Mémoire de l
170 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Mémoire de l'invisible

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
170 pages
Français

Description

Mémoire de l' invisible propose l'exploration d'un cerveau en mouvement, embarqué dans un corps qui se déplace trop vite à la surface d'un monde qui éclate. Dans l'obscurité du désenchantement et de la solitude brillent les étoiles des rencontres amoureuses et amicales, et la joie des déambulations dans les paysages exotiques.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 novembre 2012
Nombre de lectures 14
EAN13 9782296509399
Langue Français
Poids de l'ouvrage 1 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0093€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

Clément Collignon
Mémoire de l’invisible
Mémoire de l’Invisible
Clément Collignon
Mémoire de l’Invisible
 L’Harmattan
Vif-Argent
 Homme, n’as-u jamais goûé de on sang, quand par hasard u ’es coupé le doig ? Comme il es bon, n’es-ce pas… Lautréamont –Les chans de Maldoror.
VIF-ARGENT
8
VIF-ARGENT
Parfois je souffre, parfois je meurs. Souvent je m’extasie et les quelques fantômes assoupis dans les coins de ma mémoire n’ont pas d’impact présent. Quand au contraire la brise du passé m’inquiète, c’est moi le fantôme, indolent, passif, comme une lumière éteinte.
 C’est heureux mon vêtement change selon les saisons. Je sais les secrets du caméléon, les ruses du camouflage. Ma route enfin est celle du mystère et s’allonge. Nous en percevons à peine les rives. Alors quand je parviens à frayer un chemin dans la foule compacte, c’est grâce seulement à une vitesse per-manente. Quelques loups dressés pour l’occasion se laissent aller au bord de la route.
 J’aimerais apaiser mes démangeaisons. Nul onguent, nul baume parfumé pour refermer mes plaies. La sève coule, lente, pour une formidable récolte de caoutchouc. De nocturnes vi-sions comme des chardons fouettent mes chairs encore rouges. Il faut, pour apparaître, saigner et nourrir des espoirs que l’étrange beauté règne.
9
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Livres Livres
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents