186 pages
Français

Résonances

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Les poésies de Monique Oblin-Goalou suscitent une réflexion philosophique. Le bonheur d'une pensée en liberté va se perdre dans la multitude des images, jeux d'esprit d'une surexistence. Les sagesses anciennes retrouvent la vie dans des rêveries du quotidien, des mythes et épopées, du spirituel. Le concept d'imaginal posé par Henry Corbin et abordé dans les œuvres de Geneviève Clancy trouve là de nouvelles résonances. Dans l'imaginal, la poésie devient une communion de l'homme avec l'ensemble des lumières de la grotte étoilée.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 mars 2013
Nombre de lectures 29
EAN13 9782296531451
Langue Français
Poids de l'ouvrage 1 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0101€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

8
Résonances
Monique Oblin-Goalou
Résonances
Monique OBLIN-GOALOU
Résonances
Préface de Philippe Tancelin
Résonances
Poètes des cinq continents En hommage à Geneviève Clancy qui l’a dirigée de 1995 à 2005. La collection est actuellement dirigée par Philippe Tancelin et Emmanuelle Moysan La collectionPoètes des cinq continents non seulement révèle les voix prometteuses de jeunes poètes mais atteste de la présence de poètes qui feront sans doute date dans la poésie francophone. Cette collection dévoile un espace d’ouverture où tant la pluralité que la qualité du traitement de la langue prennent place. Elle publie une quarantaine de titres par an. Déjà parus 573 – Damien BERDOT,Le Livre des sacrifices de Valère Méziers, 2013. 572 – Véronique BRUNET,Voyage poétique au nord du Chili, 2013. 571 – Sali BASHOTA,Allume la lumière magique, 2012. 570 – Pascal FAUVEL,Un bleu de poche, 2012. 569 – Grégoire LOISEAU,Les attractions, 2012. 568 – Stella VINITCHI RADULESCU,À l’écoute des ombres, 2012. 567 – Nina ŽIVANČEVIĆ,L’amour n’est qu’un mot, 2012. 566 - Walid AMRI,Parole silex, 2012. 565 – Clément COLLIGNON,Mémoire de l’invisible, 2012. 564 - Jean-Charles LLINARES et Dominique VOISIN,De Catulle à Ovide. Florilège de poèmes latins traduits en vers français, 2012. 563 - Patrick BERTA FORGAS,Le testament de Pandore, 2012. 562 – Jacques GUIGOU,Augure du Grau, 2012. 561 – Arnaud DELCORTE,Ogo, 2012. 559 – Thérèse BERNIS,Les Chants de Parise, 2012. 558 – Edouard MABANZA,Le bruit des tombeaux,suivi deL’Arrière parole, 2012. 557 – Claire GALLI,Un été de solitude, 2012. 556 – Mahshid MOSHIRI,S’il n’y a pas d’amour, 2012. 555 – Anne-Marie JEANJEAN,Stèles pour un signe, 2012. 554 – Abdelkhaleq JAYED,Musique de pierres,2012.
Monique Oblin-Goalou
Résonances
Préface de Philippe Tancelin
Illustrations : dessins à l’encre de l’auteur pages 5 et 66. © L’Harmattan, 2013 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-00162-3 EAN : 9782343001623
Je remercie Madame Geneviève Clancy pour les orientations qu’elle m’a fait prendre dans mes recherches sur le virtuel. Je lui dois de m’être intéressée à l’imaginal. Je rends hommage à sa mémoire.
Je remercie Monsieur Philippe Tancelin pour son amitié et son soutien.
PREFACE
Il y a des libertés qui tracent des voies pour des cités sans murs il y a des vues claires qui discernent sans séparer il y a des femmes des hommes qui forment le peuple de connaissance Il y a des écritures tissées de ciels à portée de sagesse Ce sont d'authentiques présences qui accompagnent et protègent un vent miraculeux d'unité et de fièvre Le recueil de Monique Oblin-Goalou est de celles-là A l'orée de la réflexion philosophique sur le temps et du poème mystique nous entrons ici par un bruissement de mots-prière dans la maison de l'"imaginal" Soudain le partage sensible entre lumière et ombre entre sagesse et apprentissage d'humanité ouvre sur la beauté d'une récitation comme ose parfois la parole lorsqu'elle se prononce dans la proximité du temple mais sans y pénétrer de crainte de fausse prophétie. Si les mots sont des voiles ils lèvent pour protéger de l'opaque qui les circonscrit dans la voix inculte des pouvoirs Si les citations appellent à un savoir faire signe
9