Devenir un homme vrai plutôt qu'un vrai homme

-

Livres
125 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Ce livre est le résultat d’une étude qui porte sur le contenu du cœur masculin et qui a été initiée à partir de la question « Comment et pourquoi, moi, en tant que mâle, je cache mes émotions? » L’auteur s’ouvre à vous avec complicité, d’une façon profonde, chaleureuse et humaine.
L’émotion est au cœur de la souffrance de l’homme car elle y reste prisonnière, ce qui le laisse avec le sentiment culpabilisant d’être insensible, avec une souffrance de solitude et un manque d’identité. C’est par la connaissance et l’acceptation de ses masques et de leurs origines qu’il aura la chance de récupérer sa sensibilité et son identité. Il pourra ainsi améliorer ses relations personnelles et professionnelles et devenir un homme vrai plutôt qu’un « vrai homme ».
Vous trouverez dans ce livre la description de douze masques classés en trois caté-gories: cinq masques d’anti-virilité, quatre masques d’anti-émotivité et trois masques de dureté. Vous pourrez faire le lien historico-social de ces trois catégories de masques tout en vous sensibilisant à l’origine familiale et éducationnelle de chacune d’elles. De plus, ce livre propose aux femmes qui le désirent un rapprochement avec la sensibilité masculine.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 juin 2012
Nombre de visites sur la page 31
EAN13 9782897210106
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0097 €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Version ePub réalisée par :
Les Éditions du CRAM 1030 Cherrier, bureau 205, M ontréal, Qc. H2L 1H9 514 598-8547
www.editionscram .com
Révision et correction Hélène Bard
Conception graphique Alain Cournoyer
Photo de la couverture Claudiad / iStockPhoto
II est illégal de reproduire une partie quelconque de ce livre sans l'autorisation de la m aison d'édit ion. La reproduction de cette publication, par quelque proc édé que ce soit, sera considérée com m e une violatio n du droit d'auteur.
Dépôt légal — 3èm e trim estre 2009 Bibliothèque et Archives nationales du Québec Bibliothèque nationale du Canada Copyright 2009 © Les Éditions du CRAM Les Éditions du CRAM reconnaissent l'aide financièr e du gouvernem ent du Canada par l'entrem ise de son Program m e d'aide au développem ent de l'industrie de l'édition (PADIÉ) pour ses activités d'édition.
Gouvernem ent du Québec – Program m e de crédit d'im pô t pour l'édition de livres – Gestion SODEC.
Distribution au Canada : Diffusion :Prologue Distribution en Europe :CEDIF/Daudin(France) ; Caravelle S.A.(Belgique) ;Servidis(Suisse)
Catalogage avant publication de Bibliothèque et Arc hives nationales du Québec et Bibliothèque et Archi ves Canada Archives nationales du Québec et Bibliothèqu e et Archives Canada
Phaneuf, Yvan, 1964-
Devenir un hom m e vrai : plutôt qu'un vrai hom m e (Collection Psychologie) Publ. antérieurem ent sous le titre: Les m asques des hom m es. Drum m ondville, Québec : Éditions Dahlia, 2000. Com prend des réf. bibliogr. ISBN EPUB 978-2-89721-010-6 1. Hom m es - Psychologie. 2. M asquage (Psychologie). 3. M asculinité. 4. Sensibilité (Trait de personnal ité). I. Titre. II. Titre: Les m asques des hom m es. III. Coll ection: Collection Psychologie (Éditions du CRAM ). BF692.5.P52 2009 155.6'32 C2009-94 1822-3
Remerciements
Précision
Mise au point
Introduction
Table des matières
PREMIÈRE PARTIE : Comment ies hommes cachent-îis ieurs émotîons?
Chapître 1 : La descrîptîon des masques 1. Les masques d’anti-virilité 1.1 Le masque du doux 1.2 Le masque de la victime 1.3 Le masque du charmeur 1.4 Le masque du séducteur 1.5 Le masque de l’insaisissable clown 2. Les masques d’anti-émotivité 2.1 Le masque du superficiel 2.2 Le masque du mystérieux sage 2.3 Le masque du supérieur 2.4 Le masque du rationnel 3. Les masques dureté 3.1 Le masque de l’infaillible 3.2 Le masque de l’insensible 3.3 Le masque du dur Conclusions sur les trois catégories
DEUXIÈME PARTIE : Pourquoî ies hommes cachent-îis ieurs émotîons?
