La Belle & le Soldat

-

Livres
223 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Dans cette version moderne de La Belle et la Bête, Savannah Carmichael, trahie par une source peu fiable, retourne dans sa ville natale de Danvers, en Virginie, avec sa carrière de journaliste en ruines. Ayant l’occasion de revenir dans le jeu en écrivant un article patriotique, Savannah se tourne vers l’ermite de la ville, Asher Lee, un vétéran blessé qui est revenu à Danvers huit ans auparavant et que personne n’a revu depuis.


Après l’explosion d’une mine anti personnelle en Afghanistan qui lui a arraché la main et défiguré une partie du visage, Asher a vécu une vie discrète aux abords de Danvers où les habitants respectent son intimité... jusqu’à ce que Savannah Carmichael arrive la bouche en cœur, vêtue une robe d’été empruntée et portant une assiette de cookies maison. Lorsqu’Asher accepte d’être interviewé par Savannah, il commence à ressentir des choses pour la belle journaliste qu’il n’a pas ressenti depuis des années.


Marginaux pour la petite ville de Danvers, Savannah et Asher créent immédiatement un lien, touchant le cœur de l’autre d’une façon qu’aucun d’eux ne pensait possible. Lorsqu’une terrible erreur menace de les séparer, ils devront décider si l’amour qu’ils ont trouvé dans les bras de l’autre est suffisamment fort pour qu’il se batte pour leur fin de conte de fées durement gagnée.

