472 pages
Français

Balafres

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Ce récit de la guerre et de l'amour, de l'amitié et de la haine...s'inscrit dans une saga de la guerre du Liban. Au fil de ses souvenirs et de retours répétés entre Liban et France, l'auteure dévoile les avatars historiques, socioculturels, psychologiques, spirituels d'une guerre séparatrice spécifiquement libanaise, emportant des communautés populaires confessionnelles ou claniques, mais tisse un fil d'Ariane pour renouer avec l'espoir et l'euphorie.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 octobre 2012
Nombre de lectures 11
EAN13 9782336326467
Langue Français
Poids de l'ouvrage 3 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0163€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Ezza Agha Malak Balafres ou Le silencede la Méditerranée
Balafres ou le silence de la Méditerranée
© L’Harmattan, 2013 5-7, rue de l’École-polytechnique ; 75005 Paris http://www. harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-01696-2 EAN : 9782343016962
Ezza Agha Malak Balafres ou le silence de la Méditerranée
À ceux qui croient en un Liban libre et au vivre ensemble. Aux oublieux qui n’ont pas de mémoire… et à ceux qui en ont une et qui gardent à tout jamais les hideux souvenirs d’une guerre qui a marqué les uns et les autres de profondes balafres. Aux amis trop dociles auxquels la guerre a appris la démagogie, l’hypocrisie et l’égoïsme, et qui sont devenus par là même, artisans vulgaires dans le reniement et le rejet de l’Autre… À eux, toute ma compassion… À mon Liban paranoïaque qui a inventé mille façons de mourir, d’aimer, d’espérer, de vivre et de survivre. À tous ceux qui ont participé à la guerre fratricide pour leur dire que l’autodestruction est inadmissible même dans le règne animal. Et à ceux qui l’ont dénoncée pour susurrer que la tolérance et l’amour sont les seuls antidotes contre les violences et la mort…. À ces jeunes Libanais atterris sur les quais du monde à la recherche de leur identité…À ceux-ci et à ceux-là, je dédie ce roman qui illustre la vérité d’hier, différente de celle d’aujourd’hui, présageant celle de demain… et qui invite à l’aveu brûlant : « je me souviens » !