Un chevalier dans l'âme

-

Livres
190 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description


Librement inspiré de la légende de Camelot, Un chevalier dans l’âme raconte l’histoire de Colt Lane, acteur-chevalier dans un restaurant à thème, rencontrant Verity Gwynn qui traverse une mauvaise passe, au pire jour de sa vie. Expulsés de chez eux, Verity et son frère Ryan aux besoins spéciaux doivent trouver un emploi sous peine d’être séparés.


Colt, loin d’être un fier chevalier dans la vie réelle, vient à leur secours, gagnant rapidement sa place dans le cœur de Verity. Colt a de sombres secrets profondément enfouis, il ne sourit pas et garde les yeux baissés, afin de tenir les gens à distance... jusqu’à ce qu’il rencontre Verity, qui semble immunisée contre ses manières rudes et taciturnes. Plus il passe de temps avec elle, plus Colt veut de sa douceur dans sa vie et aspire à devenir le chevalier dont elle a désespérément besoin. Certain qu’il la perdra si elle apprend la vérité sur lui, il doit décider s’il peut lui faire confiance avec son passé afin de bâtir ensemble un bel avenir.

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de visites sur la page 25
EAN13 9782376764786
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0037 €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Publié par JUNO PUBLISHING 2, rue Blanche alouette, 95550 Bessancourt Tel : 01 39 60 70 94 Siret : 819 154 378 00015 Catégorie juridique 9220 Association déclarée http://juno-publishing.com/ Un chevalier dans l’âme Copyright de l’édition française © 2019 Juno Publishing Copyright de l’édition anglaise © 2016 Katy Regnery Titre original : Dark Sexy Knight © 2016 Katy Regnery Traduit de l’anglais par L.L. Cam Relecture française par Valérie Dubar, Raphaël Rivière Conception graphique : © Tanya pourMore Than Words Graphic Design
Tout droit réservé. Aucune partie de cet ebook ne peut être reproduite ou transférée d’aucune façon que ce soit ni par aucun moyen, électronique ou physique sans la permission écrite de l’éditeur, sauf dans les endroits où la loi le permet. Cela inclut les photocopies, les enregistrements et tout système de stockage et de retrait d’information. Pour demander une autorisation, et pour toute autre demande d’information, merci de contacter Juno Publishing : http://juno-publishing.com/
ISBN : 978-2-37676-478-6 Première édition française : février 2019 Première édition : juin 2016
Table des matières Avertissements
Édité en France métropolitaine
Dédicace
Remerciements
Chapitre 1
Chapitre 2
Chapitre 3
Chapitre 4
Chapitre 5
Chapitre 6
Chapitre 7
Chapitre 8
Chapitre 9
Chapitre 10
Chapitre 11
Chapitre 12
Chapitre 13
Chapitre 14
Chapitre 15
Chapitre 16
Chapitre 17
Chapitre 18
Épilogue
Une lettre pour mes lecteurs
À propos de l’Auteur
Résumé
Avertissements
Ceci est une œuvre de fiction. Les noms, les person nages, les lieux et les faits décrits ne sont que le produit de l’imagination de l’auteur , ou utilisés de façon fictive. Toute ressemblance avec des personnes ayant réellement ex istées, vivantes ou décédées, des établissements commerciaux ou des événements ou des lieux ne serait que le fruit d’une coïncidence.
Cet ebook contient des scènes sexuellement explicit es et un langage adulte, ce qui peut être considéré comme offensant pour certains l ecteurs. Il est destiné à la vente et au divertissement pour des adultes seulement, tels que définis par la loi du pays dans lequel vous avez effectué votre achat. Merci de sto cker vos fichiers dans un endroit où ils ne seront pas accessibles à des mineurs.
Uédicace
Pour Urew. Il n’y a jamais eu de moi sans toi.
Et pour George.
Parce que certaines relations sont vraiment créées au paradis. xo
Remerciements Tout d’abord, mes plus humbles et sincères remerciements à Mia, qui m’a convaincue que le monde a besoin de contes de fées, même lorsque le monde me brise un peu le cœur. Ta camaraderie me rend tellement plus forte que je le suis toute seule. Je t’aime, madame. #SEF À Amy (#SEF, bébé! Tes notes étaient TOUT), Amy, Kirby, Toni, Penelope, Skye, Karen, Christi, Laura, Laura, Lauren, Pam, Penny, Heidi, Taylor, Kally et tous mes autres amies auteures qui mettent un énorme sourire sur mon visage. Je vous suis reconnaissante pour votre amitié, vos conseils, votre enthousiasme et votre soutien. Cela peut être un travail solitaire. Vous le rendez génial. À l’honorable Michael Goetz, qui m’a éclairée sur les moyens qu’avait une personne ayant des besoins spéciaux pour faire appel un juge afin d’imposer des consultations à un tuteur qui semble avoir un problème de gestion de la colère. Je te suis reconnaissante.
À mon équipe: Chris et Melissa (modifications de ligne et de copie), Tessa (modifications de développement), Marianne (conception de la couverture et graphismes), Tanya (graphisme), Cassie Mae (mise en forme) et Jessica (blogs). Je ne vous flatte pas quand je dis que j’ai la meilleure équipe du monde entier. Je dis simplement les choses telles qu’elles sont. Je suis reconnaissante pour chacune d’entre vous. Votre talent est incommensurable et je compte sur vous plus que vous ne pourrez jamais le savoir. Merci de m’avoir tendu la main à maintes et maintes fois. À mes parents, George et Diane, qui sont les phares de ma vie. Vous encouragez et inspirez, soutenez et célébrez. Merci de tout mon cœur pour votre amour inconditionnel. Je suis la fille la plus chanceuse du monde entier. Et enfin, à George, Henry et Callie. Vous êtes mes amours, mon cœur, mon âme, toute ma vie. La chose la plus importante est la gentillesse et je vous aime tous beaucoup.
n chevalier dans l’âme
Katy Regnery
Chapitre 1 Colton Lane les regarda entrer dans le salon de l’e mploi ensemble. Il remarqua la façon dont les yeux de la jeune fille scrutèrent la pièce depuis l’entrée de la salle de bal du Marriott,sur les différentes tables installées dans le périmètre. C’était une s’attardant toute petite chose, vêtue d’une robe simple sans ma nches de couleur crème avec une ceinture noire cintrée autour de la taille et coiff ée de cheveux blond clair ramassés en queue de cheval.
Il pencha la tête sur le côté, la fixant. Elle étai t trop petite et menue pour être belle comme un mannequin, mais elle était fine et avait u n air propre et frais, joli, qui la faisait paraître vulnérable. Il leva les yeux vers l’homme qui se tenait juste derrière elle. Plus grand d’une tête et demie, et pesant facilement cen t kilos, son compagnon la suivait, son jean trop relevé, ses cheveux prématurément gri sonnants, ses yeux baissés, sa posture affaissée. C’était un couple étrange, certe s, cependant malgré ce qu’il supposait être une différence d’environ 10 ans, ell e semblait mener les opérations. C’est ce qui retint le plus l’attention de Colt. Lynette lui donna un coup de coude dans les côtes p our attirer son attention. — Colt a commencé avec nous, il y a quoi ? Trois an s ? Quatre ?
Colt reporta son attention sur la femme assise à cô té de lui à la longue table préparée afin de recruter de nouveaux “membres du c asting”. — Cinq ans et demi, murmura-t-il. — Cinq ans et demi ! dit Lynette, lançant à Colt un sourire éclatant et audacieux avant de se retourner vers le candidat qui s’était arrêté à leur table. Nous avons une réelle attention envers les employés chezLLdeC. Je peux vous l’assurer. Maintenant, dites-moi, avez-vous déjà travaillé avec des chevau x ?
LLdeCla façon ringarde de Lynette de décrire était LLDC, ouLa Légende de Camelot, à des employés potentiels. Elle insistait sur le fait que, contrairement à leurs concurrents, le dîner théâtral à thème médiévalLa Légende de Camelotune était entreprise qui traitait ses employés avec un soin a ttentionné. (« Bon sang ! C’est là, dans le nom ! » – yeux levés vers le ciel)
