peut pas refuser cette occasion de se rapprocher de sa sœur qui est à Los Angeles. En l’espace de vingt-quatre heures après son arrivée, Sydney se retrouve à nettoyer les besoins dégoûtants du chien, à amener un cabot peu coopératif chez un vétérinaire séduisant, mais quelque peu particulier, et à être sauvée du fond de la piscine par le nettoyeur nu de ladite piscine.


Lautner, « garçon de piscine », possède un corps à tomber et un caractère des plus sympathiques. Avec ses yeux bleu océan, il est captivant, sexy et addictif. Ce qu’il n’est pas en revanche, c’est... nettoyeur de piscine.


Dr Lautner Sullivan est un joueur de football universitaire devenu pédiatre. Il sait comment charmer une femme avec des fleurs, des pâtisseries et du thé. Lautner est le rêve de toutes les filles, mais Sydney n’est pas comme toutes les filles. Elle est immunisée contre les arcs-en-ciel, les contes de fées, la poussière magique et le mot qui commence par un grand « A ».


L’attirance est immédiate, leur amitié est méritée et leur amour est indéniable. Leur « pour toujours » se limite à trente jours, mais « pour toujours » n’est pas assez long.

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de visites sur la page 906
EAN13 9782376763222
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0045 €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Publié par JUNO PUBLISHING 2, rue Blanche alouette, 95550 Bessancourt Tel : 01 39 60 70 94 Siret : 819 154 378 00015 Catégorie juridique 9220 Association déclarée http://juno-publishing.com/ Indéniablement toi Copyright de l’édition française © 2018 Juno Publishing Copyright de l’édition anglaise © 2014 Jewel E. Ann Titre original : Undeniably You © 2014 Jewel E. Ann Traduit de l’anglais par Opale Mascé Relecture française par Valérie Dubar, Jade Baiser, Raphaël Rivière Conception graphique : © Hart & Bailey Design Co.
Tout droit réservé. Aucune partie de cet ebook ne peut être reproduite ou transférée d’aucune façon que ce soit ni par aucun moyen, électronique ou physique sans la permission écrite de l’éditeur, sauf dans les endroits où la loi le permet. Cela inclut les photocopies, les enregistrements et tout système de stockage et de retrait d’information. Pour demander une autorisation, et pour toute autre demande d’information, merci de contacter Juno Publishing : http://juno-publishing.com/
ISBN : 978-2-37676-322-2 Première édition française : juin 2018 Première édition : août 2014 Édité en France métropolitaine
Table des matières Avertissements
Dédicace
Remerciements
Prologue
Chapitre 1
Chapitre 2
Chapitre 3
Chapitre 4
Chapitre 5
Chapitre 6
Chapitre 7
Chapitre 8
Chapitre 9
Chapitre 10
Chapitre 11
Chapitre 12
Chapitre 13
Chapitre 14
Chapitre 15
Chapitre 16
Chapitre 17
Chapitre 18
Chapitre 19
Chapitre 20
Chapitre 21
Chapitre 22
Chapitre 23
Chapitre 24
Chapitre 25
Chapitre 26
Chapitre 27
Chapitre 28
Chapitre 29
Chapitre 30
Chapitre 31
Chapitre 32
Chapitre 33
Chapitre 34
Chapitre 35
Chapitre 36
Épilogue
À propos de l’Auteur
Résumé
Avertissements
Ceci est une œuvre de fiction. Les noms, les person nages, les lieux et les faits décrits ne sont que le produit de l’imagination de l’auteur , ou utilisés de façon fictive. Toute ressemblance avec des personnes ayant réellement ex istées, vivantes ou décédées, des établissements commerciaux ou des événements ou des lieux ne serait que le fruit d’une coïncidence.
Cet ebook contient des scènes sexuellement explicit es et un langage adulte, ce qui peut être considéré comme offensant pour certains l ecteurs. Il est destiné à la vente et au divertissement pour des adultes seulement, tels que définis par la loi du pays dans lequel vous avez effectué votre achat. Merci de sto cker vos fichiers dans un endroit où ils ne seront pas accessibles à des mineurs.
Dédicace
Pour ma sœur Kambra.
Remerciements Pour ma famille, votre soutien est ma ligne de vie - mon existence. Pour mes lecteurs, merci de justifier ma dépendance . JE VOUS AIME ! Pour l'incroyable communauté de blogueurs, vous ête s les meilleurs ! Vous lisez, relisez, partagez, mettez en lumière, recommandez, et, en général, promouvez des livres avec passion ! Les auteurs indépendants comm e moi ne verraient pas nos rêves se réaliser sans vous.
Indéniablement toi
