Rock n'love

-

Livres
304 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Quand Chris annonce à Carrie qu'ils vont peut-être pouvoir organiser le plus grand concert que Nouméa n'a jamais connu, avec le groupe de rock le plus en vogue actuellement, celle-ci en est tout excitée. Encore faut-il qu'elle convainque le principal intéressé, Jocelyn Mc Arthur, leader et chanteur des Black Roses, actuellement en vacances incognito dans ce cadre paradisiaque. Elle est même loin d'imaginer que sa rencontre avec ce beau et ténébreux chanteur, réputé aussi pour être froid et prétentieux, va l'emmener sur d'autres chemins que ceux qu'elle aurait dû suivre si sa raison ne l'avait pas abandonnée. Avec ce roman sur la passion compliquée de Carrie pour Jos, c'est à toute une analyse du sentiment amoureux que se livre V. Haillus. L'attirance et le déni, la crainte de se dévoiler et la fierté, la jalousie et l'obsession: ce sont par tous ces états que passe l'héroïne de ce récit où se joue, pour la jeune femme, un apprentissage du lâcher-prise et de l'abandon. Situé sous les cieux de la Nouvelle-Calédonie et avec pour arrière-plan un monde du show-biz où se heurtent des ego forts, "Rock n'love" questionne jusqu'à ses dernières lignes l'avenir d'une idylle hors du commun, et joue ainsi, avec un art acéré, avec les émotions de ses lecteurs.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 27 mars 2014
Nombre de visites sur la page 181
EAN13 9782342021059
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0086 €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Rock n’love
Vanessa Haillus Rock n’love
Publibook
Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com Ce texte publié par les Éditions Publibook est protégé par les lois et traités internationaux relatifs aux droits d’auteur. Son impression sur papier est strictement réservée à l’acquéreur et limitée à son usage personnel. Toute autre reproduction ou copie, par quelque procédé que ce soit, constituerait une contrefaçon et serait passible des sanctions prévues par les textes susvisés et notamment le Code français de la propriété intellectuelle et les conventions internationales en vigueur sur la protection des droits d’auteur. Éditions Publibook 14, rue des Volontaires 75015 PARIS – France Tél. : +33 (0)1 53 69 65 55 IDDN.FR.010.0119399.000.R.P.2014.030.31500 Cet ouvrage a fait l’objet d’une première publication aux Éditions Publibook en 2014
Elle se regardait dans le miroir de sa chambre, elle était fière de son nouveau maillot de bain acheté le matin même en prévi-sion de son séjour à l’Ile des Pins avec ses amis, il lui allait à merveille. Il mettait tout à fait en valeur ses petites fesses re-bondies. Le regard vert de Carrie Martin glissa de haut en bas, avec ses cheveux blonds et longs jusqu’à sa taille mince, son petit nez fin légèrement retroussé, ses lèvres pulpeuses, son ventre plat et musclé, elle n’avait rien à envier aux mannequins exhibés dans les magasines. Elle fut tirée de ses pensées par la sonnerie du téléphone. — Allô — Salut, c’est moi, fit la petite voix d’Ivana, sa meilleure amie depuis le collège. — Salut toi, quoi de neuf ? — Avec Max, on va boire un verre, ça te dis de te joindre à nous ? — Honnêtement, je viens juste de rentrer du boulot, je suis lessivée et je te rappelle qu’on est que lundi soir alors… — Bon ok, qu’est ce que tu peux être pantouflarde ! répliqua son amie, il s’agissait juste de boire un petit apéritif et de ren-trer, on ne compte pas faire la fête ! — Ca ne me dit rien, en plus Chris m’a demandé de me creuser la tête pour trouver qui on allait pouvoir inviter pour le prochain concert. — Ce n’est pas ce qui manque des chanteurs, tu devrais pouvoir trouver ça ! — Bon, si tu veux on se voit demain midi. — Ca marche. — Fais un bisou à Max pour moi. Après avoir raccroché, elle décida de prendre une bonne douche pour atténuer sa fatigue de la journée. Nue sous l’eau chaude, elle sentait enfin ses muscles se dé-tendrent, elle s’assit et laissa l’eau ruisseler sur sa peau. C’est
9
vrai qu’elle aurait bien prit un verre ce soir, Yvan, patron et ami de la société organisatrice de concerts, pour qui elle travaillait, lui avait mit la pression toute la journée, il fallait à tout prix qu’ils trouvent un groupe ou un chanteur pour remplacer l’artiste qui s’était décommandé. Il ne lui restait que trois se-maines grand maximum pour tout organiser. Elle adorait son boulot, c’était intéressant de rencontrer des artistes connus et d’autres moins venant du monde entier. Carrie avait déjà ren-contré une cinquantaine de ces artistes, en passant par des humoristes, des chanteurs et même des comédiens. C’était un job très peu payé, mais heureusement qu’elle avait hérité de beaucoup d’argent à la mort accidentelle de ses parents quand elle avait vingt ans. En fait, elle bossait surtout pour s’occuper car avec le pécule dont elle disposait, elle aurait très bien pût rester sans travailler tout au long de sa vie. D’ailleurs, derniè-rement, elle avait pensé à tout plaquer pour partir loin de la Nouvelle Calédonie, très belle île et pourtant chère à son cœur mais elle avait l’impression de stagner, de fréquenter toujours les mêmes personnes, cela devenait souvent étouffant. Ce qui la retenait, c’était principalement ses amis, enfin ses deux meil-leurs amis, les autres étant des connaissances sans grande importance à ses yeux ; et puis il y avait Chris, son boss adoré, qui lui avait fait confiance, alors qu’elle finissait ses études de commerce, pour le seconder dans sa société. Depuis huit ans qu’ils travaillaient ensemble, il faisait tout pour la séduire, même avant qu’il soit divorcé et, qu’un jour, sa femme le quitte et emmène leurs deux enfants à Tahiti, son île natale où ceci dit en passant elle avait rejoint son amant. Carrie en avait marre des perpétuelles séances de séduction de Chris mais il restait attachant et pour tout dire, il était loin d’être moche, ce qui était plutôt flatteur pour elle. Avec ses cheveux blonds, ses yeux bleus et un charme prenant, et malgré ses quarante ans, il faisait craquer la plupart des minettes de la ville, sauf Carrie, il manquait la fameuse étincelle, celle qui fait flamber le cœur, celle qui nous dit que ce sera plus qu’une sim-ple aventure. Les aventures elle en avait sa claque. Bien sûr elle était très proche de lui, mais cela n’irait jamais plus loin. Elle avait beau lui expliquer, il ne se lassait pas d’essayer. Donc elle avait vraiment pensé à tout quitter, son boulot et son patron amoureux, ses amis, son île qu’elle aimait tant, mais
10