32 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

L'appel du destin

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description


Un coup de fil étrange et inexplicable, un speed-dating le soir de la Saint-Valentin, une surprise inattendue à la clef...




RÉSUMÉ


Alice, une femme accomplie et un peu désabusée, se rend à une soirée qu'elle répugne d'avance, à la suite d'un coup de fil plutôt étrange... Qu'y découvrira-t-elle ? S'agit-il réellement du destin ?




EXTRAIT


Avant que je n’aie pu faire un choix, le téléphone avait commencé à crépiter.


— A... Alice ?


— Oui ?


— Je... ça... t’entends... plus...


Et la ligne avait coupé.


Comme ça.


J’étais restée une bonne heure à me demander quoi faire, quoi dire, vers qui me tourner, puis j’avais décidé de faire la seule chose sensée dans ce cas : y aller, découvrir la vérité par moi-même. J’allais rencontrer quelqu’un d’important, ou alors j’aurais la preuve que cet appel n’était qu’un canular, mais au moins je saurais. Je ne croyais pas à l’âme sœur et à toutes ces conneries d’inspiration Disney, mais je voulais comprendre. Ce coup de fil était trop étrange.


Et me voilà. À chercher des signes que je ne voyais pas. Pas encore, du moins.

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 9
EAN13 9791096622290
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0011€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

Iman Eyitayo L’appel du destin
Nouvelle © EDITIONSPLUMESSOLIDAIRES
© EDITIONSPLUMESSOLIDAIRES AUTEUR: IMANEYITAYO
ILLUSTRATIONDECOUVERTURE: PIXABAY
RÉALISATIONDECOUVERTURE: IMANEYITAYO
CORRECTIONSDUTEXTE: IMANEYITAYO
CORRECTIONSETVÉRIFICATIONSDUBONÀTIRER: AUDREYMOUI COLLECTIONNUMÉRIQUE: PLUMESLIBELLULES ISBN : 979-10-96622-29-0
© TOUSDROITSRÉSERVÉSPOURTOUSPAYS
FÉVRIER2018
Du même auteur
CŒURDEFLAMMES, TOME1 CŒURDEFLAMMES, TOME2 CŒURDEFLAMMES, TOME3 CŒURDEFLAMMES, TOME3.5 L’ANTICHAMBREDESSOUVENIRS, INTÉGRALE ABIOLAETLAPLANTEMAGIQUE VOYAGEUSE,TOME1 UNNOËLPASCOMMELESAUTRES
À paraître
ABIOLAETLADÉESSEDESMERS CŒURDEFLAMMES, TOME4
Cher lecteur,
Parce que tout est lié…
Iman.
Iman Eyitayo L’appel du destin
Nouvelle © EDITIONSPLUMESSOLIDAIRES
L’arrivée
La salle est plus grande que je l’imaginais. Plus b elle, aussi. Un haut plafond, des murs cirés, des décors en faïences, des miroirs un peu partout, tout cela me fait penser au château de Versailles — en beaucoup plus petit e t modeste, mais tout de même. Un instant, je me dis que j’ai bien fait de venir, que le bonheur m’attend peut-être là, au détour d’une conversation ou d’un sourire. Puis je me ravise. Je n’y crois pas une seconde. Le coup de foudre, la rencontre parfaite, c’est pour les Cendrillons en attente de leur prince. Pour ma part, j’ai la trentaine, je ne recherche plus de magie, juste du pragmatisme. Lequel sera le plus adapté à ma vie demanagersuper occupée? Lequel sera le plus apte à accepter mes blessures passées, et supporter celles à venir? Lequel ferait un père acceptable? Il n’y a plus que ce genre de questions qui me motive, me pousse tous les jours vers l’avant. Lors que je me suis inscrite à cette session, la dame que j’ai eue au téléphone m’a d’ai lleurs confortée dans ma position en prononçant cette phrase fatidique : — Oh, comme je vous comprends! Savoir ce qu’on veut, c’est la clé du succès! Je pense donc, madame Odrego, que vous allez y arriver plus vite que certaines femmes qui se bercent encore d’illusions! J’avais été surprise de son honnêteté, alors qu’ell e était censée vendre du rêve à toutes ses clientes. Cela m’avait toutefois rassuré e, et j’avais ainsi validé mon inscription. Pour voir, pour tester. J’avais bien f ailli annuler, ce matin même, mais le coup de fil étrange que j’ai reçu m’a fait changer d’avis. Espérons que je ne me sois pas trompée… — Madame Odrego? Madame Alice Odrego? C’est bien vous? La femme qui m’accueille porte une tenue qui sort t out droit de chez le pressing : un tailleur bleu marine élégant avec un décolleté des plus ravageurs, une paire de Louboutins cirée et brillante, un chignon si soigné que les quelques cheveux crépus qui dépassent paraissent correspondre à un schéma prédé terminé. J’ai toujours rêvé d’avoir ce type de chevelure : noire, bouclée, avec du caractère, de la classe. Ça, ou être rousse. En gros, quelque chose de remarquable. À la place, j’ai écopé d’une crinière lisse, plate, brune, tout ce qu’il y a de plus banal. Heureusement que mes yeux sortent un peu de l’ordinaire avec leur vert ébloui ssant, ou alors je serais littéralement «madame tout le monde». Je suis donc instantanément sous le charme de mon h ôte, que ce soit à travers son teint chocolat ou son sourire éclatant : en fait, j e l’aime carrément beaucoup. Je serais un homme — ou lesbienne —, je tenterais immédiateme nt d’en faire ma compagne. Mais non, sur ce point aussi, il a fallu que je soi s conventionnelle. — Avez-vous trouvé facilement? me demande-t-elle aimablement. J’acquiesce. Le trajet de mon appartement situé dan s le dix-septième arrondissement de Paris à ce théâtre reconverti prè s du Moulin Rouge n’avait rien de compliqué : tout droit, puis à droite, puis à gauch e sur le rond-point — le tout à pied, et ce, malgré mes talons de dix centimètres mis...