Chapître 2 : La confusîon de i’îdentîté
Chapître 3 : Le condîtîonnement socîai et i’îdentîté mascuiîne
Chapître 4 : La confîrmatîon de fausses croyances
CONCLUSION : Les masques de vîrîiîté socîaie
Bibliographie
Débicace
J e b é b i e c e l i v r e à M m e C o l e t t e P o rte l a n c e p o u r l u i e x p r i m e r ma reconnaissance inbéfec tiBle p o u r c e q u ’ e l l e m ’ a app orté, tant sur le plan relationnel que professionnel, par le Biais bu Cent re be relation b’aibe be Montréal.
Je bébie aussi ce livre à tous ceux et celles que j ’ai croisés e t qui, grâce à l e u r acceptation, l e u r affection e t l e u rs encourage ments, ont contriBué à ma reconnaissance en tant qu’homme.
Et à tous ceux et celles qui visent une vie intimis te et sans masques !
Les enlever…
Yvan Phaneuf
…pour se retrouver
Remerciements
En ce moment, il m’est particulièrement agréable de manifester toute ma gratitude aux personnes qui ont contribué de façon directe ou indirecte à la réalisation de ce livre. C’est un peu comme si j’ét ais sur le point de partager un g é n é r e u x r e p a s . J ’ é p r o u v e a u s s i u n e c e r t a i n e n o s t a l g i e p u i s q u e c’est probablement le dernier geste d’écriture que j’y po se. P a r ce temps d’arrêt, j’en profite aussi pour écouter les émotions qui se décl enchent en moi ; je revois tout le cheminement qui m’a permis d’aboutir à ce résult at. Il me vient des visages… d e n o m b r e u x v i s a g e s , d e b e a u x m o m e n t s d e re tro u v a il le s a m o u r e u x et relationnels, d e s m o m e n ts d e souffrance, d e solitud e et de frustration, des moments de découragement, de peur, d’exaltation et de confiance. Une belle aventure qui m ’a conduit, avec beaucoup d’étonnemen t, à la spiritualité, à cette grande découverte sur une route rendue vivante, et ce, grâce à la diversité des émotions ressenties par le retrait de mes masques. Mes premières reconnaissances vont donc dans le sens de cette spi ritualité que j’ai expérimentée, appelez cela comme bon vous semble ; merci à Celui qui tout au long de ce voyage m’a accompagné, à Celui qui a tou jours été présent à mes côtés pour donner une signification beaucoup p l u s g r a n d e à m o n travail d’écriture e t d’aidant. S a n s c ette force naturelle et spirituelle de la vie, je me sens perdu, mais avec elle, je ne me sens plus seul .
Merci aussi à Mmes Guylaine Champagne et Clara Tone r, directrices de recherche, pour leur grande foi en moi. À MM. Franç ois Lavigne et David Portelance, alors aux Éditions du CRAM, pour leurs généreux conseils et leur grande expertise du monde des affaires. À Mme Suzan ne Brind’Amour pour sa générosité et son apport à la correction.
Un merci tout spécial à Rémi Auclair de l’Auberge d es îles du Bic près de Rimouski pour ce lieu idéal d’écriture.
M a gratitude découle d’une façon naturelle, pour pa llier à m e s nombreuses p e u rs f a c e à c e p ro je t d’envergure, d e mon besoin d ’être soutenu, reconnu, valorisé ; ce besoin est u n e nourriture affective i m portante q u i m ’ a é t é fournie généreusement par des personnes que j’ai d’abord cô toyées et par la suite apprivoisées, et sans lesquelles je ne me serais pe ut-être pas réalisé par ce projet de livre et d’édition. Merci d’avoir cru en moi et de me l’avoir dit.
Enfin, un merci tout spécial à messieurs Guillaume Lavigne e t Pierre Lavigne, d e s Éditions d u Cram , pour avoir donné une deuxième vie à ce livre, qui demeure d’actualité concernant le besoin chez l es hommes d’être plus vrais, en retirant les masques qu’on leur demande de porte r, qui alourdissent leur vie et leurs relations.
Précision
Ce livre résulte d’un travail de recherche que j’ai effectué pour l’obtention d’un diplôme d’études supérieures avancées (D E S A ) a u C e n t r e d e relation d’aide d e Montréal (CRAM). Il s’agit d’un travail d e type recherche-action, c’est-à-dire d’un travail qui n’a pas été effectué à part ir de théories mais d’observations. L a prem ière é t a p e a é t é l’observati on d e moi-même, comme homme, de ma façon de cacher mes émotions, de porte r mes masques, pour ensuite répondre à la question « Comment et pourquo i, moi, je cache mes émotions ? » Par la suite, mes observations et mes hypothèses ont été validées par diverses méthodes : observations et échanges av ec des hommes rencontrés en consultation individuelle, en couple e t e n g r o u p e , e t enfin cueillette d’informations p a r l e biais d’une enquêt e. Après trois ans de patient labeur, je me suis mis à la recherche de la documen tation capable d’étayer mes propres théories. C’est donc un travail profondémen t humain, un dialoguecœur à cœuret nontête à têtet je suis plein e livre, e que vous trouverez dans c ement conscient que ce choix peut indisposer ceux qui pri vilégient plutôt une approche rationnelle.
