La Nuit de mes souvenirs

La Nuit de mes souvenirs

-

Livres
88 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Quitter son Algérie. Ce pays injuste et ingrat. Ce bled sans avenir. Partir avec ses frères Harraga. Dans son cœur sa Kabylie et ses martyrs. La mort ou la tyrannie. Partir pour un ailleurs, une autre prison. L’exil et les illusions. Fuite en avant d’une âme hantée. Souvenir d’occupation, ancré dans la mémoire. Un indélébile printemps noir… Force et faiblesse, rêves envolés et espoirs de seconde chance, une histoire de cadence. "La Nuit de mes souvenirs", une mélopée hantée comme une terre maudite, où Farid Mahiout nous plonge au rythme des battements de son cœur. Une histoire d’amour impossible entre un peuple et son pays, des sentiments déchirés entre ici et ailleurs, le cri lointain d’une innocence partie en fumée.

Sujets

Informations

Publié par
Ajouté le 28 novembre 2013
Nombre de lectures 37
EAN13 9782748359343
Langue Français
Signaler un abus
La Nuit de mes souvenirs
u
i
l
b
o
u
h
i
d
t
o
o
b
P
M me
a
k
e
v
i
n
s
u
o
F
a
s
r
i
e
N
a
L
t
i
u
r
s
d
Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com
Ce texte publié par les Éditions Publibook est protégé par les lois et traités internationaux relatifs aux droits dauteur. Son impression sur papier est strictement réservée à lacquéreur et limitée à son usage personnel. Toute autre reproduction ou copie, par quelque procédé que ce soit, constituerait une contrefaçon et serait passible des sanctions prévues par les textes susvisés et notamment le Code français de la propriété intellectuelle et les conventions internationales en vigueur sur la protection des droits dauteur. Éditions Publibook 14, rue des Volontaires 75015 PARIS  France Tél. : +33 (0)1 53 69 65 55
IDDN.FR.010.0115625.000.R.P.2010.030.31500
Cet ouvrage a fait lobjet dune première publication aux Éditions Publibook en 2010
A Mohand Ouyahia (Mohia), MATOUB Lounés, ettous les hommes libres qui luttent pour la liberté, Je dédie ces petits vers. A mes parents, mes amis et Salem O.K. pour leur soutien indéfectible.
« Les gens de qualité savent tout sans avoir rien appris ».
Molière Les Précieuses ridicules