Hamanieh ou les nouvelles du pays

-

Livres
86 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Un jeune Africain parti faire ses études en Europe décide d'y faire sa vie, jusqu'à renier sa famille et sa culture. Un mariage arrangé donne à voir la folie des grandeurs de la cour des aristocrates. Des truands croient pouvoir s'en prendre impunément aux puissances mystiques de l'Afrique. Le multipartisme et des élections libres permettent enfin à la démocratie de voir le jour dans un pays longtemps miné par l'oppression... Régimes fantoches, corruption, argent-roi... Daniel Sadié vient sonder l'âme de l'Afrique, égarée, déchirée entre traditions et modernité. À travers ses nouvelles, oscillant entre constat alarmant et bouffées d'espoir, il tisse la toile d'une satire acide des sociétés africaines et occidentales, que la perte de repères ne cesse de ronger.

Sujets

Informations

Publié par
Ajouté le 15 novembre 2012
Nombre de lectures 15
EAN13 9782748396720
Langue Français
Signaler un problème
Hamanieh ou les nouvelles du pays
Daniel Sadié Hamanieh ou les nouvelles du pays Publibook
Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com Ce texte publié par les Éditions Publibook est protégé par les lois et traités internationaux relatifs aux droits d’auteur. Son impression sur papier est strictement réservée à l’acquéreur et limitée à son usage personnel. Toute autre reproduction ou copie, par quelque procédé que ce soit, constituerait une contrefaçon et serait passible des sanctions prévues par les textes susvisés et notamment le Code français de la propriété intellectuelle et les conventions internationales en vigueur sur la protection des droits d’auteur. Éditions Publibook 14, rue des Volontaires 75015 PARIS – France Tél. : +33 (0)1 53 69 65 55 IDDN.FR.010.0115778.000.R.P.2010.030.31500 Cet ouvrage a fait l’objet d’une première publication aux Éditions Publibook en 2012
Avant-propos Ce recueil de nouvelles est un hommage à mon père Michel Sadié, décédé le mardi 26 juillet 1983 à Abidjan (République de Côte d’Ivoire). Je ne tiens pas à m’ériger, vaille que vaille, en donneur de leçons, ni faire le procès d’aucun peuple, ni prononcer la sentence suprême d’aucune nation ; pas même entamer le bras de fer avec une quelconque institution ou qui-conque. Loin de là. Je désire seulement que chaque être humain, au plus profond de sa conscience, fasse ce qui est bien pour lui-même, son prochain et la société dans la-quelle il naît, s’épanouit et meurt. Afin que nous nous débarrassions, à titre individuel ou collectif, de nos mauvaises habitudes et pensées, sur cette terre des hommes que nous n’avons pas créée.
9