//img.uscri.be/pth/ee4e9042841894925c9e32658da5db7fd0bc495b
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Cantate

De
112 pages
Mon frère, mon ami, mon sosie, / Ceux qui disent ta vie infinie, / Ceux qui veulent te tuer ne sont pas encore nés. / Tu chantes, les gens captent tes mots ; / Dans leur sillage tu existes et tu vis. / Qui es-tu ? Notre lumière et notre combat.
Voir plus Voir moins
ullIartsnoitcouv de re :ertuot nG saen ,cSöh dnebaCaeuchpêe al rus rednoriG us rotli ,uHli e en 2003e peinte-87933-2BSI. : N2,31 e50006-5-17p èol seq euaTtnà, nnt lserotes  snorruop en suos en sler ieblouuq tel eop ssetè mdu aoteriman.Ts reno sacaplbse seront là, nousnas rellua nif susnoe  deirvme éinétuham tuqT.nactac spee lle dou n ds,t onecavsetères el eop srs, dans nos jouunti stena son sou ns,urheon bosn te seniep son  rem less deamaisnj eioruolb sngeraou curlet  eirécnis icreM.éter percileurour linav gielruec ,t out es ànéfi I,ahgliv egalbak  Abder.Emmanuel aGilreAodbreZ gedniojer ruop 999où, ceanFra  lre,eq égirdlAly een 1tte  quiuilil atreb ruol ed sme pes ié,sèl cu idni ,ap rosce et amdépendan
P
  e
P G
et
            
 Pars deantais.Cel snad elleur s eessioéntraern 
   
   
 
 
 
 
C
a
n
t
 
 
a
t
e
 
 
 
 
Abder Zegout
 
 
C antate
Poèmes
 
P RÉFACE D E MMANUEL G ALIERO  
 
 
 
 
 
 
 
 
 
L’H ARMATTAN
 
Gaston Schöne est né en 1957 dans les monts des  Ksour, en pleine guerre dAlgérie, à Aïn-Sefra (la  source jaune), là où en 1904 disparaissait lécrivain Isabelle Eberhardt, emportée par un oued en crue.  Elle sut peindre ses romans avec des mots.Gaston Schöne est comme cette femme, un nomade, attaché aux teintes de l  a vie, inspiré par le syncrétisme religieux africain, les croyances asiatiques, la magie des couleurs qui vont sétaler sur la palette pour  reproduire la terre de Sienne des roches, le rose des amandiers ou lodeur suave des vanilliers qui parfume lenvoutante floraison de lylan ylang.  g-Ses voyages dans la Marine Nationale lui ont permis de goûter à tout cela, restituant sur la toile se  s escales dans locéan Indien, les paysages maritimes, les visages des femmes croqués au détour dune case près dun manguier à Mayott  e, le flamboyant tissu sur la peau noire près dun marigot en Inde, la quiétude des tours à vent à Dubaï, les lianes qui sentremêlent sur les fromagers dans le temple dAngkor  Vat, la fumée de lencens dans le vieux souk de Mascate. Il a une passion fervente pour les écrits de Baudelaire, de Rimbaud, de Kessel ou dHenri d  e Monfreid qui lont toujours fait voyager dans ces territoires parfois hostiles de la Birmanie à Djibouti. Pour lui, leurs textes sont lâme du poète et du romancier et si lon ferme les yeux, de splendides images vont vous plonger dans un monde merveilleux, un éden de fleurs magiques et de sourires qui font que la vie vaut la peine dêtre vécue.  
Photographies  Abder Zegout  Maquette : Can  diani-Rodstein   © L'H ARMATTAN , 2012 5-7, rue de l'École-Polytechnique ; 75005 Paris   http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr  ISBN : 978-2-336-00175-3 EAN : 9782336001753  
 
 
P RÉFACE  
Abder Zegout, poésie et courage
 
Ceux qui ont eu la chance de croiser la route du poète Abder Zegout partagent certainement les mêmes sentiments de joie et de respect.
La joie de la poésie dabord. Celle qui vient frapper à votre porte pour vous rappeler la force et la beauté des mots. Celle qui vous dit en murmurant ici, quelque part sur la terre, entre les ruelles de Paris et celle de Kabylie, que ces mêmes mots saffranchissent toujours des frontières parce qu ils sadressent au cur des hommes.
Puis la joie de la liberté. Celle qui coule dans les veines de celui qui ose le désert en fixant son regard vers lautre, vers linconnu, vers létranger avec lequel il partage ses poèmes comme dautres aiment partager le pain.
Oui, il y a les désordres et les chagrins du monde mais la poésie dAbder Zegout, telle une étoile, une amie ou une confidente nous confie, au cur de nos silences, quelques pistes de partage. Elle dit simplement la vérité parce que la vérité de la poésie existe. Quand certaines pages de notre histoire ne la rendent plus audible, tous les guetteurs, tous les Abder Zegout de la Terre nous rassurent en protégeant la flamme éternelle.
 
 
7  
Tant que les poètes seront là, nos enfants seront entre de bonnes mains et de bonnes consciences.
Tant que les poètes seront là, nous néchapperons pas au sens de nos rêves et de nos illusions.
Tant que les poètes seront là, nous ne pourrons pas oublier le sens du mot aimer.
Tant que les poètes seront là, nous serons capables de nous émerveiller sans fin face au spectacle de lhumanité.
Tant que les poètes seront avec nous, dans nos nuits et nos jours, dans nos peines et nos bonheurs, nous noublierons jamais de les remercier pour leur vigilance, leur courage et leur sincérité.
 
 
Merci Abder.
Paris, le 16 mars 2012
Emmanuel Galiero, Journaliste.
 
 
 
 
 
 
Ce recueil de poèmes est dédié à la mémoire de mon père,
de mes oncles,
de Lili,
de Mohand Amokrane Tache.
Pour ma mère et mes surs.
Pour mes ami(e)s.
Pour les droits de lhomme.