//img.uscri.be/pth/fd6a927a5b0e4454108619a5d0bcd34822a90c7b
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Néant rose

De
121 pages
...au grès de pensées vagabondes, de croquis dans le métro, de colères ou de migraines, être toujours aux aguets. A rebours. Eviter, comme dans un ascèse de l'esprit, de se laisser souiller. Racler la peau dure de la réalité, chercher l'être. Pas de modèle alternatif. Se tenir debout parmi ses semblables, jusqu'au bout, dans les labeurs des jours.
Voir plus Voir moins
par Da Cruz (grafîti dans Paris 19 photo prise par l’auteure en 2012)
ISBN : 978-2-343-13477-2 14
Dana S
Néant rose
Dana Shishmanian
N
é
a
n
t
r
o
s
Accent tonique  Poésie
e
Néant rose
« Accent tonique » Collection dirigée par Nicole Barrière « Accent tonique » est une collection destinée à intensifier et donner force au ton des poètes pour les inscrire dans l’histoire. Dernières parutions QUINTINA Nathalie Cousin EN UN CLIN D’OEIL Oscar Hahn L’AMOUR ET LA VIE... ET D’AUTRES POÈMES ÁSTIN OG LÍFIÐ... OG FLEIRI LJÓÐ Thór Stefánsson ELEPHANT Teresa Calderón EN UN CLIN D’OEIL Oscar Hahn L’OR DU DÉSIR Marie-Lise Corneille LES REVES DE MCLUHAN Hassan El Ouazzani ENCORE QUELQUES ANNEES A VIVRE, UNE ETERNITE Simone Landry ENTRE LES REPLIS DES VAGUES Aïcha Bassry COMPLICITÉ CHRONIQUES AMOUREUSES Ode et Robert Bonnefoy
Dana SHISHMANIANNEANT ROSEL’Harmattan
Du même auteur : Mercredi entre deux peurs, L’Harmattan, 2011 (collection Accent tonique) Plongeon intime, éditions du Cygne, 2014 (collection Poésie francophone) Les poèmes de Lucy, Échappée belle édition, 2014 (collection Ouvre boîte) Le fruit obscur, éditions du Cygne, 2017 (collection Poésie francophone) © L’Harmattan, 2017 5-7, rue de l’École-Polytechnique ; 75005 Paris http://www.editions-harmattan.fr ISBN : 978-2-343-13477-2 EAN : 9782343134772
Au jour le jour
Lundi
Aujourd’huique le jour est si gris si hui - si ci - si cri comme un fer de lance en vadrouille en bandoulière  de ma chanson de métro baladeur je peux puisque mon ordinateur est déchargé sortir un carnet de notes IBM et divaguer car oui oui oui nous sommes trop vagués rivés noués faut dériver mais où est-elle la déchirure de mon âme oubliée de l’autre côté de la Mer Rougefendue en moi alors que j’étais en même tempsPharaon et Moïse la rive perdue est maintenant devant moi car la terre de l’âmeest ronde et si muove elle aussigaligaligalileli boc ! ça cogne dur quand on revient de facej’ai dû sans doute me retourner moi-même pour venir à ma rencontre comme dans le sommeil de la raison pas de monstres en vérité vous dis-je pas de monstres qu’il fait naître mais des puces mes enfants des pucesune puce est le plus petit modèle informationnel qui puisse être contenu dans une unité de rêve nocturne profond (les rêves du sommeil superficiel ne peuvent contenir de puces parce qu’ils sont dépourvus de matière sémantique et oùil n’y a pas de sémantique il n’y a pas d’information (bienqu’il puisse y avoir de sens sansinformation)mais le sommeil profond est dépourvu de rêves dites-vousoui
7
seulement c’est là justement que la puce intervientcar elle compense l’absence physique de rêvepar la présence logique de toute l’information qu’il pourraitporter s’il étaitpuisque conceptuellement parlant, il est ! Il est ce qu’il est tu es ce qu’il est quand je suis toije suis qui je suis et ainsi va la roue de la fortune dixit. Et sirota en silence une nouvelle demie toute blonde
8
Mardi
…avez-vous remarqué la différence entre pour que et pourquoi et entre pourquoi et pour quoi et quoi et quoi (si on réfléchit bien tous les relatifs sont poly-sémantiques et c’est normal –le tissu référentiel n’est pas infini mais indéfini (la sémantique c’est quoi sinon le quoi dépouillé de ses quoi (« orienté objet » ha ha ha quelle découverte anachronique (et hop nous aussi après 20 siècles et plus de philosophie du langage, à nous inventer ontologiens (le web sémantique l’araignée qui nous tisse de l’intérieurde nos cervelles embrouillées (mais non mais non ce n’est pas la même chose(je suis là je suis moi je suis soi de soie de foie de volaille non retour) non retour) non retour) non retour) (combien y a-t-il encore ?de quoi ?de parenthèses pardi je ne sais pasqui saitqui sait quoide quoide parenthèses (c’est mardi)Dans le ciel antérieur brille l’auréole boréale du jour de l’aventet mon cœur est crucifié comme une fontaine sans fond(comment une fontaine pourrait-elle être crucifiée ? c’est que l’eau s’ensource de son centre sans cesseet se reverse sans cesse de ses branches) fontaine arbre de vie
9