L’espérancière

-

Livres
56 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

des tranches de vie en Guinée entre espoir et détresse

Sujets

Informations

Publié par
Ajouté le 07 décembre 2017
Nombre de lectures 19
EAN13 9782350450827
Langue Français
Signaler un problème

Nadine BARI
L’Espérancière
Recueil de nouvellesA mes enfants,
Asmaou,
Sonna,
Yasmine et
Imran
On ne peut pas dire que l’espoir existe ou n’existe pas. L’espoir est comme ces chemins
sur la terre : à l’origine, il n’y avait pas de chemin, mais là où les gens passent sans cesse,
un chemin naît.
Sagesse chinoise
On plante des mots, on plante des désirs, on récolte de la vie.
Alain RichertMes remerciements les plus chaleureux vont aux parents et amis qui ont relu et critiqué
mes textes, me permettant ainsi de me faire une idée plus juste de l’interprétation de ce
que je voulais dire sur la Guinée et ses habitants :
Oumar Bah (documentation prières et Pulaaku) ; René Fritsch, Nicolas Gerakis
(documentation ONG Voir la Vie) ; Imran, Sonna et Yasmine Barry, Christine
BlancDiallo, Gisèle Boisseaunault, Jeanne Cousin, Danielle Da Pont, Alhassane Diallo 2,
Bounmanh Khamsouk, Christiane Kirsch, Céline Pauthier, Kryan Soler et Claudine
Sylla (rédaction).H u b l o t
Le hublot est trop petit pour me permettre de tout voir de cette immense mangrove
sectionnée par des bras de mer qui la fouillent languissamment.
— Ce doit être plein de moustiques ! dit ma voisine avec dégoût.
Je n’ai pas envie de lui répondre que c’est pourtant là que j’ai choisi de vivre. Pour
suivre un mari noir que j’adore, avec ou sans moustiques. Non, j’exagère : « On
n’adore que Dieu», me dirait Soeur Pascaline.
— Mais ma sœur, Abdoulaye est devenu mon Dieu…
— Oh ! mon Dieu ! Quel blasphème, ma fille !
Mon éducation ne m’a pas vraiment préparée à cette vie que je devine, vue d’avion.
Au diable les cornettes des Ursulines ! Allons voir chez les musulmans, ma Soeur !