Le pirate du Saint-Laurent

-

Livres
11 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Suite à son évasion de prison de Montréal, Alphonse a été blessé. Il s'est réfugié chez Angèle, la fille du charretier Pierre Morlaix.


Ce quatrième épisode du "Pirate du Saint-Laurent" nous en apprend plus sur Alphonse, et les sentiments entre les deux jeunes gens se renforcent.


Extrait : "Il était minuit. Dans une petite chambre, coquette, riante, sur un lit tendu de rideaux blancs, bien propres, un jeune homme dormait. Assise à son chevet, dans un antique fauteuil en joncs, une jeune fille reposait aussi.




Le sommeil l'avait gagnée, tandis qu'elle veillait son compagnon ; sa tête alanguie s'était peu à peu affaissée sur son épaule, puis doucement, très-doucement, était allée se creuser un nid sur l'oreiller voisin. Dans ce combat entre sa volonté et la nature qui réclamait ses droits, les cheveux de la jeune fille avaient, peu à peu, rompu leur digue d'écaille, et maintenant ils inondaient le lit de leurs ondes parfumées."

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 24 juin 2016
Nombre de visites sur la page 3
EAN13 9782373940176
Licence : Tous droits réservés
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0007 €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
img

 

AmériqueFrancophone

 

La collection “Amérique Francophone” est une fenêtre sur la littérature en langue française du Nouveau-Monde. Elle propose les œuvres maîtresses des auteurs essentiels. Trop peu connues sur le Vieux Continent, elles nous offrent un autre visage de l’Amérique.

 

 

Henri-Émile Chevalier

 

Né à Châtillon-sur-Seine, en Bourgogne, le 13 septembre 1828, Henri-Émile Chevalier exerce le métier de soldat avant de devenir journaliste. Il quitte la France, après avoir été emprisonné pour un de ses articles. Il se rend à New York en 1852, travaille quelques mois au Courrier des États-Unis et arrive à Montréal vers 1853. Rédacteur en chef de la Ruche littéraire et illustrée, il achète ce périodique et y publie des romans à caractère historique. En 1860, il quitte le Canada pour rentrer en France, où il collabore à des journaux et publie plusieurs romans d'inspiration nord-américaine. Il meurt à Paris le 25 août 1879.

 

Avant-propos

 

Arrivé au Canada suite à l’exil que Napoléon III impose à ses opposants républicains, Henri-Émile Chevalier rachète un périodique dans lequel il écrira des romans-feuilletons dont l’intrigue se situe au Canada. Nous rééditons « le Pirate du Saint-Laurent » sous forme d’épisodes, renouant ainsi avec sa publication d’origine. Ce texte, fertile en événements et en rebondissements, nous offre également une description de Montréal au XIXe siècle.

 

 

 

Henri-Émile Chevalier

 

Le Pirate du Saint-Laurent

Angèle et Alphonse

 

Édition d’origine : Le Pirate du St. Laurent, John Lovell, Montréal, 1859

Collection “Amérique Francophone”

Caillon Dorriotz - 2016

ISBN : 978-2-37394-017-6

 

Illustration de couverture : A sick man in bed with his hand held by a seated woman, Thomas Stothard, 1782

 

Résumé

 

Dans la prison de Montréal, deux hommes, dont le terrible Mike, s’évadent. Si l’Irlandais est repris par la police, le jeune Alphonse réussi à leur échapper en se réfugiant par hasard chez la belle Angèle. Cette jeune femme n’est autre que la fille du charretier Pierre Morlaix.