Chroniques du temps qui passe

-

Livres
126 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Les nouvelles de Pierre Braut, en s’articulant autour de la notion de temps, font la part belle aux anachronismes et autres clins d’œil à nos sociétés contemporaines. À travers ces huit chroniques, le lecteur est tour à tour emporté aux débuts de l’humanité avec Adam et Ève, puis suit les aventures fantastiques d’une petite fille, et est initié aux voyages et autres téléportations. Ces nouvelles réussissent même à pointer du doigt les usages d’un monde où règne l’hypercommunication, tout en baladant le lecteur à travers les siècles. Qu’il revisite la Création divine, qu’il se consacre à l’enfance ou encore qu’il fasse le récit de voyages à travers les âges, le narrateur des Chroniques du temps qui passe nous embarque dans son univers avec humour et talent, et nous entraîne sur des sentiers qui laissent la part belle au rêve et à la fantaisie.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 janvier 2010
Nombre de visites sur la page 121
EAN13 9782748356601
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,006 €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Chroniques du temps qui passe
Pierre Braut Chroniques du temps qui passe 1972/1995
Publibook
Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com Ce texte publié par les Éditions Publibook est protégé par les lois et traités internationaux relatifs aux droits d’auteur. Son impression sur papier est strictement réservée à l’acquéreur et limitée à son usage personnel. Toute autre reproduction ou copie, par quelque procédé que ce soit, constituerait une contrefaçon et serait passible des sanctions prévues par les textes susvisés et notamment le Code français de la propriété intellectuelle et les conventions internationales en vigueur sur la protection des droits d’auteur. Éditions Publibook 14, rue des Volontaires 75015 PARIS – France Tél. : +33 (0)1 53 69 65 55 IDDN.FR.010.0115350.000.R.P.2010.030.31500 Cet ouvrage a fait l’objet d’une première publication aux Éditions Publibook en 2010
Si on ne me le demande pas, Je crois savoir ce qu’est le temps. Si on me le demande, Je n’en sais plus rien. Saint-Augustin.
Avertissement Alors que l’on peut passer du bon temps, que l’on res-pire l’air du temps, que l’on peut avoir des temps morts au cours desquels on tue le temps, lui, le temps, il s’en fout : il passe, inexorablement, depuis la nuit des temps. Avec notre vieille manie d’homo sapiens qui consiste à nous croire supérieurs et à pouvoir agir sur toutes choses, nous avons poussé l’insolence jusqu’à penser que nous avan-cions, que nous étions les acteurs du temps. La réalité est que nous sommes immobiles, depuis notre naissance jus-qu’à notre mort, figés, inactifs, sauf à vieillir un peu plus à chaque instant… du temps qui passe sans nous demander notre avis. Nous avons même poussé l’outrecuidance jusqu’à lui donner des noms, au temps : passé, futur, et ce fameux instant présent, qui n’existe pas, puisque le passage du futur au passé n’a qu’une valeur infiniment petite, égale à zéro, impossible à mesurer, même avec les instruments les plus sophistiqués. Dans les pages qui suivent, je vous propose d’abandonner définitivement ces trois mots, passé, pré-sent, futur, au vocabulaire des grammairiens (où là, paradoxalement, ils conservent tout leur sens) et de consi-dérer que la notion du temps, telle que nous la concevons, n’est qu’une infirmité dont notre esprit est atteint, une sorte de blocage qui nous empêche d’appréhender le temps universel, un temps que l’on peut parcourir dans un sens ou dans l’autre, d’arrière en avant ou d’avant en arrière, un temps unique, un temps à la fois singulier et pluriel.
9