Manhattan et autres poèmes urbains

Manhattan et autres poèmes urbains

-

Livres
123 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Que sait-on d'une ville / Que l'on y vive / Trois jours ou Trente années ? se demande l'auteur, dans un des premiers "poèmes urbains" venus du monde entier qui forment ce recueil original. Pour le savoir, il faut parcourir New York, bien sûr, mais aussi Los Angeles, Vancouver, Chicago, La Havane, Rio de Janeiro, puis d'autres territoires plus anciens (Pékin, Canton, Saïgon) sans parler des rues et des places de la "vieille Europe".

Sujets

Informations

Publié par
Ajouté le 01 octobre 2007
Nombre de lectures 216
EAN13 9782296180253
Langue Français
Signaler un abus

Manhattan ,

et autres poemes urbains

COLLECTION CARNETS DE VILLE
dirigée par Pierre Gras
DÉJÀ PARUS

Serge Mouraret, Berlin, carnets d'amour et de haine Pierre Gras, Mémoires de villes Suzana Moreira, Sao Paulo, violence et passions Jacques de Courson, Brésil des villes Pierre Gras, Ports et déports Jean-Paul BIais, À la Bastille... Muriel Pernin et Hervé Pernin, Transsibériennes Nelly Bouveret, Mékong dérives Thierry Paquot, L'Inde, côté villes Collectif, Villes, voyages, voyageurs Pierre Gras, Suite romaine Baudouin Massart, Un été à Belfast Daniel Pelligra, Quai du soleil; Lyon, port d'attaches Bérengère Morucci, Alamar, un quartier cubain Jean Hurstel, Réenchanter la ville; voyage dans dix villes culturelles européennes Collectif, Ville et mémoire du voyage Luc Gwiazdzinski et Gilles Rabin, Périphéries; un voyage à pied
autour de Paris

COLLECTION CARNETS DE VIUE

Georges

Amar

Manhattan
et. autres poèmes

urbains

Préface
de Francis Beaucire

L 'HARMATTAN

A

DU MEME AUTEUR

Subitement voir; journal des encres, Altess, 1992.

Art poétique élémentaire; journal du rivage, L'Harmattan, 1998.
Mobilités urbaines; éloge de la diversité et devoir d'invention, L'Aube, 2004.

L'Inde danse; une saison de musique, L'Harmattan, 2005.

(g L'HARMATTAN,

2007

5-7, rue de l'École-Polytechnique; 75005 Paris http://www.librairieharmattan.com harmattan 1@wanadoo.fr diffusion.hannattan@wanadoo.fr

ISBN: 978-2-296-03930-8 EAN : 9782296039308

À Liên l'étoile des voyages!

PRÉFACE
PAR FRANCIS BEAUCIRE, GÉOGRAPHE

Un préfacier géographe pour des «carnets de ville ». Pourquoi pas? Essayons, mais que dire? Les poèmes sont faits pour être reçus intègres, et non retournés mot à mot (motte à motte) comme on laboure un champ. Alors commençons par l'auteur. Que sait-on de lui? Il se couche tard. Peut-être perçoit-il mieux dans la nuit les signes que lui font les formes. L'auteur guette, pour les saisir et les coucher, les mots que font naître les signes émis par les formes urbaines, des «machines à faire signe », comprend-on. L'opération n'est pas anodine: il faut « penserà percevoir» ; c'est une disposition de l'être envers les formes, faute de quoi rien ne fait sens. Attentif donc, tel est l'auteur. Myope également. Jeune, son professeur de dessin lui en avait dit toute la chance: indubitablement, c'est une aide précieuse à la bonne disposition envers ce qui est proche (car «nous voyons trop loin »). Et chimiste enfin, il le faut: laisser venir les circonstances, puis incorporer lentement

forme et souvenir, et faire poème. (Une recette simple, mais le dosage est un secret de fabrication dont nous ne savons rien en l'état de nos connaissances). Le recueil maintenant. D'un accès aisé: classement par continents, approprié à une collection dédiée aux villes, de quoi satisfaire l'intangible habitude de faire des géographes (et celle de Georges Perec également). Des villes énormes, comme Chicago (Les étendues s'étaient rencontrées perpendiculairement l'une à l'autre), des villes mythiques, comme Istamboul (Brillant à la jointure des mondes), et Fécamp (département de la Seine-Maritime) où «Matin de gel/La mer céladon / Gît ». Se faufilerait-il dans le recueil des poèmes un manuel de géographie urbaine auquel le peu de mots donne l'extrême acuité tant ignorée des universitaires: Los Angeles, ville « métamorphique », «avale les collines, roule dans les vallées / Féconde le désert / Portant partout la même / Parure de réseaux et de maisons humaines» ? d'un avec sible rend Mais non, quelque chose cloche: il ne peut s'agir traité déguisé de la ville. Pensez: le géographe passe l'indulgence due aux amateurs sur l'incompréhencélébration de l'absence de centre à la ville (Qui te si troublante), sur l'absence d'histoire (Qui repose et
«

enchante) ! Mais quand

la générosité d'une ville est de

n'avoir pas de centre », l'insistance à dénier le fondement de la pensée maniaco-centrée de l'économie spatiale et de la géographie humaine soulève la désapprobation, et même fait douter de la probité de l'entreprise: un antimanuel, alors? 10

Non plus: la poésie, décidément, n'a pas l'air d'une modalité de l'expression géographique (dommage). Il y a autre chose, qui se découvre quand viennent les villes de Chine. Dans la nuit, vibre «le timbre sourd et lustré d'une lointaine présence ». L'auteur écrit: «Peutêtre sais-je mieux aimer les villes que les gens ». On n'en croit pas un mot: les êtres sont les indispensables médiums de l'accès aux signes enfouis. Hommes vieux dans la lente attente, femmes jeunes et multiples en mouvement, ils sont passeurs au seuil des gisements de signes, « jusqu'à ce que mémoire vienne» à l'auteur attentif. Une philosophie du regard, alors? Oui, mais pas tant: car les souvenirs sont logés (on suit Bachelard sans réserve sur ce point, démonstration par l'auteur). Ils le sont en des lieux, en des formes, en des villes comme de grands rangements. La géographie s'y retrouve, elle cesse de se plaindre (elle n'avait pas tout de suite compris). Finalement, tout ce long détour de préfacier malhabile pour se rendre à l'évidence: Manhattan et autres poèmes urbains est un carnet de géographie qui dit un agencement entre forme et souvenir, laissant parfois,
discrète, une trace verlainienne

-

et le géographe

est

heureux: Dans les rues de la ville Séduisantes passent Nos autres Vies.

11

Amériques