P o u r p l u s d e s a tis fa c tio n , j e v o u s i n v i t e à v o u s s i t u e r a u plan de l’observation de votre vie quotidienne, par l’écout e, l’accueil e t l’expression de v o s émotions. Vous apprendrez de votre façon d’agir et de réagir, et prendrez conscience de la manière dons vous dissimulez ces é motions et des raisons pour lesquelles vous le faites.
E n fait, c e livre débute avec la question « Comment e t pourquoi, m oi, Yvan Phaneuf, j e cache m e s émotions ? » Je vous invite à aborder votre lecture en cherchant à répondre à la question : « Comment et p ourquoi, moi, __________, je cache mes émotions ? »
Mise au point
Le livremmeDevenir un homme « vrai »… plutôt qu’un « vrai » ho a paru en avril 2000, alors sous le titreLes masques des hommes – Comment et pourquoi les hommes cachent-ils leurs émotionsc e l i v r e c o n c e rn a n t la. J’ai publié c o n d i t i o n m a s c u l i n e s a n s s a v o i r à c e moment que j’a llais rencontrer la controverse politique et sociale menée par le mouve ment féministe, le mouvement pro-féministe et le mouvement masculinist e au Québec.
Comme j’en parlerai plus loin dans ce livre, je fus d’abord interpellé par des féministes et des pro-féministes radicales. J’ai en tendu divers commentaires concernant les hommes, tel que : « Les hommes sont une race de violeurs et d’agresseurs potentiels responsables de tous les ma ux du monde». À mon avis, il ne s’agit là que d’un discours, et comme j’ai pu le constater e t selon l’opinion d e plusieurs, c e discours e s t d e p lu s en plus dépas sé. Ce discours est aussi reconnu par plusieurs comme étant néfaste pour la s anté mentale, non s eulem ent des hommes adultes, mais aussi des jeunes garçons. C’est un discours de moins en moins d’actualité qui tient po ur origine une généralité qui, plutôt que d’aider la condition féminine, polarise les relations. Ce discours crée chez les femmes de la peur et de l’agressivité enve rs les hommes et il engendre de la culpabilité chez les hommes : cela augmente l a guerre de pouvoir des sexes et, comme j’ai pu le constater au cours de ma pratique en violence conjugale, augmente la violence plutôt que de la te mpérer. Contrairement à ce que certains rapports gouvernementaux ont indiqué – et nous ont recommandé d’employer comme mode d’intervention –, la culpabil isation n ’ e s t p a s une s o l u ti o n à l o n g t e r m e . D e s f e m m e s m’ont accusé – pa rfois même avec agressivité – d’avoir écrit u n livre qui servait le ur cause, victimisait le s hommes face aux femmes et risquait de nuire à la condition féminine.
Par la suite, j’ai rencontré des gens se tenant à l ’autre extrémité du spectre de ce mouvement social, soit des hommes radicalemen t masculinistes, se définissant en opposition avec le mouvement radical féministe et se disant pour la condition m asculine. À c e m o m e n t j e f u s ridiculi sé, a g re s s é verbalement, attaqué sur ma crédibilité et accusé de culpabilise r les hommes. C’était encore une fois un mouvement visant à polariser les relati ons de pouvoir.
Ces deux groupes extrémistes m’ont accusé et interp ellé dans des intentions que je ne me reconnais pas et que j’aime rais préciser ici. Mon travail ici n’a pour objectif de culpabiliser ni les hommes , ni les femmes.
M o n o b j e c ti f, d a n s u n p r e m i e r t e m p s , e s t d ’ a i d e r l e s hommes à se connaître, à s’accepter et à s’affirmer tels qu’ils s o n t v raim ent (d ’ o ù l e titre) c o m m e p e rs o n n e s , c o m m e h o m m e s e t « sensibiliser l a f e m m e a u cœur masculin », comme l’avait un jour si bien formulé m on confrère Gilbert Rivard, en parlant de mon travail.
Dans un deuxième temps, j’entends démontrer que par le principe de virilité sociale, l’homme perd l’accès à son émetteur intéri eur, à savoir c e qui lu i d it ce qu’il vit et ressent. C’est l’information la plus i mportante qu’il doit détenir pour se guider dans s a vie affective e t sans cette informat ion, i l devient l’artisan de son