//img.uscri.be/pth/c11f4b50c7804c30b572d8e8330647804ae160db
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Mémoires brefs

De
123 pages
Grande figure intellectuelle, Roland Beyer compta parmi ses nombreux amis des écrivains comme Carlo Cassola, Jean-François Revel et Olivier Todd. C'est dans le champ plus vaste de la littérature comparée que Roland Beyer va donner la pleine mesure de son talent de chercheur. Ces "mémoires brefs" sont des textes courts où avec humour il propose, sur son temps, le témoignage à la fois bienveillant et corrosif d'un homme "de coeur".
Voir plus Voir moins
Mémoiresbrefs
Chargé de Publication : Luigi‐Aldino De Poli
© L’Harmattan, 2011 5-7, rue de l’Ecole polytechnique ; 75005 Paris http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-296-14030-1 EAN : 9782296140301
Roland Beyer MémoiresbrefsPubliéavecleconcoursfinancierduLaboratoireILLEUniversitédeHauteǦAlsaceL’Harmattan
A la mémoire de Carlo Cassola
ABERYSTWYTHLe château‐fort comme une dent cariée Le collège de théologie rouge Ses statues rhétorique insolente Yeux noyés Et ce port sans bateaux Dans la pluie acuminée C'est une Blida trempée C'est Issoire sous‐marine On me dit qu'en réalité Tout cela a été défait pierre par pierre Il y a bien longtemps Par un monarque vindicatif et rogneux Est‐ce bien une excuse A tant de pluie de brouillard Habituels
7
ALLENCent kilomètres de bois Des blés de lauriers‐rose Dans l'ombre bleue Des nuages en rouleaux Et le silence liquide Des bonheurs
8
ALLEZDONCSAVOIRLa poésie fait gagner du temps Un seul vers vous emporte Roulé sur la langue Crié silencieusement Vous baillez aux corneilles Le doigt en signet Les yeux au plafond Vous partez vous êtes beau Et même bon Tandis que Le lourd roman Pâteux sinueux compliqué Plein de phrases inutiles Vous traîne vous oblige Bien pénible A lire la suite A vous demander Qui sont ces gens Ce qu'ils nous veulent ce qui les prend Vous n'êtes rien et c'est vexant Sans compter la paresse D'écrire
9
AMITIEVient l'âge Où l'on survit Les amis morts Forment un cercle attentif Qui aide La mort ne dissout pas l'amitié Elle fait qu'on a été avec eux Qui manquent à chaque instant Et moi seul le sait Elle aide Ils m'ont délégué A leur vie Ils me conseillent Pourtant ignorants de ce qui fut Ils m'attendent
10