Le jeune homme musclé devant la table rit sans cœur à la blague que Lynette fit sur le fait d’être un chevalier à l’armure étincela nte et Colt lui sourit faiblement.
— C’est ce que vous faites ? demanda le gamin. — Si je suis un chevalier dans le spectacle ? Le gamin acquiesça, ses doigts pinçant inconsciemme nt le formulaire sur lequel Lynette tapotait des doigts.
— Oui, dit Colt en passant une main dans ses cheveu x blonds mi-longs. On commence comme un écuyer. On apprend les ficelles. Six à neuf mois plus tard, on peut commencer à se former pour devenir un chevalie r. On apprend à connaître les chevaux, on étudie les mouvements.
— J’ai vu le spectacle, déclara le gamin. C’est gén ial. Colt hocha la tête, sachant qu’il était censé le fa ire, même si, en vérité, le spectacle devenait de moins en moins impressionnant à force de l’exécuter, nuit après
nuit, année après année, jours fériés et weekends, à des fêtards ivres et à des enfants qui hurlent. Bonne chance pour avoir une vie quand tu es chevali er àLa Légende de Camelot, gamin.
— Oui. nous nous amusons beaucoup, dit-il, la voix aussi plate qu’un pancake.
— Il faut, euh, il faut faire beaucoup de musculation ? Pour être un chevalier ?
— Oui. Il y a une salle de musculation au château. Nous pouvons l’utiliser autant que nous le souhaitons. — Oui, vous avez l’air en forme, déclara le gamin, qui le semblait également pas mal lui-même. Colt était bien bâti et il le savait. Quelle que so it l’insatisfaction qu’il éprouvait dans son travail, il se rattrapait au gymnase. Quelqu’un qu’il connaissait l’appelait son « petit bonheur ». En pensant à elle, il tourna le regard v ers le couple étrange qui se tenait juste derrière la porte, se posant des questions à leur sujet et souhaitant s’en moquer.
— C’est un travail ardu, déclara Colt. Bien que Lyn ette pourra vous dire que les serveuses transportant des plateaux remplis de tren te poulets avec pommes de terre et épis de maïs ne sont pas en reste non plus.
— Le service est génial, dit le gamin, utilisant se s mains pour mimer de gros seins et gloussant commeButt-Head.job, Oui. Elles sont sexy. C’est le petit plus dans le hein ?
Bien sûr. Si tu veux chier là où tu manges.
— Bien dit, répondit Colt.
Mais seulement après que Lynette le pousse du coude sous la table. Il se tourna vers elle. — Je dois, euh… je dois aller changer l’eau des poi ssons. Lynette lui jeta un regard exaspéré.
Il n’avait pas été son premier choix pour ce weeken d. Artie Kingston, le chevalier en chef, l’accompagnait généralement à ce genre d’é vénements, sortant son sourire éclatant et un clin d’œil aux femmes qui s’arrêtaie nt pour des postes de serveuse. Artie était la tête d’affiche du spectacle et endossait f ièrement le rôle. Colt, pour sa part, était là pour le salaire. Et rejoindre la responsable des ressources humaines pour ce salon de deux jours signifiait des heures supplémentaires à la clé. Quand il avait dit oui, il s’était dit qu’il pouvait supporter les deux séance s de huit heures pour un peu plus de cash, non ? Faux. Il avait sous-estimé l’expérience abrutissante d’encourager une douzaine de candidats par heure à poser une candida ture tout en répondant aux sempiternelles questions. À présent, l’après-midi d u deuxième jour, il était fatigué et plus que prêt à rentrer chez lui.
Lynette leva les yeux vers le jeune homme.
— Eh bien, pourquoi ne pas jeter un œil à ce prospe ctus et revenir si vous avez des questions, d’accord ? Le futur écuyer sourit et hocha la tête avant de pa sser à la table à côté d’eux où Mon Gros Dîner-Spectacle Grecrecrutait des palefreniers à qui l’on ne disait pa s qu’ils allaient recevoir une tarte au visage deux fois par jour et trois fois le samedi. — Tu pourraisessayer d’être un peu plus enthousiaste, grommela Lynette alors que Colt se levait. Je comprends que tu es le…
Elle fit des guillemets avec ses doigts.