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de visites sur la page 142
EAN13 9782376763482
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0037 €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Publié par JUNO PUBLISHING 2, rue Blanche alouette, 95550 Bessancourt Tel : 01 39 60 70 94 Siret : 819 154 378 00015 Catégorie juridique 9220 Association déclarée http://juno-publishing.com/ La belle et le soldat Copyright de l’édition française © 2018 Juno Publishing Copyright de l’édition anglaise © 2014 Katy Regnery Titre original : The Vixen and the Vet © 2014 Katy Regnery Traduit de l’anglais par Claire O’Malley Relecture française par Valérie Dubar, Jade Baiser, Raphaël Rivière Conception graphique : © Tanya pourMore Than Words Graphic Design
Tout droit réservé. Aucune partie de cet ebook ne peut être reproduite ou transférée d’aucune façon que ce soit ni par aucun moyen, électronique ou physique sans la permission écrite de l’éditeur, sauf dans les endroits où la loi le permet. Cela inclut les photocopies, les enregistrements et tout système de stockage et de retrait d’information. Pour demander une autorisation, et pour toute autre demande d’information, merci de contacter Juno Publishing : http://juno-publishing.com/
ISBN : 978-2-37676-348-2 Première édition française : juillet 2018 Première édition : juin 2014
Table des matières Avertissements
Édité en France métropolitaine
Dédicace
Remerciements
Chapitre 1
Chapitre 2
Chapitre 3
Chapitre 4
Chapitre 5
Chapitre 6
Chapitre 7
Chapitre 8
Chapitre 9
Chapitre 10
Chapitre 11
Chapitre 12
Chapitre 13
Chapitre 14
Chapitre 15
Chapitre 16
Chapitre 17
Chapitre 18
Chapitre 19
Épilogue
Un mot à propos d’Operation Mend
À propos de l’Auteur
Résumé
Avertissements
Ceci est une œuvre de fiction. Les noms, les person nages, les lieux et les faits décrits ne sont que le produit de l’imagination de l’auteur , ou utilisés de façon fictive. Toute ressemblance avec des personnes ayant réellement ex istées, vivantes ou décédées, des établissements commerciaux ou des événements ou des lieux ne serait que le fruit d’une coïncidence.
Cet ebook contient des scènes sexuellement explicit es et un langage adulte, ce qui peut être considéré comme offensant pour certains l ecteurs. Il est destiné à la vente et au divertissement pour des adultes seulement, tels que définis par la loi du pays dans lequel vous avez effectué votre achat. Merci de sto cker vos fichiers dans un endroit où ils ne seront pas accessibles à des mineurs.
Dédicace Avec mes remerciements les plus sincères à tous les hommes et les femmes qui protègent et servent les États-Unis d’Amérique, ain si qu’àOperation Mendaident qui les blessés qui rentrent chez eux. Et pour mon père, qui a insisté afin que mon frère et moi nous levions aux défilés chaque fois que les vétérans passaient.
Remerciements À tous mes amis sur Twitter et Facebook. Je suis te llement excitée de partager La belle et le soldat avec vous ! Merci pour votre soutien e t vos encouragements quotidiens. J’ai les meilleurs fans de tous les temps !
Un merci spécial aux membres deKaty’s Ladies, le groupe le plus gentil et le plus étonnant qu’un auteur puisse demander. Je vous suis tellement reconnaissante.
Pour Kayla, Marijke, Cheer, Veronica, Summer et Win nie. Merci beaucoup de m’avoir aidée à trouver des prénoms ! J’espère que vous app réciez toutes de voir vos excellentes suggestions en version imprimée !
À Jami Davenport et Allie K. Adams. Votre invitatio n a lancé le processus.
Pour Jennifer Bloechle, qui m’a envoyé un article s ur les « 10 premières fois les plus importantes » dans une relation, ce qui m’a donné d es idées.
Pour mes lecteurs bêta qui déchirent : Pam, Peggy, Summer et Tricia. Merci, merci, merci d’avoir lu mon histoire en un temps record et de m’avoir donné vos avis. Vos commentaires et vos suggestions ont façonné cette h istoire dans le livre qu’elle est aujourd’hui.
Pour Chris Belden et Melissa DeMeo, mes correctrice s, qui ne me passent rien. Et c’est ainsi que je le veux. C’est ainsi que j’en ai besoi n. Votre perspicacité, vos notes et vos conseils font que mon écriture est la meilleure pos sible. Je suis tellement reconnaissante de travailler avec une équipe comme la vôtre. À mes parents, qui ne manquent jamais de m’encourag er et m’inspirer. Vous êtes ce qu’est le véritable amour. Et enfin, à George, Henry et Callie, mes bien-aimés . La chose la plus importante est la gentillesse, et je vous aime tous beaucoup.
La belle & le soldat
Katy Regnery
Chapitre 1 — Savannah Calhoun Carmichael, est-ce que tu m’écou tes au moins ?
Scarlet, la sœur de Savannah, était assise dans la balancelle installée sous le porche de la maison victorienne de leurs parents et lançait un regard exaspéré à sa sœur aînée. Ses lèvres pincées étaient un parfait r appel des géraniums rouge vif qui pendaient gaiement au-dessus de leur tête. Si Savan nah était la plus brillante, Scarlet était sans l’ombre d’un doute la plus jolie des deu x.
— Oui, soupira Savannah en réajustant sa position s ur la balustrade du porche sur laquelle elle était perchée et en jetant un œil à l ’épais magazine de mariage en papier glacé que Scarlet tenait à deux mains. Elle se mit à répéter consciencieusement les inform ations que Scarlet venait juste de partager avec elle. — « Les douze étapes les plus importantes de toute relation. Première étape : la première fois que vous laissez un silence confortab le s’installer entre vous. Deuxième étape : la première fois que vous vous apercevez qu e vous appréciez sa compagnie plus que celle de n’importe qui d’autre. Troisième étape… » Scarlet leva un sourcil vers elle en signe de défi, ce qui fit glousser Savannah. — OK. Je l’avoue : tu m’as perdue à la troisième étape.
