Passage à tabac

-

Livres
9 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description



Il parait que fumer tue. Moi je n’ai jamais été aussi vivant que depuis que j’ai commencé à crapoter des cigarillos. Dix Picaduros pour autant d’étapes clés dans ma vie. Le plus dur, ce n’est pas d’arrêter de fumer. Le plus dur c’est de s’arrêter avant le dernier cigarillo.


Prix littéraire : Prix spécial du Jury du Prix Don Quichotte 2012.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 21 avril 2014
Nombre de lectures 15
EAN13 9782366510492
Licence : Tous droits réservés
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0007€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Image couverture
PASSAGE À TABAC

La boîte orange et marron me rappelle la tapisserie murale du salon de la maison dans laquelle j’ai grandi, en banlieue. De Houilles.

Mes parents n’avaient pas les moyens d’habiter dans Paris, alors on vivait en périphérie de Houilles. Mon père jouait toutes les semaines au loto, il rêvait de décrocher la grosse timbale et de se payer un 60 m2 en plein centre. De Houilles. Moi, je rêvais seulement de vivre dans un appart digne de ce nom. C’est-à-dire sans tapisserie orange et marron.

Sur la boîte s’étalent en gros les lettres PICADUROS. En plus petit, en bas, « 10 cigares ». Et en minuscule, « Nuit gravement à la santé ». Au dos, un rappel, pour que ça rentre bien dans la tête : « Fumer provoque des maladies mortelles ». Sur la tranche, « Composition : tabac 98 %, agents de texture 2 % ». Il est vrai qu’on ne sent quasiment pas le goût des agents de texture. En revanche, on sent bien passer celui du tabac. La vache ! ça vous passe l’œsophage à la râpe à gruyère, vous assèche les poumons, ça vous zèbre les yeux de stries rouges, et vous comprime le cerveau pendant trois jours. Enfin, j’ai l’air de vous donner des nouvelles du pays, mais…

 

Le premier, c’était pour fêter le bac. À 21 ans, donc...