Let me die

-

Livres
184 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Son prénom : Liam


Son job : Exécuteur


Son rôle : Remplir les contrats proposés par des commanditaires en échange d’un paquet de fric.


Le dernier en date : Faire souffrir à la fois dans son cœur, dans son âme mais surtout dans sa chair la douce et jolie Tasha. La détruire, non pas pour qu’elle se reconstruise, mais pour la mener à sa perte....

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de visites sur la page 290
EAN13 9782819102397
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0052 €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
LET ME DIE
Du même auteur aux Editions Sharon Kena Au cœur de la voluqté Les cow-boys lovers La malédiction tsigane tome 1 à 5 JAWD Sous le masQue des aqqarences Défis entre amies l’intégrale Un rôle sur mesure Les Warriors tome 1 à 5 Lever de rideau Flics de mon cœur l’intégrale Une doublure imqarfaite Reqrésentation théâtrale Saison féériQue tome 1 Les Blackburn, l’intégrale
Pierrette Lavallée LET ME DIE
« Le Code de la propriété intellectuelle et artisti que n’autorisant, aux termes des alinéas 2 et 3 de l’article L.122-5, d’une part, que les « copies ou reproductions strictement réservées à l’usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective » et, d’autre part, que les analyses et les courtes citations dans un but d’exemple et d’illustration, « toute représentation ou reproduction intégrale, ou partielle, faite sans le consentement de l’auteur ou de ses ayants droit ou ayants cause, est illicite » (alinéa 1er de l’article L. 122-4). « Cette représentation ou reproduction, par quelque procédé que ce soit, constituerait donc une contrefaçon sanctionnée par les articles 425 et suivants du Code pénal. » © 2017 Les Editions Sharon Kena www.leseditionssharonkena.com
Tout d’abord, à Cyrielle, mon éditrice. Un grand me rci aussi aux membres des éditions Sharon Kena qui œuvrent dans l’ombre mais sans qui vous n’auriez pas ce livre entre les mains : les membres du comité de lecture, les correctrices qui font un travail formidable, sans oublier Feather Wenlock, notre talentueuse illustratrice. Merci également à ma famille, pour leur soutien inconditionnel, leur patience, leur amour. Merci à mes adorables Bêta-lectrices : Nath, Tiya, Bibi et Leelane. Je n’oublie pas mes amis qui dans l’ombre me soutiennent toujours : mes sœurs de cœur tout d’abord : Nathalie R et ma chère Julia T sans oublier, mes « fans » de la première heure : Vanessa L.G, Ana Pinoy, Rinka, Christelle K, Sylvie B… Mes partenaires : Les livres en folies, La biblioth èque de Mi-ange Mi-démon, Kat’c’est moi, Je lis, tu lis, nous lisons ou le co in des lectures partagées, et l’incontournable RebellesWebzine. Merci également aux blogueurs de plus en plus nombreux à suivre mon actualité littéraire, à parler de mes sorties, pour vos chroniques… Mais surtout, un énorme merci à vous lecteurs, qui tenez mon bébé entre vos mains, c’est grâce à vous, à votre enthousiasme que j’en suis là aujourd’hui !
PROLOGUE CHAPITRE 1 LIAM CHAPITRE 2 TASHA CHAPITRE 3 LIAM CHAPITRE 4 TASHA CHAPITRE 5 LIAM CHAPITRE 6 TASHA CHAPITRE 7 LIAM CHAPITRE 8 TASHA CHAPITRE 9 LIAM CHAPITRE 10 TASHA CHAPITRE 11 LIAM CHAPITRE 12 TASHA CHAPITRE 13 LIAM CHAPITRE 14 TASHA CHAPITRE 15 LIAM CHAPITRE 16 TASHA CHAPITRE 17 LIAM CHAPITRE 18 TASHA CHAPITRE 19 LIAM CHAPITRE 20 TASHA CHAPITRE 21 LIAM CHAPITRE 22 TASHA CHAPITRE 23 LIAM CHAPITRE 24 TASHA CHAPITRE 25 LIAM CHAPITRE 26 TASHA CHAPITRE 27 LIAM CHAPITRE 28 TASHA CHAPITRE 29 LIAM CHAPITRE 30 TASHA ÉPILOGUE LIAM
Table des matières
PROLOGUE