— Savannah, tu n’es pas croyable ! Ce sont des info rmations importantes. Ça ne te dérange donc pas que ta petite sœur se marie ava nt toi ?
Savannah, qui affichait un âge vénérable de vingt-s ix ans comparé aux vingt-deux de sa petite sœur, pencha la tête sur le côté, guet tant la moindre trace de méchanceté sur le visage de Scarlet, mais elle n’y vit que de l’inquiétude. Scarlet n’avait jamais vraiment compris la décision de Savannah de quitter Danvers, en Virginie, pour s’installer dans la grande ville de New York afin d e devenir journaliste. La seule fois où Scarlet était venue lui rendre visite, elle avait p assé tout le weekend cachée dans la sécurité relative de sa chambre d’hôtel en dépit de tous les efforts de Savannah pour la faire sortir et découvrir la ville.
— Le mariage n’a jamais vraiment fait partie de mes projets Scarlet. C’est ton truc à toi. — Tu ne voudrais pas devenir une de ses femmes à qu i tout réussi ? Un travail passionnant, un mari canon qui t’attend le soir dan s ton lit ? Savannah leva les yeux au ciel. Le métier de journa liste n’était pas vraiment calé sur des horaires de bureau ; un point que Scarlet n ’avait jamais réellement compris. Après avoir fini le lycée, Katie Scarlet Carmichael avait augmenté son nombre d’heures chez Fleurish, le fleuriste, passant d’un emploi à temps partiel à un temps plein. Elle avait affiché un grand sourire volontaire chaque we ekend lorsque Trent Hamilton rentrait de l’Université de Virginie Occidentale. H eureusement, malgré quatre années de tentation à l’université, rien n’avait jamais pl us fait tourner la tête de Trent que Scarlet et, lorsqu’il fut enfin diplômé, elle vit s a patience récompensée : il lui demanda sa main le jour-même. Et maintenant, un an plus tar d, Scarlet en était à feuilleter des magazines de mariage pour se préparer à son grand j our en juillet. Savannah n’enviait généralement pas sa sœur, elles avaient choisi des chemins de vie très différents, mais
elle lui enviait parfois sa détermination sans fail le. Elle avait toujours voulu devenir Mme Trent Hamilton, épouse aimante, mère et pilier de la communauté. Etv o i l à! C’était exactement ce qu’elle était sur le point de devenir. Savannah adopta une expression plus douce.
— Je crois que je n’aurais rien contre la partie qu i parle d’un homme canon.
— Un mari, dit Scarlet.Mari. Un homme réel. Pas un de tes personnages de séries sur HBO. Maintenant, écoute : « Troisième ét ape : la première fois que vous ne ressemblez à rien mais qu’il s’en moque éperdument ».
— Quel homme sur cette terre se moque qu’une femme ne ressemble à rien ?
Certainement pas les quelques hommes que Savannah a vait fréquentés à New York. Elle grimaça lorsque le visage de Patrick fit surface dans son esprit. Foutu Patrick Monroe. Une chose était sûre : il l’avait bien embo binée.
— Un homme qui est fou amoureux de toi. « Quatrième étape… ». Oh, murmura Scarlet en soupirant. « La première fois que vous d iscutez jusqu’à l’aube ». Ça c’est une bonne étape.
Oui, pensa Savannah, une bonne étape. Sauf, peut-êt re, si tout ce qu’il vous raconte jusqu’à l’aube n’est qu’un tissu de mensong es et que vous ne vous en rendez pas compte car vous êtes aveuglée par le désir—elle se refusait à penser à cetautre mot commençant par « a » — et que vous croyez tout ce qu’il vous dit car vous ne comprenez pas qu’il puisse vous mentir tout en véné rant votre corps comme s’il était un maître en arts érotiques ? — « Cinquième étape : la première fois que vous l’i nvitez chez vous pour rencontrer votre famille ». Savannah leva les yeux sur les bardeaux de bois fra îchement repeints en blanc du porche et le bleu ciel gai du plafond. Les géran iums d’un rouge vif que sa mère avait suspendus à intervalle régulier se balançaient douc ement sous la légère brise de la fin du mois de mai. En bas des marches du porche, un pe tit chemin de briques venait diviser un gazon parfaitement entretenu pour se ter miner sur un portail en bois blanc, entouré d’azalées, qui s’ouvrait sur le trottoir d’ une rue arborée. C’était la maison américaine typique. Et pourtant… elle n’avait jamai s trouvé le courage d’emmener Patrick chez elle pour faire la connaissance de ses parents. Il avait grandi dans l’Upper West Side, fréquenté des écoles privées et passé se s vacances d’été à Nantucket. La petite ville de Danvers, Virginie, n’aurait pas été assez sophistiquée à son goût et elle n’aurait jamais pu supporter de voir la lueur d’amu sement dans son regard face à la maison qu’elle aimait tant. Elle avait décidé de ne pas prendre ce risque.
— « Sixième étape… » Savannah leva les yeux vers sa sœur et la regarda s ’éventer alors que ses joues prenaient une jolie teinte rosée. — Oh mon Dieu ! « La première fois que vous êtes nu s et totalement à l’aise ». Eh bien, ça…
Savannah sourit.
— S’il te plaît, dis-moi que toi et Trent l’avez dé jà fait à la lumière du jour.
— C’est privé. Scarlet rougit de plus belle. — T-tu l’as fait ? Tu as déjà fait ça ? — Faire l’amour à la lumière du jour ? Bien sûr !