Jewel E. Ann
Prologue
22 juin 2013 LE MARIAGE Un milliard de couches de tulle engloutit mon mètre soixante-sept et mes cinquante-deux kilos. Je me demande combien de mariés dispara issent au combat à la recherche de leur nouvelle femme dans leur robe de mariée de princesse. Mes seins et mes côtes protestent contre le poids de cette bête à bustier qui exige leur soutien inconditionnel pour les cinq heures ou plus à venir. De longues an glaises brunes rabattues sur le côté cascadent sur mon épaule. Des arômes doux et florau x flottent dans l’air, émanant de mon bouquet de roses et de la brume parfumée à la l avande encore fraîche sur ma peau. Je sursaute quand quelqu’un frappe à la porte, m’ar rachant aux réflexions démoralisantes que m’inspire mon reflet dans le miroir. — Entrez, réponds-je.
— Oh, Sam, tu es magnifique.
Les mains de ma sœur se figent sur sa poitrine, tan dis que la jalousie qui transpire de sa bouche grande ouverte se fraye un chemin dans ma conscience qui me réprimande d’un coup sec de culpabilité.
C’est le rêve de toute fille : la robe, le beau fia ncé, le centre de l’attention. Cependant, quelques rares spécimens de femmes sont dépourvus du gène du rêve du conte de fées. Et c’est à ce groupe rare et fermé q ue j’appartiens.
— Merci, Avery, murmuré-je en croisant son regard b leu trouble dans le miroir. — J’aimerais que maman soit là pour te voir. Sa bouche s’affaisse.
Ses mots me ramènent treize ans en arrière. Ils m’o nt aussi traversé l’esprit aujourd’hui, mais Avery le répète sans cesse. J’aurais aimé que maman voie ce film avec nous. J’aurais aimé que maman puisse goûter ce tte soupe incroyable. J’aurais aimé que maman écoute cette chanson.
Je comprends. Vraiment. Avery a deux ans de moins q ue moi, mais on dirait qu’elle en a dix de moins. Encore aujourd’hui, elle me rappelle la petite fille de huit ans qu’elle était, perdue sans sa mère – notre mère. Le s fragiles souvenirs que j’ai de me sentir dépendante de ma mère sont les grains de sab le d’un sablier retourné, quelque part dans mon esprit. Franchir en quelques semaines le fossé psychologique qui sépare dix ans de quatorze ans pour combler le vide d’une mère fait cet effet.
J’empoigne à deux mains le tulle, relève ma robe et me tourne vers elle.
— Elle est là. Je la regarde en ce moment. La ressemblance d’Avery avec notre mère est telleme nt irréelle – longue chevelure blonde de Barbie et yeux bleu gris – qu’e lle me réchauffe le cœur et me fait étirer mes lèvres en un sourire. — Oh, Sydney !
Les larmes aux yeux et les bras tendus, elle s’appr oche de moi dans toute sa fragilité d’enfant.
Merde ! Avery ne m’appelle par mon prénom de baptême que l orsqu’elle veut se
faire dorloter.
— Non non non…
Je lève les paumes pour l’arrêter.
— Robe de mariée, voile de mariée… Éloigne-toi de l a dame en blanc. Avery s’arrête dans son élan. Son visage endeuillé s’éclaire d’un sourire doux tandis qu’elle se tamponne le coin des yeux du bout des doigts. — Pardon. Tu dis toujours les bonnes choses au bon moment, dit-elle en tripotant les larmes en diamant qu’elle porte aux oreilles.
Je lui tends ma main qu’elle examine un long moment avant de la prendre. Serrant la sienne, je regarde ses yeux bleus, ses lèvres pl eines et ses cheveux blonds relevés, quelques boucles rebelles encadrant élégamment son visage. Je ne le dirai pas, mais je le pense aussi.Mon Dieu, tu me manques, maman.
— Tu es superbe, petite sœur, murmuré-je.
Son sourire éblouissant, exubérant s’empare de ses yeux.
— Merci, j’adore ma robe.
Lâchant ma main, elle virevolte dans sa robe sirène en taffetas mauve.
— Heureusement, c’est toi qui l’as choisie, chuchot é-je sans obtenir une réponse de sa part. — La demoiselle d’honneur ? demandé-je en haussant les sourcils. — En train de poursuivre le porteur d’alliance derr ière l’église… Ou peut-être que c’est le contraire, élude Avery d’un haussement d’é paules. Je me retourne vers le miroir, inspire profondément et expire lentement. — Je vais voir où en est ton fiancé.
Avery ouvre la porte, s’arrête et fait volte-face a vec un sourire réconfortant. — C’est le bon, Sam. Beau, gentil… Et bon Dieu, il t’aime tellement. C’est le destin. La porte claque.Le destin. Le mot résonne. Une telle chose existe-t-elle ?