Un Tour sur Soi

-

Livres
64 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description


Voyage poétique


Au travers de ces textes, je vous invite à faire ensemble un voyage sur nous-mêmes , persuadé que nous sommes traversés par les mêmes doutes , les mêmes peurs , les mêmes joies ...>



Osons la révolution tranquille d’un tour complet sur soi !>

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 1
EAN13 9782368323915
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0045€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Un tour sur soi
Bernard MATHES
Un tour sur soi
Poésie
La SAS 2C4L - NOMBRE 7, ainsi que tous les prestataires de production participant à la réalisation de cet ouvrage ne sauraient être tenus pour responsables de quelque manière que ce soit, du contenu en général, de la portée du contenu du texte, ni de la teneur de certains propos en particulier, contenus dans cet ouvrage ni dans quelque ouvrage qu'ils produisent à la demande et pour le compte d'un auteur ou d'un éditeur tiers, qui en endosse la pleine et entière responsabilité.
Pré en bulles
Longtemps j’ai gardé au fond de ma mémoire
Le souvenir ému d’instants dérisoires
Mini tranches de vie à peine ressenties
Que déjà reléguées au rayon de l’oubli
Progressivement elles s’accumulèrent
Leur nombre croissant elles s’accoutumèrent
A n’être que reflets et uniques pensées
Papillons insouciants aux ailes irisées
Livrés aux vouloir du vent qui vire volte
Tel un petit bateau sur la flaque flotte
Sans but et sans objet si ce n’est qu’un instant
Faire la joie des vieux et des petites enfants…
Aujourd’hui je le sens elles veulent sortir
Respirer le grand air, le monde parcourir
Affronter vos regards, dans cette rencontre
Trouver le plaisir de prendre une forme
Je les laisse partir. Puis je m’y opposer ?
Elles pourront unir nos subjectivités
Fendre l’armure de nos âmes discrètes
Briser le miroir de nos pensées secrètes
Et toutes légères comme papier de soie
Avec le locuteur faire un tour sur soi..
Mes enfants
Ils sont venus tous deux offrir, don suprême
Le pouvoir de rendre enfin interrompu
Le monologue entre moi et moi même
Découvrir grâce à eux un monde inconnu
Narcisse libre je flottais dans l’espace
Ma subjectivité comme unique amie
Tous d’eux sont venus m’assigner à ma place
Et m’ancrer au réel de l’ordre établi.
Dans ce monde ou tout lasse où tout casse
La puissance du lien qui me relie à eux
Me réconcilie avec le temps qui passe
Cette dette immense, je la dois à tous deux
20 ans
20 ans, je dansais sur les toits des voitures
Pour une seule fois délinquant assumé
La terre pouvait trembler, je n’en avais cure
Instants magiques ou seul le présent comptait
En bande nous traquions le sens éphémère
Quotidien d’ennui parfois transfiguré
Heures sombres d’où jaillissait la lumière
Nous savions qu’un bon mot pouvait tout transformer
Nous suivions Rimbaud sans le savoir peut-être
Comme lui ignorant notre destin tracé
Serions-nous trafiquants, professeurs, poètes ?
Comme lui souvent nos poches étaient trouées
Epoque propice pour être sans faire
Sans éprouver remords ou culpabilité
Pas encore sur les rails, sans plan de carrière
La courbe de l’instant nous avons épousé.
A l’ami a qui je n’ai pas sauvé la vie
Tu es parti seul un matin de novembre
Dans l’aube pale d’une ville qui dort
Déjà, tu ne voulais pas faire attendre
Ponctuel, ton rendez-vous au royaume des morts
Je pense souvent à ce lundi funeste
Quand tu nous as laissé, ton micro débranché
Parti écouter des musiques célestes
Là-haut, là-bas, jammer avec Bob Marley
Si ta vie sur terre fut une répétition
Ou tu es à présent le soir je l’espère
Sous leurs applaudissements, leurs ovations
Tu donnes aux anges le plus beau des concerts
Contre sens
Je...