La vie ne m’a fait aucun cadeau, et ce, dès ma nais sance. Je n’ai pas été désirée, je n’étais qu’un accident de parcours qui a conduit au divorce de mes parents. Alors ma mère, me rendant responsable, m’a tout simplement rejetée. Je ne connais que la haine et la souffrance, la douleu r et l’intolérance… Pourquoi aspirer à autre chose ? Pourtant, je me suis surprise à l’aimer, à vouloir changer le cours de mon existence. Mais comment l’aurais-je pu alors que je suis moi-même l’instigatrice de mon calvaire, de ma peine ? Et après ce que j’ai fa it… Je n’ignore pas que je n’ai plus le droit au bonheur, qu’il faut que je paie… Des cris, des larmes… De la terre qui s’abat sur un cercueil… C’est ce que je vois dans mes cauchemars, dans ma réalité… Je ne pe ux plus fermer les yeux sans que les regards plein de fiel me poursuivent, sans que les insultes, les menaces retentissent dans mes oreilles. Je sais que je n’ai que ce que je mérite… que je do is expier mes fautes, les supplier de m’accorder leur pardon, même si je n’en suis pas digne. Mais j’ai mal moi aussi, aussi bien dans ma chair, que dans mon cœur… Mais le pire, c’est mon âme ! Mon âme qui jamais ne parviendra à atteindre le paradis, mon âme condamnée aux flammes de l’enfer… Pour moi il n’y a pas de rédemption, je la refuserai, même si on me la propose, car l’accepter, ce serait les trahir… Or, je leur ai fait assez de mal… Je ne veux même pas qu’on fasse preuve envers moi d ’indulgence, je ne souhaite que faire pénitence et que s’arrête ce déc hirement qui m’arrache la poitrine…
CHAPITRE 1 - LIAM
Je n’ignore rien de sa vie actuelle et c’est mon job de ne rien laisser au hasard. Son nom ? Sa date de naissance ? Son adresse ? Une simple formalité. Je sais l’heure à laquelle elle se lève le matin, le temps qu’elle met aux chiottes, dans la salle de bains, ce qu’elle prépare pour son petit-d éjeuner, les endroits où elle traîne… et ils sont peu nombreux. Tout… y compris ses mensurations, et je dois avouer qu’elle a un corps à damner un saint… et je n ’en suis pas un… loin de là même, au point que la mater comme je le fais depuis plusieurs jours me donne une trique d’enfer. Les renseignements… Ça, c’est la première étape que j’exécute dès qu’un contrat m’est proposé et, sur ce coup-là, j’ai géré la chose comme un chef, insistant sur les moindres détails. La seconde partie est la traque, ma cible me retrouvera sur son chemin, par hasard, à chaque instant du jour… ou de la nuit. Je la hanterai, elle apprendra à me craindre, sursautera dès qu’elle me verra… La troisième phase est pour moi celle à laquelle j’ai hâte d’arriver… Elle sera à moi… Elle sera là où je l’emmènerai, fera tout ce que je lui ordonnerai. Si je lui dis «Sautej’attends », qu’elle me demande «À quelle hauteur ? ». Si je la mets en demeure de manger, qu’elle obéisse sans discuter, de même si j’exige q u’elle écarte les cuisses si j’ai envie de la baiser. À cette idée, mon sexe tressaute dans mon pantalon. L’accord que mon boss a signé avec le client me permet d’aller aussi loin que je le peux… que je le veux avec cette fille. Rien ne m’est interdit, un seul mot d’ordre, il faut qu’elle souffre, et ça tombe bien, parce que j’aime voir la peur dans les yeux de mes victimes, j’aime lorsqu’elles pleurent, me suppliant de les achever ou de les relâcher, ce que je ne fais jamais… Je reporte mon attention vers l’autre côté de la ru e. Elle est là, assise sur un banc, son visage caché par son pull à capuche. De temps en temps, elle jette un bref regard autour d’elle, comme si elle attendait quelque chose avec impatience… ou quelqu’un. Elle est vêtue d’un baggy qui camoufle ses formes et de ce pull que j’ai en horreur. Comment ose-t-elle planquer son corps sous ces fringues informes ? Je sais comment elle est lorsqu’elle est nue, je l’ai matée alors qu’elle se trouvait sous la douche. Bon sang, elle a des seins voluptueux et l’un des premiers sévices qu’elle subira au moment où elle sera à moi sera une branlette entre ses nichons… Si elle me repousse, et j’espère qu’elle le fera, je les attacherai si serrés que les cordes laisseront des marques dans sa chair, mais tout en gardant assez d’espace pour que je puisse y glisser ma bite et aller et venir entre ses deux rondeurs. Quant à son cul… Si j’étais un poète, je passerais des heures et des heures à déclamer des vers pour le décrire. Si j’étais chanteur, il serait le pivot central de mon album, si j’étais un peintre, il serait ma muse… Mais je ne suis rien de tout ça, je ne suis qu’un e xécuteur, alors mon seul commentaire au sujet de son cul, c’est qu’il est plus que baisable… Je mettrais ma main à couper qu’elle est vierge, aussi bien par-devant que par-derrière, mais c’est